Today: Sunday 13 June 2021 , 4:44 pm


advertisment
search


Maurice Brocco

Dernière mise à jour 1 Jour , 11 heure 38 Vues

Advertisement
In this page talks about ( Maurice Brocco ) It was sent to us on 12/06/2021 and was presented on 12/06/2021 and the last update on this page on 12/06/2021

Votre commentaire


Entrez le code
 
Marie Maurice Brocco, né le à Fismes et mort le à Mûrs-Erigné , est un cycliste français professionnel de 1906 à 1927.

Biographie

Brocco est issu d'une famille arrivée de Suisse italienne, à Fismes au . Son père, Louis Paul, est peintre en bâtiment ; sa mère est Henriette Eugénie Carlier. En 1903, il exerce la profession de charcutier à Fismes.
Vers 1906, Brocco « monte » à Reims et devient membre du Gallia Club rémois et du Club Athlétique rémois où il côtoie Léon Hourlier, et se fait une spécialité dans la course à piedCésar Algave est à la fois président du Bicycle club rémois et du Club Athlétique Rémois, les courses à pied ont lieu au vélodrome de la Haubette, loué par le Bicycle club rémois ; dont une brillante victoire dans une course pédestre sur route d'environ 23 kilomètres, appelée « Marathon de Champagne » . En 1907, il est détenteur du record de Champagne, de l'heure, à pied, avec plus de 16 kilométrés. Il pratique aussi le vélo. Il est entraîné par Henry de César, célèbre en Champagne, qui était l'entraîneur officiel des stayers rémois. Il est médaillé de bronze du demi-fond amateurs, sur 100km, aux Championnats du monde de cyclisme sur piste 1907 à Paris. Il bat le record de l'heure derrière tandems en 1908 .
Vers 1910, Brocco s'installe à Paris et entame une carrière de professionnel sur route et se mesure aussi, sur la piste aux champions de l'époque.
En 1910, Brocco obtient sa plus belle victoire de sa carrière de course sur route quand il triomphe dans Paris-Bruxelles. Brocco termine la course à la quatrième place, mais les trois premiers coureurs, dont Octave Lapize qui avaient franchi les premiers la ligne, ont été disqualifiés pour ne pas observer une section neutralisée à mi-course, laissant Brocco être déclaré vainqueur.
Il fait partie de l'équipe française pour le match Belgique-France de 1912, au vélodrome du Karreveld à Bruxelles .
Brocco est le premier à franchir le col de la Faucille ( ) en 1911, dans la Belfort- Chamonix ( ) du Tour de France 1911Jean-Paul Vespini, Le Tour de France Pour les Nuls, EDI8, 11 avr. 2013 - 384 pages. La même année, durant la , Perpignan – Luchon, Henri Desgrange lui reproche d'avoir soutenu son leader, François Faber, en difficulté dans une ascension. À l'époque, le Tour se courait individuellement et aucune aide extérieure n'était autorisée, même d'un coéquipier. Brocco a fait appel de cette décision devant l’U.V.F. ; La sanction ayant besoin d'être entérinée à Paris, Brocco profite du règlement qui autorise les éliminés à poursuivre le trajet du Tour sans figurer au classement général. Maurice Brocco put prendre le départ de l'étape suivante, avec dans sa roue un Henri Desgrange décidé à le prendre en flagrant délit. Le défi fut relevé à la pédale, Brocco lâcha un à un les meilleurs pour l'emporter avec plus de 30 minutes d'avance ; à Barèges après l’ascension du Tourmalet, Brocco passe en tête au sommet du Col d'Aubisque et traverse Eaux-Bonnes (km 149) avec 16 min d’avance sur Gustave Garrigou et Émile Georget. Brocco poursuit sa route pour brillamment remporter cette étape avec 34 minutes d’avance sur Garrigou, plus que jamais solide leader de l’épreuve. Ce qui ne l'empêcha d'être mis dans le train, le soir, par le patron du Tour. Brocco remporte cette afin de montrer à Henri Desgrange sa valeur, puis quitte le Tour 1911. Ce dernier s’en étonne dans les colonnes de L'Auto : « Pourquoi avoir attendu que l’on vous exclue de la course pour faire vos preuves ? ».
Brocco est mobilisé depuis le début de la Première Guerre mondiale comme cycliste au Escadron du Train ( ETEM). Il se marie avec Pauline Eugénie Besnier, le , à Paris. Brocco a perdu ses meilleures années pendant la Première Guerre mondiale, il est revenu à la compétition en 1919 à 34 ans et trouve un certain succès dans les course de six jours.
Brocco est une des attractions, du Vel'd'Hiv. Ernest Hemingway, assidu des Six jours de Paris, est son supporter 1. C'est aux États-Unis que Brocco est allée chercher la gloire en remportant les Six jours de New York et de Chicago. Outre-Atlantique, les organisateurs lui firent des ponts d'or, faisant de ce « little fellow of Fismes » un des pistards les mieux payés. Sur toutes les pistes du monde, c'était Coco. Quand il courait, les gens chantaient « Hardi Coco, Hardi Coco. T'es bien le roi du vélo »Le diable rouge, Alfred Letourneur dans l'enfer des Six Jours, Françoise Vincent, éditions AkR, collection Témoignages en regard, 2005, 204 pages. Jimmy pour les Américains qui le considèrent, par suite de la consonance de son nom, comme un Italien, et qu'ils annoncent comme tel depuis que Brocco participe à leurs épreuvesThe New Yortk Times du 23 décembre 1921.
En 1925, lors des Six jours de Paris, il tourne dans L'Inconnue des six jours , un film inédit de René StiEn raison de différends entre René Sti et la société de distribution, ce film n'est jamais sorti en salle. .
La retraite sportive venue, il devient patron de café à Granville puis à Vire. Le coureur devient un dirigeant de club, Vire devint un point de passage obligé du Tour de France pendant plusieurs années. Coco suivit le Tour comme consultant du journal Paris-Soir où ses chroniques étaient appréciées.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est actif dans la résistance, avec le réseau Jean, Jacques et Lise d’Henri Schuh (Maurice Buckmaster) La résistance normande.

Résultats sur les grands tours

Tour de France

  • 1908 : abandon ( )
  • 1910 : abandon ( )
  • 1911 : éliminé ( ) et vainqueur d’une étape. Brocco est mis hors-course lors de la et remporte la .
  • 1912 : abandon ( )
  • 1913 : abandon ( )
  • 1914 :

Tour d’Italie

  • 1910 : abandon
  • 1911 : abandon

Palmarès sur route

  • 1907
    • Paris-Dieppe
    • du championnat de France sur route amateurs
  • 1908
    • Herve-Tirlemont-Herve
    • Rennes-Brest
    • du Tour de Belgique
    • du championnat de France sur route
  • 1909
    • Rennes-Brest
    • 1 étape du Grand Prix Wolber
  • 1910
    • Paris-Bruxelles
    • du championnat de France sur route
  • 1911
    • du Tour de France, Luchon-Bayonne.
    • du Tour de Lombardie
  • 1912
    • du Tour de Lombardie
    • du Championnat des porteurs de journaux
  • 1913
    • du championnat de France sur route
    • du Tour de Lombardie
  • 1914
    • Paris-Nancy
    • du championnat de France sur route
  • 1919
    • du championnat de France sur route
  • 1920
    • du championnat de France sur route
  • 1923
    • du Critérium des As

Palmarès sur piste

Championnats du monde

  • Paris 1907
    • Médaillé de bronze du demi-fond amateurs

Six jours

  • Six jours de New York : 1920 (avec Willy Coburn)The New-York Times du 12 décembre 1920, 1921 (avec Alfred Goullet)https://query.nytimes.com/mem/archive-free/pdf?res=9E03E7D61431EF33A25752C1A9649D946095D6CF The New-York Times du 11 décembre 1921 et 1924 avec (Marcel Buysse)
  • Six jours de Chicago : 1923 (avec Oscar Egg)

autres

  • 1924
    • Course à l'américaine à Reims : Brocco-Debaets devance Faudet-Toussaint

Notes et références

Notes


Références


Bibliographie

  • Jean-Pierre Prault, Maurice Brocco, de Fismes à New York, préfacé par Jean-Marie Leblanc, directeur du Tour de 1988 à 2007.

Liens externes


Catégorie:Coureur cycliste français
Catégorie:Cyclisme à Reims
Catégorie:Bicycle Club rémois
Catégorie:Vainqueur d'étape du Tour de France
Catégorie:Naissance en janvier 1883
Catégorie:Naissance dans la Marne
Catégorie:Décès en juin 1965
Catégorie:Décès à 82 ans
Catégorie:Décès en Maine-et-Loire
Catégorie:Résistant français
 
commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires




vu pour la dernière fois
Most vists