Today: Saturday 24 July 2021 , 4:28 am


advertisment
search




Michel Constantin

Dernière mise à jour 36 minute , 53 secondes 18 Vues

Advertisement
In this page talks about ( Michel Constantin ) It was sent to us on 24/07/2021 and was presented on 24/07/2021 and the last update on this page on 24/07/2021

Votre commentaire


Entrez le code
 
Michel Constantin, de son vrai nom Constantin Hokhloff, est un acteur français né le à Billancourt (Seine) et mort le à Draguignan (Var). Il jouait souvent les gangsters ou les hommes de main, et il est devenu un second rôle très populaire au cinéma dans les années 1960-1970, également dans des comédies.

Biographie

=== Jeunesse et parcours ===
Son père, Naoum Khokhlov, était officier de l'Armée russe d'origine kalmouke ; sa mère, d'origine polonaise, de Varsovie. Le couple émigre en France, comme de nombreux Russes blancs, au début des années 1919 .
Michel Constantin est sportif chez Renault au COB Billancourt jusqu'à la Seconde Guerre mondialecinemovies.fr et le restera jusqu'en 1958.. International de volley-ball à partir de 1948, il devient capitaine de l'équipe de France, puis champion de France avec le Club olympique de Billancourt (volley-ball)CO Billancourt
Telerama .. Puis il devient journaliste à L'ÉquipeMichel Constantin, Faites la connaissance du nouvel entraîneur des selections nationales article sur L'Équipe, 4 mars 1965, un article sur l'entraîneur Nicolae Sotir. et le reste jusqu'en 1966, tout en étant acteur. Il est aussi entraîneur de volley-ball. Dans les années 1970, il est également animateur dans un village de vacances en Italie à Cecina, puis en Corse à la Croix du Sud-Caramontino, baie de PinarelloTélé 7 Jours , semaine du 7 au , page 35, article de Danièle Sommer : ..
Il devient un acteur populaire à partir des années 1960, et surtout dans les années 1970, partageant même la vedette avec Jean-Paul Belmondo dans La Scoumoune en 1972. Pour ce film, Jean-Paul Belmondo demandera que le nom de Michel Constantin soit en haut de l'affiche à côté de son nom. Les deux acteurs deviendront amis, et Michel Constantin participera de nouveau avec Belmondo au film Les Morfalous, en 1984.
En 1984, il anime Anagram, un jeu télévisé diffusé sur TF1, avant de céder sa place à Daniel Prévost.
Il apparaît une dernière fois au cinéma, dans le film Ville à vendre, de Jean-Pierre Mocky, en 1991.

Mort

Michel Constantin meurt d'un malaise cardiaque consécutif à la canicule de 2003 et ses cendres sont dispersées sur la plage de la presqu’île de Giens où il avait rencontré sa femme. Son ami, l'acteur Charles Bronson décédera quelques heures après avoir appris la triste nouvelle le , soit un jour après Michel Constantin. Il avait joué avec lui dans le film La Cité de la violence (1970) et ils avaient fait un pacte de sang pendant le tournage. Ils ont également joué ensemble dans De la part des copains.

Vie privée

Le , Michel Constantin épouse Maud Serres, une jeune enseignante rencontrée un an plus tôt. En 1962, le couple a une fille prénommée Sophie (Sophie Hokhloff Onimus Constantin). Maud Serres meurt en 1996.
Il habitait Sainte-Maxime, dans le Var, où il possédait une villa dans le quartier de Beauvallon.

Filmographie

Films

  • 1956 : En effeuillant la marguerite de Marc Allégret : un spectateur du club de strip-tease
  • 1959 : Le Trou de Jacques Becker : Jo
  • 1961 : Un nommé La Rocca de Jean Becker : le chef des racketteurs américains
  • 1961 : La Loi des hommes de Charles Gérard : un ami de Sophie
  • 1963 : Maigret voit rouge de Gilles Grangier : Cicero
  • 1964 : Les Gorilles de Jean Girault : Otto
  • 1965 : Les Grandes Gueules de Robert Enrico : Skida
  • 1966 : Ne nous fâchons pas de Georges Lautner : Jeff
  • 1966 : Le Deuxième Souffle de Jean-Pierre Melville : Alban
  • 1966 : Jerk à Istanbul de Francis Rigaud : Vincent
  • 1967 : Mise à sac de Alain Cavalier : Georges
  • 1967 : La Loi du survivant de José Giovanni : Stan
  • 1967 : Des Ardennes à l'enfer ou La Gloire des canailles ( ) de Alberto de Martino : le sergent Rudolph Petrovsky
  • 1968 : L'Étoile du sud ( ) de Sidney Hayers : Jose
  • 1969 : Les Étrangers de Jean-Pierre Desagnat : Chamoun
  • 1969 : La Fiancée du pirate de Nelly Kaplan : André
  • 1969 : La Peau de Torpedo de Jean Delannoy : Coster
  • 1969 : Vertige pour un tueur de Jean-Pierre Desagnat : René
  • 1969 : Dernier domicile connu de José Giovanni : Greg
  • 1970 : L'Ardoise de Claude Bernard-Aubert : Théo Gilani
  • 1970 : Laisse aller, c'est une valse de Georges Lautner : Michel
  • 1970 : De la part des copains ( ) de Terence Young : Whitey
  • 1970 : Un condé de Yves Boisset : Viletti
  • 1970 : La Cité de la violence ( ) de Sergio Sollima : Killain
  • 1971 : La Part des lions de Jean Larriaga : L'inspecteur Michel Grazzi
  • 1972 : Il était une fois un flic de Georges Lautner : le commissaire Campana
  • 1972 : La Scoumoune de José Giovanni : Xavier Saratov
  • 1972 : Un homme est mort de Jacques Deray : Antoine
  • 1972 : Les Caïds de Robert Enrico : Weiss
  • 1973 : Les Hommes de Daniel Vigne : Marius Fantoni (aka Fanto)
  • 1973 : Le Mataf de Serge Leroy : Bernard Solville dit « le Mataf »
  • 1973 : La Valise de Georges Lautner : le capitaine Augier
  • 1973 : OK patron de Claude Vital : Mario (non crédité)
  • 1974 : Meurtres à Rome ( ) de Germain Lorente : l'inspecteur Palma
  • 1974 : Un linceul n'a pas de poches de Jean-Pierre Mocky : Culli
  • 1974 : Au-delà de la peur de Yannick Andréi : Guilloux
  • 1974 : Deux grandes gueules ( ) de Sergio Corbucci : Sandro Colautti
  • 1974 : La Traque de Serge Leroy : le capitaine Nimier
  • 1977 : Une poignée de salopards ( ) de Enzo G. Castellari : Veronique
  • 1977 : Les Requins du désert ( ) de Tonino Valerii : Jose
  • 1977 : Ça fait tilt de André Hunebelle : Raymond Legris
  • 1978 : Plein les poches pour pas un rond de Daniel Daert : Steff
  • 1981 : Signé Furax de Marc Simenon : Gougnache
  • 1981 : de Gianni Manera : don Vincenzo Talascio
  • 1982 : Tir groupé de Jean-Claude Missiaen : Alexandre Gagnon
  • 1982 : Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ de Jean Yanne : Le secutor
  • 1984 : Les Morfalous de Henri Verneuil : Edouard Mahuzard
  • 1984 : Le téléphone sonne toujours deux fois !! de Jean-Pierre Vergne : le directeur du cinéma
  • 1984 : Ronde de nuit de Jean-Claude Missiaen : l'instructeur de stand de tir (voix)
  • 1985 : La Baston de Jean-Claude Missiaen : Raoul
  • 1986 : La Loi sauvage de Francis Reusser : Victor
  • 1991 : Ville à vendre de Jean-Pierre Mocky : docteur Bernier
  • 1994 : Paris Melody de Youra Bouditchenko (court-métrage) : lui-même

Téléfilms

  • 1972 : Avec le cœur de Rémy Grumbach (spectacle musical) : différents personnages
  • 1974 : La Vitesse du vent de Patrick Jamain : Le commissaire Melnik
  • 1979 : Histoires de voyous : Des immortelles pour Mademoiselle de Paul Siegrist : Michel
  • 1982 : Mettez du sel sur la queue de l'oiseau pour l'attraper de Philippe Ducrest : Fédéric Mallaro
  • 1983 : On ne le dira pas aux enfants de Philippe Ducrest : Marc Antoine
  • 1985 : Le Deuxième Couteau de Josée Dayan : Le commissaire
  • 1991 : Femme de voyou de George Britschansky : Louis
  • 2001 : La Route des Grandes Gueules de Philippe Crave, Roger Viry-Babel (documentaire) : lui-même

Séries télévisées

  • 1977 : Les Diamants du président : Georges Lancier
  • 1987 : Marc et Sophie, (épisode Nicotine ni coquine)
  • 1988-1991 : Paparoff : Paparoff
  • 1988 : Le Professeur (V.O. : Big Man) : Xavier Baudin (Tout l'or du professeur (V.O. : 395 dollari l’oncia))

Hommages

  • — Jean-Jacques Aillagon, ministre de la Culture et de la Communication, Hommage de Jean-Jacques Aillagon à Michel Constantin sur le site du ministère de la Culture..
  • Le , dans l'un des cinémas du Carré Léon-Gaumont à Sainte-Maxime a lieu l'inauguration de la salle Michel-Constantin par le maire Vincent Morisset en présence de Sophie Hokhloff Onimus, fille de l'artiste, son petit-fils Niels et son gendre PatrickInauguration de la salle Michel- Constantin au Carré Léon-Gaumont sur micromax.tv.
  • Chaque année depuis 2011, le Bridge Club de Sainte-Maxime organise son tournoi Michel-Constantin, qui était grand amateur de bridge et fut à partir de 1984 et pendant plus de 15 ans son vice-président« tournoi Michel-Constantin » sur azurbridge.com.. D'après sa fille Sophie, BeBridge, #927, mai/juin 2020, p.60.
  • En 2000, le quotidien sportif L'Équipe le consacra parmi les douze joueurs composant Vivons Ensemble Sainte-Maxime ..

Notes et références


Annexes

Bibliographie

  • Michel Constantin, Ma grande gueule, du volley-ball au cinéma, Solar, 1973
  • Liens externes

    • Michel Constantin
    • Michel Constantin sur André Pousse''

    Catégorie:Acteur français
    Catégorie:Joueur français de volley-ball
    Catégorie:Animateur de télévision français
    Catégorie:Nom de scène
    Catégorie:Naissance en juillet 1924
    Catégorie:Naissance à Boulogne-Billancourt
    Catégorie:Décès en août 2003
    Catégorie:Mort d'une crise cardiaque
    Catégorie:Décès à 79 ans
    Catégorie:Décès à Draguignan
    Catégorie:Personnalité incinérée
    Catégorie:Joueur de bridge français
     
    commentaires

    Il n'y a pas encore de commentaires

    vu pour la dernière fois
    Most vists