Today: Friday 25 June 2021 , 9:15 am


advertisment
search




Bernard Hinault

Dernière mise à jour 1 Mois , 9 Jour 10 Vues

Advertisement
In this page talks about ( Bernard Hinault ) It was sent to us on 16/05/2021 and was presented on 16/05/2021 and the last update on this page on 16/05/2021

Votre commentaire


Entrez le code
 
Bernard Hinault , né le à Yffiniac (Côtes-du-Nord), est un coureur cycliste français, professionnel de 1975 à 1986. Il est le troisième coureur à remporter à cinq reprises le Tour de France (1978, 1979, 1981, 1982 et 1985), après Jacques Anquetil et Eddy Merckx. En huit participations, il y gagne vingt-huit étapes. Il a également remporté à trois reprises le Tour d'Italie et à deux reprises le Tour d'Espagne. Il compte également à son palmarès un titre de champion du monde sur route. Surnommé le Blaireau, il a dominé le sport cycliste international entre 1978 et 1986, remportant dont .
Après trente-six victoires chez les amateurs, Hinault devient professionnel en 1975 dans l'équipe Gitane-Campagnolo, dirigée par Jean Stablinski. Ses débuts sont convaincants, mais Hinault souhaite quitter sa formation après une vive altercation avec son directeur sportif. Il décide finalement d'y rester avec la nomination de Cyrille Guimard à la tête de l'équipe. Une collaboration constructive s'installe entre les deux hommes, Hinault multipliant les victoires sur le territoire français en 1976, avant de s'imposer l'année suivante sur les classiques Gand-Wevelgem, Liège-Bastogne-Liège mais aussi sur le Critérium du Dauphiné libéré. En 1978, son équipe devient Renault-Gitane et Hinault teste ses capacités sur un grand tour en se rendant sur le Tour d'Espagne, où il s'impose. En juillet, il remporte le Tour de France dès sa première participation. L'année suivante, il confirme son emprise sur le cyclisme mondial, en remportant haut la main une deuxième fois le Tour de France avant de parachever sa saison par une victoire au Tour de Lombardie.
En 1980, après une extraordinaire victoire dans des conditions climatiques dantesques sur Liège-Bastogne-Liège, il gagne le Tour d'Italie pour la première fois. Il doit ensuite abandonner le Tour de France à cause d'un genou douloureux. En fin de saison il se pare du maillot arc-en-ciel en s'imposant lors des championnats du monde à Sallanches. En 1981, alors qu'il n'apprécie pas cette course, Hinault remporte Paris-Roubaix. Quelques mois plus tard, il remporte son troisième Tour de France. En 1982, il réalise pour la première fois le doublé Tour d'Italie-Tour de France. L'année suivante, blessé au genou lors de sa victoire au Tour d'Espagne, il doit renoncer à participer au Tour de France pour se faire opérer et voit la victoire sur l'épreuve de son jeune équipier Laurent Fignon. En conflit avec Guimard, il quitte l'équipe Renault et crée sa propre formation, La Vie claire, avec l'aide de l'homme d'affaires Bernard Tapie. En 1984, toujours convalescent, il ne parvient pas à battre Fignon sur le Tour de France. Mais la saison suivante marque le retour d'Hinault au plus haut niveau avec un second doublé Giro-Tour. Pour sa dernière saison professionnelle, il termine second du Tour de France 1986 derrière son coéquipier, l'Américain Greg LeMond.
Hinault est également connu du grand public pour son franc-parler, voire ses coups de gueule. Cependant il jouit d'une grande popularité, surtout après son retour de blessure en 1984. Après sa retraite sportive, Hinault exerce la profession d'éleveur bovin à Calorguen dans les Côtes-d'Armor pendant vingt ans. Mais il ne quitte pas le monde du cyclisme, s'occupant entre 1987 et 2016 des relations publiques et du protocole en particulier lors du Tour de France, pour le compte de la société organisatrice Amaury Sport Organisation. Il est également sélectionneur de l'équipe de France de 1988 à 1993, succédant à Jacques Anquetil.

Biographie

Jeunesse

Fichier:Bernard Hinault en 2011.jpgredressevignettealt=Photographie d'un homme vêtu d'une chemise blanche, d'une veste noire et porteur de lunettes de soleilBernard Hinault sur la Flèche wallonne en 2011.
Bernard Hinault naît le 14 novembre 1954 à Yffiniac, dans les Côtes-du-Nord, plus précisément dans la maison de ses grands-parents, dans le lieu-dit Le fraîche .. Son père Joseph est poseur de rails pour la SNCF, sa mère Lucie (née Guernion) est femme au foyer et travaille également à la ferme familiale. Il a un frère aîné, Gilbert, une sœur et un frère cadets, Josianne et Pierre .. Bernard Hinault effectue quatre fois par jour, à pied ou à vélo, les qui séparent la ferme du bourg, afin de se rendre à l'école Saint-Aubin tenue par les Sœurs Blanches du Saint-Esprit .. Peu intéressé par les études, il obtient son certificat d'études primaires à 14 ans et souhaite devenir ébéniste. Mais ses parents, avisés que les débouchés dans le bois sont limités, obligent Bernard à préparer un CAP d'ajusteur au collège d'enseignement technique du Sacré-Cœur à Saint-Brieuc, qu'il va obtenir quatre ans plus tard ..
À l'âge de huit ans, il roule pour la première fois sur une bicyclette rouge appartenant à son frère Gilbert. Puis avec le vélo qui lui est offert pour son certificat d'études, il parcourt une vingtaine de kilomètres par jour quotidiennement afin de se rendre au collège. Dans la côte de Langueux, longue de , il tente de rester collé au sillage des camions .. Il pratique également l'athlétisme dans le milieu scolaire et estime , grâce à cela et avoir pris goût à la performance en montant la côte de Langueux. Il accompagne régulièrement son cousin René aux compétitions cyclistes que ce dernier dispute. C'est en le voyant gagner qu'il décide de prendre une licence au patronage catholique du Club olympique briochin deux jours plus tard, le 26 avril 1971 ., ..

Carrière amateur

Bernard Hinault est entraîné au COB par Robert Leroux, réputé pour sa rigueur .. Afin de participer à sa première course chez les cadets, le 2 mai 1971 à Planguenoual, il rachète le vélo de marque Gitane de son frère Gilbert, grâce à l'argent qu'il gagne le week-end en travaillant à la station-service située à Saint-René d'Hillion .. Bernard Hinault s'échappe du peloton dans le quatrième tour de la course qui en comprend dix. Son avance ne cesse de grandir ce qui oblige le favori Jean-Yves Ollivier à sortir à son tour pour revenir sur Hinault. La victoire entre les deux se joue au sprint dans un faux-plat montant qu'Hinault remporte en force. Comme promis à sa mère, il lui rapporte le bouquet de fleurs du vainqueur et le lendemain le journal Ouest-France lui consacre un quart de page .. En 1971, sur vingt courses disputées durant cette saison, il en gagne douze dont celle courue à Yffiniac .. Afin de faire progresser Hinault, Robert Leroux lui prodigue de précieux conseils sur les entraînements, la récupération, l'alimentation, le choix du matériel et la tactique de course .. En 1972, chez les juniors, Hinault fait l'acquisition d'un vélo blanc à damiers de la marque Peugeot .. En remportant le championnat de Bretagne sur route juniors, il se pare du maillot régional orné de la bannière d'Hermine .. Puis il participe en mai à Arras à la finale du Premier pas Dunlop, ancêtre du championnat de France juniors, sur un parcours de . Il sort du peloton dans la côte de Pas-en-Artois à de l'arrivée, n'est jamais repris et remporte la course avec vingt-six secondes d'avance. Le lendemain, le nom de Bernard Hinault figure dans le journal La Voix du Nord, dans un article écrit par un ancien coureur professionnel et futur directeur du Tour de France, Jean-Marie Leblanc. En fin de saison, il gagne l'Élan breton, une course contre-la-montre de , à une vitesse moyenne de .
En 1973, Hinault effectue à 18 ans son service militaire dans le RIMa à Sissonne dans l'Aisne. À son retour au mois de décembre, il est manutentionnaire chez un chauffagiste et reprend le cyclisme au COB .. En mai 1974, il décide de se consacrer totalement au cyclisme et quitte son emploi. Il s'initie à la piste et remporte les championnats de Bretagne de poursuite et du kilomètre. Il est alors sélectionné pour les championnats de France amateurs et devient champion de France du kilomètre, en utilisant en finale des roues prêtées par Daniel Morelon, multiple champion de France, du monde et olympique qui constate qu'Hinault ne dispose pas du meilleur matériel. Quelques semaines plus tard, Hinault est cette fois rapidement éliminé lors du tournoi des championnats du monde à Montréal . .. Sur route, il intègre l'équipe de Bretagne afin de disputer la Route de France à Vichy, épreuve organisée par Jean Leulliot, également propriétaire de Paris-Nice. Hinault escalade pour la première fois des cols, et dans la première étape en comprenant quatre à franchir, il s'échappe seul à de l'arrivée et parvient à l'emporter avec une seconde d'avance sur le peloton. Sur le podium, il est félicité par une personne invitée à suivre la course, Louison Bobet, triple vainqueur du Tour de France. Hinault termine l'épreuve deuxième au classement général à quelques secondes de Michel Laurent .. En fin de saison, il remporte la première étape du Tour de Tarragone ., puis à l'Étoile des Espoirs avec l'équipe de France, il finit cinquième au classement général, après avoir pris la deuxième place du contre-la-montre individuel derrière le Néerlandais Roy Schuiten, champion du monde de poursuite. Cette course lui sert de préparation pour le dernier objectif de sa carrière, les championnats du monde qui se déroulent dans le Colorado, sur un parcours usant, favorable aux qualités du Français .. Cependant, il ne se classe que cinquante-neuvième, piégé comme beaucoup d'autres coureurs par l'attaque lointaine du vainqueur, l'Italien Moreno Argentin .. Hinault remporte sa dernière course à Angers, terminant légèrement détaché devant Ronan Pensec et Pierre Le Bigaut .. Le dimanche 9 novembre 1986, Bernard Hinault prend sa retraite sportive lors d'un cyclo-cross organisé à Quessoy, près d'Yffiniac. Accompagné de trente-deux coureurs et devant venus l'acclamer, il raccroche son vélo au clou à l'issue de la course ..

Caractéristiques

Morphologie

Bernard Hinault a une fréquence cardiaque de , une capacité pulmonaire de et une V max spécifique de (pour une moyenne de 80 chez les professionnels). Il a des fémurs très longs par rapport à ses tibias. Avec cette caractéristique biomécanique, il présente un quotient supérieur à Merckx et Coppi, ce qui lui procure un grand bras de levier . Durant sa carrière Hinault roule entre et par an. Il préfère la course à l'entraînement, car c'est plus passionnant que s’entraîner selon lui ..

Caractère


Bernard Hinault attribue ses performances à ses aptitudes physiques, à son goût de la compétition et à son « moral de tueur » qui lui faisait oublier la douleur. Mais il précise que sans une bonne équipe, il n'aurait pas remporté toutes ses victoires. C'est pour cela qu'il considère qu'il faut partager la manne financière gagnée avec les équipiers et l'encadrement technique. Il partageait sa chambre d'hôtel lors des compétitions avec des équipiers différents, afin que tout le monde se sente bien et participe à la performance de l'équipe.
Hinault apprécie son surnom « le Blaireau » donné par ses équipiers Maurice Le Guilloux et Georges Talbourdet alors qu'il est néo-pro : Perfectionniste, il va travailler son aérodynamisme à l'Institut aérotechnique de Saint-Cyr-l'École, afin d'améliorer sa position sur le vélo et d'augmenter sa puissance de pédalage .. Il participe également à l'élaboration d'une pédale automatique avec la société Look ..
Bernard Hinault est connu par son anticonformisme et « ses coups de sang ». En 1977, à la grande colère de Cyrille Guimard, il se fait remarquer en ne participant pas au Tour des Flandres alors qu'il est inscrit au départ de cette course En 1981, malgré sa victoire à Paris-Roubaix, il déclare sur cette course . En 1984, lors de Paris-Nice, alors qu'il fait partie d'un groupe d'échappés, il est stoppé net par des grévistes. Bousculé violemment, il se fait justice lui-même en tapant du poing l'un des manifestants .. Concernant sa popularité, il déclare : ..

Hinault face au dopage

Bernard Hinault n'a jamais été contrôlé positif, mais selon le médecin du sport français Jean-Pierre de Mondenard, il a eu à affronter à plusieurs reprises la suspicion du dopage .. Selon ce médecin qui a recensé les vainqueurs du Tour de France entre 1947 et 2010, ils .. Au Tour de France 1980, à cause d’une tendinite récalcitrante au genou droit, Hinault se fait infiltrer de la cortisoneL'Union cycliste internationale n'ajoute la cortisone à sa liste des produits prohibés qu'en 1978 et la méthode de détection de cette molécule n'est homologuée qu'en 1999., par Philippe Miserez, docteur de l'équipe Renault et médecin-chef du Tour de France depuis 1972 .. Cette infiltration a pu à terme accélérer la dégradation des réserves de son organisme et le contraindre à abandonner à Pau. Pour Mondenard, c'est même l'utilisation régulière de la cortisone permettant de mettre de plus grands braquets et la trop grande sollicitation des tendons, qui ont provoqué la blessure d'Hinault .. En 1982, Hinault participe au Critérium de Callac juste après sa victoire au Tour 1982. Il refuse de se soumettre à un contrôle avant le début de la course et prend position pour un mouvement de protestation contre les contrôles antidopage .. L'inspecteur médical établit un certificat de carence et la Fédération française de cyclisme le soumet aux mêmes sanctions qu'un coureur déclaré positif. Hinault, comme Jean-René Bernaudeau, Bernard Vallet, Patrick Clerc et Pierre Le Bigault, écope d'une suspension d'un mois avec sursis et d'une amende de . Cependant avec la menace d'Hinault de ne pas participer aux championnats du monde, la Fédération française de cyclisme décide en 1983 de ne pas appliquer la sanction ..
En 1999, lors d'une interview au journal L'Équipe, il se déclare en faveur du rééquilibrage hormonal « à une seule condition, que ce soit strictement contrôlé ». Il s'aligne ainsi avec le médecin de l'équipe Peugeot, le docteur François Bellocq, adepte de cette pratique prohibée .. Malgré les multiples affaires de dopage qui émaillent le cyclisme, entre les affaires Festina, Puerto, les suspicions sur Laurent Jalabert et les aveux du septuple vainqueur du Tour de France Lance ArmstrongComme le cycliste texan qui répondait aux journalistes suspicieux sur ses performances, ne jamais avoir été contrôlé positif, Hinault répondait à ceux qui lui demandaient s'il avait pris des substances, non par la négative, mais par : . Cf. . ., Hinault n'a de cesse de défendre le cyclisme ., s'emportant même à plusieurs reprises face aux médias . ..

Sélectionneur de l'équipe de France

En 1988, il succède à Jacques Anquetil au poste de sélectionneur de l'équipe de France professionnelle .. En 1989, il doit faire face à une fronde au sein de son équipe, Marc Madiot et Martial Gayant refusant de se sacrifier pour Laurent Fignon qui fait selon eux bande à part .. Hinault conserve cette fonction jusqu'au Championnat du monde de 1993, son successeur est Bernard Thévenet.
Il indique quitter ses fonctions car il ne se reconnaît plus dans les coureurs, les trouvant , qui manquent de respect à la sélection selon lui. N'ayant plus guère touché son vélo depuis 1986, Bernard Hinault pratique à nouveau son sport favori, seul ou avec des amis, lors de longues sorties dans sa Bretagne natale. Depuis qu'il a pris sa retraite d'agriculteur, il a renoué de façon plus soutenue avec le vélo en participant à des cyclosportives, dont celle qui porte son nom à but humanitaire, organisée au mois de juin dans les Côtes-d'Armor . La Bernard Hinault.. Il est également partenaire de l'enseigne "Vélo Hinault" commercialisant les vélos à son nomhttp://www.velohinault.com Enseigne Vélo Hinault..

Retraite sportive

Fichier:Hinault Bernard 2.JPGgauchevignettealt=Photographie de la tête d'un homme faisant la moueHinault au village départ de l'étape Monteux-Sorgues du Dauphiné 2010.
Fichier:Bernard Hinault et Bernard Thévenet à Tarare (5).JPG300pxvignettealt=Photographie de trois hommes, deux sont porteurs de chemise et le troisième tient un micro dans la main droiteHinault lors du Dauphiné 2013, entouré de Bernard Thévenet (à gauche) et Daniel Mangeas (à droite).
Dès le début de sa carrière, Bernard Hinault pense à sa reconversion dans l'agriculture. Son métier de coureur cycliste derrière lui, il exerce la profession d'éleveur bovin à Calorguen dans les Côtes-d'Armor sur une exploitation de . Son activité lui prend beaucoup de son temps, il s'occupe des bêtes, traite les céréales, fait le foin. Il souhaite produire de lait, mais les quotas l'obligent à n'en faire que . En 2006, il décide de ne plus y travailler, même s'il en reste le propriétaire .. Avec un associé, il rachète également dix sociétés de distributions d'ingrédients pour les boulangers-pâtissiers{{Lien web
url=http://www.liberation.fr/portrait/1995/07/01/bernard-hinault-le-blaireau-est-ne-au-velo-sur-les-routes-de-la-cote-d-emeraude-clin-d-oeil-a-son-qu_138721
titre=Portrait de Bernard Hinault
date= juillet 1995
site=www.liberation.fr
consulté le=4 novembre 2016
.. En 2009, il devient actionnaire de la holding « Forum des Eaux - Bernard Hinault » qui ouvre des centres de balnéothérapie et dont il est un des ambassadeurs . Depuis 2015, il est également ambassadeur de la marque Easyshower spécialisée dans l'aménagement des salles de bain à destination des seniors ..
Cependant, Bernard Hinault ne se coupe pas totalement du monde cycliste. À partir de 1987, il s'occupe des relations publiques et devient responsable du protocole pour Amaury Sport Organisation .. Pendant le Tour de France, il reçoit chaque jour les invités privilégiés auxquels il explique les subtilités de la compétition cycliste et remet les maillots aux lauréats lors des arrivées d’étape .. Parlant de cette activité, Hinault déclare : . Il arrête ses fonctions après l'édition 2016, souhaitant profiter de son petit-fils ..

Vie privée

Le 7 décembre 1974, il épouse Martine Lessard, rencontrée deux ans auparavant et secrétaire à la Société laitière de l'Ouest. Le couple a deux fils : Mickael, né en 1975 et Alexandre, né en 1981 . Une amitié profonde se tisse entre Bernard Hinault et Jacques Anquetil à la suite de leur première rencontre, la veille des championnats du monde sur route 1976 à Ostuni en Italie .. Hinault est le parrain de Christopher Anquetil, fils de Jacques, puis est présent auprès de ce dernier à son domicile à Neuville-Chant-d'Oisel, peu de temps avant son décès en novembre 1987 ..

Palmarès, résultats, distinctions et hommages

Palmarès junior et amateur

Bernard Hinault remporte trente-six victoires durant sa carrière amateur ..
  • 1972
    • Champion de France sur route juniors
    • 20px Champion de Bretagne sur route juniors
    • Élan breton (contre-la-montre)
  • 1974
    • Champion de France de poursuite amateurs
    • 20px Champion de Bretagne de poursuite
    • 20px Champion de Bretagne du kilomètre
    • Une étape du Triomphe breton
    • étape de la Route de France
    • étape du Tour de Tarragone
    • de la Route de France

Palmarès professionnel

Bernard Hinault remporte durant sa carrière professionnelle, dont
 
commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires




vu pour la dernière fois
Most vists