Today: Friday 25 June 2021 , 8:59 am


advertisment
search




Salticidae

Dernière mise à jour 1 Mois , 5 Jour 9 Vues

Advertisement
In this page talks about ( Salticidae ) It was sent to us on 21/05/2021 and was presented on 21/05/2021 and the last update on this page on 21/05/2021

Votre commentaire


Entrez le code
 
Les Salticidae sont une famille d'araignées aranéomorphes .
Elles sont appelées araignées sauteuses, salticides ou saltiques. C'est la plus grande famille d’araignées, contenant plus de 500 genres et 5000 espèces décrites , soit environ 13 % de la diversité des Araneae . Les salticidae possèdent une des meilleures visions parmi les arthropodes. Elles sont capables de réaliser d'importants sauts, notamment pour chasser, mais aussi en réponse à une menace. On les reconnaît généralement par le motif de leurs yeux.

Distribution


Les espèces de cette famille se rencontrent sur tous les continents sauf aux pôles .

Description

vignettegaucheUne salticidae. On distingue 3 des yeux antérieurs et l'œil latéral postérieur de droite (cliquez pour voir aussi 1 œil médian postérieur).
Ce sont des araignées diurnes, plutôt de petite taille. La longueur de leur corps varie entre 1 et 25 mm . .. Les pattes sont en général courtes et fortes, les antérieures parfois renflées. Les yeux sont adaptés à la chasse à vue et sont au nombre de huit.
Quatre yeux, parfois mobiles, sont situés à l'avant du céphalothorax : deux médians antérieurs et deux latéraux antérieurs. Les yeux médians antérieurs sont très mobiles, l'araignée pouvant suivre une proie du regard. Ces yeux d'une très grande acuité visuelle lui permettent de voir un mouvement à au moins ou un partenaire sexuel, donnent une vision binoculaire précise (pour sauter avec précision par exemple), ainsi qu'une vision des couleurs. Les yeux latéraux antérieurs sont plus petits, immobiles, avec un pouvoir séparateur bien plus faible. Ils permettent une vision binoculaire vers l'avant et monoculaire sur les côtés.
Quatre autres yeux sont situés vers l'arrière : les yeux médians postérieurs sont très petits, peut-être vestigiaux.
Les yeux latéraux postérieurs, à peu près de la même taille que les latéraux antérieurs, permettent une vision très large sur les côtés et l'arrière, avec une petite vision binoculaire arrière. Les Salticidae ont donc un champ de vision à 360°.

Éthologie

Fichier:Heliophanus spec.ogvvignettedroiteHeliophanus en mouvement
Fichier:Flickr - Lukjonis - Jumping spider - Aelurillus v-insignitus.jpgvignettedroiteAelurillus v-insignitus
Fichier:Hill Anasaitis canosa female 01.jpgvignettedroiteAnasaitis canosa
Fichier:Carrhotus xanthogramma 1.jpgvignettedroiteCarrhotus xanthogramma
Fichier:Clynotis_severus,_AF_2.jpgvignettedroiteClynotis severus
Fichier:Dendryphantes rudis - Springspinne 4253.JPGvignettedroiteDendryphantes rudis
Fichier:Eris militaris Kaldari 01.jpgvignettedroiteEris militaris
Fichier:Habronattus coecatus Kaldari 02.jpgvignettedroiteHabronattus coecatus
Fichier:Marpissa muscosa front (aka).jpgvignettedroiteMarpissa muscosa
Fichier:Myrmarachne-plataleoides.jpgvignettedroiteMyrmaplata plataleoides
Fichier:Kaldari Pachomius male 03.jpgvignettedroitePachomius
Fichier:Pelegrina galathea male Kaldari 02.jpgvignettedroitePelegrina galathea
Fichier:Kaldari Phidippus audax 05.jpgvignettedroitePhidippus audax
Fichier:Phlegra fasciata 2 cropped.jpgvignettedroitePhlegra fasciata
Fichier:Saitis.barbipes.female.high.legs.jpgvignettedroiteSaitis barbipes, femelle vue de face
Fichier:Salticus.scenicus.6916.jpgvignettedroiteSalticus scenicus
Fichier:Flickr - Lukjonis - Jumping spider - Sitticus floricola (set of pictures).jpgvignettedroiteCalositticus floricola
Fichier:Thiodina puerpera 1.jpgvignettedroiteColonus puerperus
Fichier:Tutelina male straight.jpgvignettedroiteTutelina elegans
Fichier:Kaldari Zygoballus rufipes 04.jpgvignettedroiteZygoballus rufipes
Fichier:Araignée copal.jpgvignettedroiteSalticidae dans du Copal de Madagascar
Fichier:Plexippus_petersi_(jumping_spider)_on_a_human_finger_at_golden_hour.jpgvignettedroitePlexippus petersi du Laos, sur un doigt humain
À la différence de la plupart des autres araignées, les araignées sauteuses sont des prédateurs à orientation visuelle, qui mémorisent leur environnement, les distances et orientationsHill, 1979 : Orientation by jumping spiders of the genus Phidippus (Araneae: Salticidae) during the pursuit of prey ; Behavioral Ecology and Sociobiology, , , (texte intégral).. Certaines espèces traversent plus facilement un milieu ouvert pour aller vers une cible de couleur verte évoquant un milieu végétal que vers des cibles géométriquesBaker, Kelty & Jakob, 2009 : The Effect of Visual Features on Jumping Spider Movements Across Gaps. Journal of Insect Behavior, , , ..
On a montré avec Phidippus princeps (Peckam et Peckam, 1883) que la présence de corridors biologiques adaptés favorise leur déplacement dans l'environnement et vers de nouvelles taches. Lors de l'étude, elles étaient placées dans des micropaysages dominés par le trèfle hybride (Trifolium hybridum L.) et la luzerne (Medicago sativa L.) de manière que des taches soient reliées entre elles soit par des corridors végétalisés, soit par des chemins dénudés. Les araignées P. princeps ne se déplaçaient que dans les corridors végétalisés et non sur les chemins dénudés. En l'absence de corridors, instinctivement, P. princeps ne se risque pas en milieu découvert pour explorer un nouvel habitat, même quand le nombre d'individus est importantBaker, 2007 : Effect of corridors on the movement behavior of the jumping spider Phidippus princeps (Araneae, Salticidae). Canadian Journal of Zoology, , ..
Mis à part certaines espèces tropicales qui manifesteraient une activité séricigène, les Salticidae d'Europe sont censées ne pas construire de toile. En fait, Pellenes arciger édifie un édifice dressé, en forme de triangle ou de rectangle irrégulier, fixé sur la végétation, pouvant aboutir à une retraite (pierre, coquille d'escargot), la toile "en voile de bateau"Lopez, 1986 : Construction de toiles en "Voile de bateau" par une araignee salticide languedocienne. Bulletin de la Société archéologique, scientifique et littéraire de Béziers, , , .. Découverte en Lozère (Causse Méjean) et retrouvée depuis en Bas Languedoc, cette étrange structure pose toujours le problème de sa fonction exacte depuis 1997Lopez & Marcou, 1997 : Un mystère non résolu : la toile d’une araignée Salticide caussenarde. Bulletin de la Société d'étude des sciences naturelles de Béziers, , , ..

Paléontologie

Cette famille est connue depuis le Paléogène.

Taxonomie

Cette famille rassemble espèces dans 652 genres .

Liste des genres

Selon :
Selon World Spider Catalog (version 20.5, 2020) :
{{colonnestaille=30
  • Almolinus Petrunkevitch, 1958
  • Attoides Brongniart, 1877
  • Calilinus Wunderlich, 2004
  • Cenattus Petrunkevitch, 1942
  • Descangeles Wunderlich, 1988
  • Distanilinus Wunderlich, 2004
  • Eoattopsis Gourret, 1887
  • Eolinus Petrunkevitch, 1942
  • Evagoratus Zhang, Sun & Zhang, 1994
  • Gorgopsidis Wunderlich, 2004
  • Gorgopsina Petrunkevitch, 1955
  • Microlinus Wunderlich, 2004
  • Paralinus Petrunkevitch, 1942
  • Pensacolatus Wunderlich, 1988
  • Phlegrata Wunderlich, 1988
  • Prolinus Petrunkevitch, 1958
  • Salticidites Straus, 1967
  • Steneattus Bronn, 1856

Phylogénie

Traditionnellement, cette famille était divisée dans les sous-familles : Aelurillinae, Agoriinae, Amycinae, Ballinae, Dendryphantinae, Euophryinae, Hasariinae, Heliophaninae, Hisponinae, Lyssomaninae, Marpissinae, Myrmarachninae, Pelleninae, Plexippinae, Salticinae, Spartaeinae, Synagelinae et SynemosyninaeHallan. Mais en 2015, Maddison revoit la division des sous-familles . en Onomastinae, Asemoneinae, Lyssomaninae, Spartaeinae, Eupoinae, Hisponinae et Salticinae.

Publication originale

  • Blackwall, 1841 : « The difference in the number of eyes with which spiders are provided proposed as the basis of their distribution into tribes; with descriptions of newly discovered species and the characters of a new family and three new genera of spiders. » Transactions of the Linnean Society of London, , (texte intégral).
  • Liens externes

    • Référence Global Species Database of Salticidae (Araneae)
    • Référence Classification from Maddison (2015)
    • Référence Metzner, H. 2017. Jumping spiders (Arachnida: Araneae: Salticidae) of the world.

    Notes et références


    Catégorie:Salticidae
    Catégorie:Famille d'araignées (nom scientifique)
     
    commentaires

    Il n'y a pas encore de commentaires




    vu pour la dernière fois
    Most vists