Today: Friday 18 June 2021 , 3:35 am


advertisment
search


Louis Marcoussis

Dernière mise à jour 9 Jour , 9 heure 8 Vues

Advertisement
In this page talks about ( Louis Marcoussis ) It was sent to us on 08/06/2021 and was presented on 08/06/2021 and the last update on this page on 08/06/2021

Votre commentaire


Entrez le code
 
Louis Marcoussis, né Ludwik Kazimierz Władysław Markus à Varsovie en Pologne alors dans l'Empire russe, le et mort à Cusset, dans l'Allier, à côté de Vichy, le , est un peintre et graveur polonais naturalisé français.

Biographie

Arrivé à Paris en 1903, élève à l'Académie Julian de Jules Lefebvre chez qui il a pour condisciples Roger de la Fresnaye et Robert Lotiron, il expose pour la première fois au Salon d'automne de 1905. Il gagne sa vie en faisant des caricatures pour des journaux satiriques ; il fréquente les cafés où il fait la connaissance de Braque, Degas, Picasso, Apollinaire qui lui fera franciser son nom en Louis Marcoussis du nom d'un village proche de Paris.
Au départ, sa peinture est impressionniste, mais il adopte le mouvement cubiste vers 1910 dont il est le premier graveur reconnu, et, participe à l'exposition cubiste de la « Section d'Or ». Après une liaison avec Eva Gouel qui le quitte pour Picasso, il épouse en 1913Selon l'acte , dans l'état-civil de la ville de Paris arrondissement, mariage de 1913. la peintre polonaise Alicja Halicka (1889-1974)Elle a été l'illustratrice d’Enfantines de Valery Larbaud.. Zygmunt Brunner est un témoin majeur du mariage.
De leur union nait leur fille Madeleine, en 1922.
Il collabore à de nombreux journaux et magazines illustrés, comme L'Assiette au beurre et Nos loisirs, où il signe « Markous ».
Les années de guerre l'obligent à retourner en Pologne pour être mobilisé"Engagé volontaire... il est par la suite naturalisé français" cf. J. Bailly-Herzberg, « Dictionnaire de l'estampe en France », Flammarion, 1985, p. 213. En 1920, il fait partie, avec Georges Braque, Serge Férat et Fernand Léger, du comité directeur de l'association La Section d'Or, fondée par Léopold Survage, Albert Gleizes et Archipenko et qui est chargée d'organiser des expositions en France et à l'étranger.
En 1925, il a droit à sa première exposition personnelle. Sa carrière va se poursuivre par des voyages et expositions en Grande-Bretagne, en Italie, en Belgique, aux États-Unis, etc. Puis, les années 1930 vont le voir se consacrer essentiellement à la gravure.
En 1940, à l'arrivée des troupes allemandes, il part pour Cusset où il grave une suite de pointe-sèches pour Les Devins, un essai de Gaston Bachelard. Il meurt un an plus tard. Marcoussis était l'oncle de Max Milner. Son épouse Alicja Halicka est morte le à 83 ans. Louis Marcoussis et sa femme sont enterrés au cimetière de Cusset.
Outre de nombreuses peintures, on retiendra de lui, comme graveur, des illustrations pour des livres d'Apollinaire : Alcools, Gérard de Nerval et Tzara. J. Bailly-Herzberg estime à deux cent dix le nombre d'eaux-fortes, pointe sèches, burins, linogravures et bois gravés par Marcoussis.

Œuvres


  • 1934-1937 : Sous la direction de l'architecte décorateur, peintre Louis Süe, chargé de la construction d'un immeuble pour Helena Rubinstein, il participe à la décoration des lieux avec : Max Ingrand, Paule Marrot, Richard Georges Desvallières.
  • Les trois poètes, huile sur toile, 38 x 33 cm, Dijon, musée des beaux-arts de Dijon
  • Portrait de Guillaume Apollinaire, lithographie, 19 x 24 cm, Vichy,Musée municipal de Vichy.
  • Les poissons bleus, huile sur toile, 1928

Salons

  • 1905 - Salon d'automne
  • Expositions, galeries

    • 1912 - Salon de la Section d'Or
    • 1925 - Première exposition personnelle

    Galerie


    Fichier:Louis Marcoussis Violon bouteilles de Marc et cartes 1919.jpgViolon, bouteilles de Marc et cartes, 1919
    Fichier:Louis Marcoussis Viareggio (Milet 45) 1926.jpgViareggio, 1926
    Fichier:Louis Marcoussis Composition cubiste au portrait 1926.jpgComposition cubiste au portrait, poisson et clair de lune, 1926

    Notes et références


    Bibliographie

  • Jean Lafranchis, Louis Marcoussis, Marcoussis : sa vie, son oeuvre. Catalogue complet des peintures, fixés sur verre, aquarelles, dessins, gravures, présentation de Jean Cassou. Textes originaux ou inédits de Tristan Tzara, Jean Lurçat, Max Jacob, Paul Éluard et Marcel Jouhandeau, Éd. du Temps, 1961.
  • Liens externes


    • Louis Marcoussis sur le site de Nadine Nieszawer

    Catégorie:Peintre français du XXe siècle
    Catégorie:Graveur français du XXe siècle
    Catégorie:Aquafortiste français
    Catégorie:Graveur à la pointe sèche
    Catégorie:Graveur sur bois
    Catégorie:Buriniste
    Catégorie:Linograveur
    Catégorie:Élève de l'Académie Julian
    Catégorie:Naissance en novembre 1878
    Catégorie:Décès en octobre 1941
    Catégorie:Naissance à Varsovie
    Catégorie:Décès à Cusset
    Catégorie:Décès à 63 ans
    Catégorie:L'Assiette au beurre
    Catégorie:Peintre polonais du XXe siècle
    Catégorie:Graveur polonais
    Catégorie:Personnalité inhumée dans l'Allier
     
    commentaires

    Il n'y a pas encore de commentaires




    vu pour la dernière fois
    Most vists