Today: Friday 30 July 2021 , 6:57 am


advertisment
search




Liste des familles de la noblesse française d'Ancien Régime (A à K)

Dernière mise à jour 13 heure , 41 minute 40 Vues

Advertisement
In this page talks about ( Liste des familles de la noblesse française d'Ancien Régime (A à K) ) It was sent to us on 29/07/2021 and was presented on 29/07/2021 and the last update on this page on 29/07/2021

Votre commentaire


Entrez le code
 
Cette liste des familles de la noblesse française d'Ancien Régime regroupe les familles, dont certaines sont toujours représentées, qui étaient membres de la noblesse française avant le 19/ .
Pour ce qui est familles qui se sont perpétuées jusqu'à nos jours, ne figurent que celles respectant les règles de transmission de la noblesse qui étaient en vigueur en France en 1789 : « descendent d’un auteur, en possession de la noblesse française transmissible par acte émanant du pouvoir souverain français, en ligne masculine, naturelle sans adoption, et légitime dans le cadre du mariage »F. de Saint-Simon, E. de Séréville, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, p.17. Sont incluses dans la présente liste les familles éligibles comptant au moins un membre vivant (homme ou femme)Les familles devant être subsistantes à ce jour, cela implique une mise à jour régulière de cette liste..
Les familles de noblesse française éteintes en France mais subsistant à l'étranger sont incluses dans cette liste. À contrario, les familles françaises subsistantes qui tirent leur principe de noblesse d'un souverain étranger (noblesse étrangère), et qui n'ont pas été maintenues ou reconnues nobles en France (r.n.f.), n'y sont pas incluses.
Le droit nobiliaire français ne fait toutefois pas l'objet d'un consensus. Philippe du Puy de Clinchamps écrit que les décharges du droit de franc-fief après 1579 et le vote avec la noblesse lors de l'élection des députés aux États généraux de 1789 ne sont pas des preuves de noblessePhilippe du Puy de Clinchamps, La noblesse, collection Que sais-je ?, numéro 830, PUF, 1959, page 45.. Sur le sujet des familles dites de noblesse inachevée, de la noblesse d'Empire, des familles d'Avignon et du Comtat Venaissin, et sur les familles de Savoie, Alain Texier, dans son ouvrage Qu'est-ce que la noblesse ?, fait différentes remarques mais qui ne sont toutefois pas consensuelles sur les familles issues de territoires rattachés à la France après le Cet auteur écrit que les familles issues de détenteurs de charges anoblissantes interrompues par la Révolution française devraient être considérées comme nobles. Il écrit en outre que les familles issues du comtat Venaissin et d'Avignon ne peuvent être reconnues nobles en France car ces territoires ont été annexés par la France le 14 septembre 1791, or la noblesse avait été abolie le 23 juin 1790 et aucun texte par la suite n'a conféré à ces familles la noblesse française (Alain Texier, Qu'est-ce que la noblesse ?, éditions Tallandier, 1995, pages 144 à 147) (Voir Observation ci-dessous). Sur la noblesse d'Empire il écrit notamment ceci : « (...) l'Empire n'a pas abrogé la loi abolitive loi d'abolition de la noblesse du 23 juin 1790 » (Alain Texier, Qu'est-ce que la noblesse ?, éditions Tallandier, 1995, page 103). Enfin Alain Texier écrit que la Savoie n'a été rattachée à la France qu'en 1860 et qu'à ce titre, elle ne serait pas fondée à être rattachée à la noblesse française, du fait de l'abrogation révolutionnaire du 23 juin 1790. Cette thèse juridique ne fait toutefois pas l'objet d'un consensus : Les familles nobles issues de territoires rattachés à la France après le 23 juin 1790 sont mentionnées comme rattachées à la noblesse française par la plupart des nobiliaires français, par l'ANF et par Régis Valette dans le Catalogue de la Noblesse Française, édition Robert Lafont 2007, au même titre que celles qui furent rattachées au royaume de France depuis le Moyen-Âge jusqu'à la Révolution Française..

Caractéristiques

Mentions

Parmi les familles anoblies, certaines ont la mention : anobli (confirmé) ou anobli (maintenu), ce qui signifie que la famille a été connue comme étant roturière, mais qu'un jugement de confirmation ou de maintenue de noblesse leur a valu anoblissement par prescription centenaire. C'est le cas des maintenues en la noblesse valant anoblissement.
D'autres ont : anobli (relief), ce qui signifie que des lettres patentes les ont relevées de la dérogeance.
Certaines familles sont dites "d'extraction" alors que leurs preuves de noblesse ne remontent pas jusqu'à l'an 1560 (date minimale de preuves pour la noblesse dite d'extraction, fixée lors des grandes recherches de noblesse en 1666, avec au moins de nioblesse à prouver).

Titres de noblesse

Ne sont indiqués dans cette liste que les titres dits "authentiques", c'est-à-dire les titres héréditaires fondés sur un acte officiel de création ou de reconnaissance d'un souverain français, et régulièrement transmis à partir du premier titulaire jusqu'à nos jours selon leurs règles particulières de dévolution. En 2007, Régis Valette recensait 182 titres subsistants d'Ancien RégimeRégis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante, 2007..

Présentation des entrées

Les familles sont répertoriées par ordre alphabétique du premier patronyme, avec dans la mesure du possible :
  • l'origine de leur noblesse : noblesse d'extraction ou anoblissement ;
  • en cas de noblesse d'extraction, la date de l'acte le plus ancien marquant le début de la filiation suivie, c'est-à-dire prouvée à chaque génération ;
  • en cas d'anoblissement, le principe (les lettres patentes, la charge ou la fonction anoblissante, etc) et la date ;
  • la ou les principales maintenues de noblesse (notamment 1666-1727) ;
  • le titre de noblesse français lorsqu'il est authentique, régulier, et subsistant (donc pas le titre de courtoisie porté à l'ANF ou dans le Bottin mondain, ni les titres étrangers qui n'ont pas fait l'objet d'une reconnaissance en France par le pouvoir souverain, ni les titres éteints) ;
  • la ou les provinces d'origine ;
  • l'affiliation éventuelle à l'ANF.
Lorsqu'il existe des sources contradictoires il est alors mentionné : Le statut nobiliaire de cette famille ne fait pas l'objet d'un consensus.
La liste des familles classées de L à Z figure dans la seconde partie de cet article.

Liste alphabétique des familles


A

  • Abaquesné de Parfouru, anobli en 1715t. 1, A-ATT, , d'Hozier, in Armorial général ( registre, partie), conseiller-maitre en la Cour des Comptes de Rouen en 1764, Valognes en NormandieJougla, t.1, p.102, .
  • Abbadie de Barrau (d')t. 1, A-ATT, , , olim de Barrau, puis de Barrau d'Abbadie de Sus, secrétaire du roi 1732-1747Jean-Baptiste de Jaurgain, in Nobiliaire de Béarn (t.I)., Sus en Béarn.
  • Abbadie d'Ithorrotz (d')t. 1, A-ATT, , , secrétaire du roi 1741Alain Galbrun, État de la Noblesse française subsistante, volume 39, ), Aroue-Ithorots-Olhaïby en Soule, Béarn.
  • Abbatuccit. 1, A-ATT, , , extraction 1561, maintenu en 1773, Zicavo en CorseJougla, t.1, p.104, .
  • Aboville (d')t. 1, A-ATT, , , anobli ou maintenu en 1486 par la Cour des Aides de Normandie (divergences d'auteurs), maintenue en 1666 à Caen, comte de l'Empire en 1808 (confirmé en 1815), Normandie (Cotentin)Charles de Beaucorps, D'Aboville, une famille de soldats, 1975.
  • Absolut de La Gastinet. 1, A-ATT, , , anobli en 1470 (décharge de franc-fief)Alain Galbrun, État de la Noblesse française subsistante, vol. 35, ), maintenue en 16671-Maintenue dans sa noblesse par arrêt du Conseil d'État du 24 janvier 1667, par Jean Phélippeaux, Intendant de la Généralité de Paris -Enregistrement le 16 avril 1701- (Comte de Waroquier: Tableau généalogique et historique présenté au roi. 1786)./2-Woelmont de Brumagne, Essai de nomenclature de familles nobles subsistantes de Normandie, Paris, Saffroy, 1930, ., nouvel anoblissement 1740, baron en 1865 (sur réversion d'un titre de 1808), La Villeneuve-en-Chevrie en Ile-de-France.
  • Abzac (d')t. 1, A-ATT, , ., extraction chevaleresque 1287, honneurs de la cour 1781 et 1787Alain Galbrun, État de la Noblesse française subsistante, volume 5, ), Montastruc en PérigordÉtat de la Noblesse française subsistante, par Michel Authier, Alain Galbrun et Jacques Dell'Acqua, volumes 5-9, 6-213 & 22-341..
  • Achard de Leluardière, - de La Vente, et - de Bonvouloirt. 1, A-ATT, , , extraction chevaleresque 1366Saint Allais, Nobiliaire Universel de France (t.XXI)., Passais-la-Conception en Normandie, PoitouBeauchet-Filleau, Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou (t.I), BretagneAlexandre Achard, seigneur du Pas-de-la-Vente, maintenu noble en Normandie le mars 1666. (La Messelière.P-3/T-1)..
  • Achard Joumard Tison d'Argence (Tison d'Argence relevé par contrat de mariage en 1608) olim Jourmart des Achardst. 1, A-ATT, , Jougla, t.1, , ancienne extraction 1441, Angoulême en Angoumois, Maine.
  • Achon (d')t. 1, A-ATT, , , anobli par l’échevinage de Nantes en 1607, maintenue par arrêt du conseil le , Mésanger en Loire-Atlantique.
  • Acres de L'Aigle (des)t. 1, A-ATT, , , ancienne extraction 1491, marquis en 1653 (lettres patentes datées à Dijon, ), honneurs de la Cour, Basse-Normandie (L'Aigle). Famille éteinte en filiation masculine légitimeValette 2007, p.28 Il existe une descendance du nom illégitime issue de Caroline des Acres de L'Aigle..
  • Adhémar (d'), olim d'Azémar de Saint-Maurice de Cazeviellet. 1, A-ATT, , , ancienne extraction 1477Hubert de Vergnette de Lamotte, Filiations Languedociennes, Mémoire & Documents, Versailles, 2006, maintenue en 1669, baron en 1810, Lunel en Languedoct. 1, A-ATT, Le changement de nom a été autorisé par Louis XVIII en 1817, contesté par la famille d'Adhémar de Monteil et confirmé en cassation en 1841.
  • Adhémar de Cransac (d'), - de Lantagnac, olim d'Azémart. 1, A-ATT, , , extraction chevaleresque 1313Marquis de Boisgelin, Les Adhémar, Aix-en-Provence, 1900 : « Pithon-Curt : le premier en 1750 à faire une étude sérieuse élimina tout ce qui était antérieur au XI. (page 5) et ajouta toutes les familles qui s’en disaient issues (page 6) mais ne pouvant prouver leur jonction, déclare la maison d’Adhémar éteinte en 1559. En 1764 Jean-Balthazar Azémar presente ses titres à Beaujon, généalogiste des ordres du roi, et obtint un mémoire remontant à 1237 le reconnaissant descendu des Adhémar sgr de Grignan. Il prit alors le nom d’Adhémar ainsi que les autres branches de sa famille : les seigneurs de Panat, Cransac, Lantagnac qui eux aussi obtinrent en 1781 les honneurs de la cour sur un mémoire de Chérin. En 1824 Les Adhémar de Panat, Cransac et Lantagnac firent insérer par Courcelles dans son Histoire des Pairs (tome II) une généalogie des Adhémar reproduisant le travail de Pithon-Curt sur la branche de Grignan et suivant le mémoire de Beaujon celle de Montfalcon avec tous ses rameaux sans y admettre les Adhémar-Casevieille (page 6). Au , A. Lacroix et de Coston ont prouvé la fausseté de plusieurs chartes citées (page 6). Dès lors, tout a paru suspect dans les généalogies établies sur les pièces fournies par les archives des anciens sgrs de Grignan et de la Garde, et il devient bien difficile de démêler la vérité, même sur ces premiers Adhémar qu'on appelait communément les vrais Adhémar (page 8) »., maintenue en 1668, honneurs de la cour 1765 et 1772, Languedoc.
  • Adigard des Gautriest. 1, A-ATT, , , extraction, maintenue en 1599, Normandie.
  • Agard de Maupast. 1, A-ATT, , , anobli en tant que maire de Bourges 1672, marquis de Maupas en 1725, Bourges en Berry, alias d'Agard de MoroguesJougla, t.1, p.121, .
  • Agier de Rufosse (d')t. 1, A-ATT, , , anobli en 1652, Caen en Normandie.
  • Aigneaux (d')t. 1, A-ATT, , , extraction chevaleresque 1394, maintenue 1523, 1555, 1599, 1666, Normandie.
  • Aigremont (d')t. 1, A-ATT, , , extraction 1529, Normandie.
  • Ailhaud de Brisis et de Castellet (d')t. 1, A-ATT, , , secrétaire du roi 1745-1756, Aix-en-Provence en ProvenceJean Ailhaud, secrétaire du roi, est l'inventeur de la fameuse poudre purgative avec laquelle il fit fortune..
  • Aillaud de Caseneuve (d') (alias Ailhaud de Cazeneuve), secrétaire du roi 1731-1740, Saint-André-les-AlpesMéouilles en Provence.
  • Ainval (d')t. 1, A-ATT, , , extraction 1550, maintenue en 1717, Picardie (Ponthieu)Jougla, t.1, p.132, .
  • Alayer de Costemore (d')t. 1, A-ATT, , , anobli en 1656 par décharge de franc-fief, Digne-les-Bains en ProvenceG. Chaix d'Est-Ange ne mentionne ni principe de noblesse ni maintenue pour cette famille..
  • Albaret (d')t. 1, A-ATT, , , capitoul de Toulouse 1770, Languedoc.
  • Albenas (d'), extraction 1510, Languedoc.
  • Albert de Luynes (d'), ancienne extraction 1410, duc de Luynes 1619, duc de Chevreuse 1668, honneurs de la cour 1777, Pont-Saint-Esprit dans le Gard, Ile-de-France.
  • Albignac (d'), extraction chevaleresque 1339, maintenue en 1669, honneurs de la cour 1773 et 1774, RouergueMaintenue de noblesse du 7 septembre 1669 en faveur de Jean d'Albignac (Comte de Waroquier: Tableau généalogique et Historique de la Noblesse présenté au roi).
  • Albis de Razengues (d')t. 1, A-ATT, , , secrétaire du roi 1647, Toulouse.
  • Albon (d')t. 1, A-ATT, , , ancienne extraction 1288, honneurs de la cour 1772 et 1786, marquis en 1828, Lyonnais. (famille éteinte en ligne masculine)
  • Aldéguier (d')t. 1, A-ATT, , , capitoul de Toulouse 1603, maintenue en 1669, ToulouseJougla, t.1, p.144, .
  • Aleman (d')t. 1, A-ATT, , , admission aux États du Béarn 1769, Béarn.
  • Alès (d') et Alès de Corbet (d')t. 1, A-ATT, , , ancienne extraction 1445, Blésois.
  • Alexandry d'Orengiani (d')t. 1, A-ATT, , , extraction 1500, Savoie .
  • Allard (d')t. 1, A-ATT, , , extraction 1517, Vivarais.
  • Allard de Grandmaisont. 1, A-ATT, , , maire d'Angers 1771, Château-du-Loir en Anjou.
  • Alnoncourt (d'), olim Georges, parlement de Metz 1758-1780, Lorraine.
  • Alverny (d')t. 1, A-ATT, , , extraction 1549, Languedoc.
  • Amade (d')t. 1, A-ATT, , , Restauration, anobli en 1816.
  • Amaudric du Chaffautt. 1, A-ATT, , , secrétaire du roi 1734-1754, Digne-les-Bains en Provence.
  • Amboise (d'), anobli par charges (conseiller au parlement de Bretagne 1583, avocat général au Grand Conseil 1586), lettres de chevalerie 1589, maintenue en 1668t. 1, A-ATT, , Valette 2007, p.29 DNF 1975, Hugues A. Desgranges, Nobiliaire du Berry, 1971, p.123 Famille originaire de Douai qui remonte sa filiation prouvée à Jean d'Amboise, médecin du roi : "L’ancienne maison d’Amboise est donc complètement éteinte. La famille d’Amboise aujourd’hui existante descend de Jean d’Amboise, né à Douai en Flandre, dont on a voulu plus tard faire un fils de Michel d’Amboise. Ce personnage fut chirurgien du roi...Charles Jules d’Amboise fut maintenu dans sa noblesse en 1668 par jugement de Voisin de la Noiraye, intendant de Tours. Dès cette époque cette famille d’Amboise avait cherché à se greffer sur celle des anciens seigneurs d’Amboise et en avait adopté les armoiries.", Gustave Chaix d'Est-Ange, "Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du ", vol. 1, Charles d'Hozier : "On suppose dans un petit livre intitulé "Index funereus Chirurgorum Parisiensium ab anno 1315 ad annum 1714", imprimé à Trévoux chez Estienne Ganeau en 1714, que François, Adrien, et Jacques d’Amboise, fils de Jean, étaient sortis de l’illustre maison d’Amboise, et c’est sur cette fausse supposition que celui qui reste aujourd’hui le seul de la postérité de François d’Amboise usurpe les armes pleines de cette puissante maison. Lorsque feu M. Bayle commença à travailler son "Dictionnaire Historique", s’il m’avait consulté, il aurait traité plus exactement et plus sûrement qu’il ne l’a fait beaucoup de faits généalogiques qu’il a avancés dans son ouvrage et qu’on n’a pas rectifiés depuis, et qui resteront contre la vérité dans toutes les éditions que l’on fera de cet excellent livre." in Pierre Bayle "Dictionnaire historique et critique", 1820, page 492, Artois (Douai).
  • Amboix de Larbont (d')t. 1, A-ATT, , , extraction 1533, comté de Foix (famille éteinte en ligne masculine).
  • Amédor de Mollans (d')t. 1, A-ATT, , , extraction 1555, comte de Mollans 1713, Mollans en Franche-Comté.
  • Ameline de Cadevillet. 1, A-ATT, , ., anobli en 1698, maintenue en 1717, Bretagne .// Nicolas Ameline de Cadeville, gouverneur de l'île et du château d'Oléron, maréchal de camp, Chev. de Saint-Louis, maintenu noble en 1717. (La Messelière-P-11//T-1.)..
  • Amonville (d')t. 1, A-ATT, , ., anobli définitivement par charges au , Vernon en Normandie.
  • Amphernet de Pontbellanger (d')t. 1, A-ATT, , ., extraction chevaleresque 1371, maintenue en 1464, 1666 (br. ainée éteinte), 1786 (br. cadette), honneurs de la cour 1784 et 1789, Normandie, Bretagne . // Gabriel d'Amphernet, chevalier, seigneur du Quenay (Calvados), maintenu dans sa noblesse par ordonnance de de Chamillard en la généralité de Caen signé à Bayeux le 14 février 1668. (La Messelière-P-13//T-1.)..
  • Amyot d'Invillet. 1, A-ATT, , ., anobli par charge 1634 et 1653, Normandie.
  • Ancelin de Saint-Quentint. 1, A-ATT, , , échevin de Saint-Jean-d'Angély 1586, Saintonge.
  • Andigné (d')t. 1, A-ATT, , ., extraction chevaleresque 1340, baron en 1817, honneurs de la cour 1771 et 1787, Anjou ..
  • Andlau (d') et - Hombourgt. 1, A-ATT, , ., extraction chevaleresque 1274, comte en 1750, honneurs de la cour 1738, 1764, 1773, et 1787, Alsace.
  • Andras de Marcyt. 1, A-ATT, , , déchargé du droit de franc fief en 1641, maintenue en 1701, Nivernais (La Celle-sur-Nièvre).
  • André (d')t. 1, A-ATT, , , anobli par charge 1637, Annot en Provence.
  • André de La Fresnayet. 1, A-ATT, , , anobli en 1725A.D. de la Seine-Maritime, 3B 52, baron en 1811A.N. 149 MI 22, Falaise en NormandieActe récognitif : Lettres Patentes d'anoblissement du , enregistrées en la Cour des Aydes de Normandie le , en faveur de Noël André de La Fresnaye, avocat au bailliage de Falaise et procureur au siège de police et maréchaussée de la dite ville, de l'époux de la candidate. Lettres Patentes du conférant le titre de baron héréditaire, sous la dénomination de baron de La Fresnaye, avec constitution de majorat à Noël-Urbain André de La Fresnaye, quart-aïeul de l'époux de la candidate (A.N. 149 Mi 22)..
  • Andurain (d') et - de Maÿtie, olim Guirailt. 1, A-ATT, , , anobli par charge en 1731, admis aux États de Soule en 1691Dufau de Maluquer in Armorial de Béarn, Soule (Navarre) et Béarn.
  • Anselme (d')t. 1, A-ATT, , , supposé ancienne extraction 1434 (filiation certaine en Avignon), Joucas en Provence, Comtat-Venaissin.
  • Angély (d'), ancienne extraction 1461, maintenue en 1667, Poitou, Angoumoist. 1, (famille éteinte en ligne masculine).
  • Angerville d'Auvrecher (d'), extraction chevaleresque 1396, maintenue en 1666, marquis en 1864, Normandie.
  • Anglade (d')t. 1, A-ATT, , , ancienne extraction 1471, GuyenneJean d'Anglade, seigneur de Sarrazan, réhabilité en sa noblesse en 1735. (La Messelière-P-22//T-1)..
  • Anterroches (d'), ancienne extraction 1478, maintenue en 1666, Auvergne.
  • Anthenaise (d'), extraction chevaleresque 1391, maintenue en 1666Bonnesserre de Saint Denis, in Notice historique et généalogique sur la Maison d'Anthenaise., comte en 1828, La Chapelle-Anthenaise dans le Maine.
  • Anthouard de Vraincourt (d'), - de Wasservas, - d'Abria secrétaire du roi 1627-1650, comte en 1809 (pour la branche de Wasservas), Autun en Bourgogne.
  • Antin Tournier de Vaillac (d') extraction 1541, honneurs de la Cour en 1787François Bluche, Les Honneurs de la Cour., Antin en Bigorre.
  • Antras (d'), extraction 1510Filiation suivie depuis Colas Dantras, marchand de Marciac, cité dans un acte du ., maintenue en 1664, Marciac en Armagnac.
  • Aquin (d')t. 1, A-ATT, , , anobli par le roi en 1669, Comtat-Venaissin (Carpentras), Ile-de-France.
  • Aram de Valada (d')t. 1, A-ATT, , , capitoul de Toulouse 1706, Toulouse.
  • Araquy (d')t. 1, A-ATT, , , extraction 1506, Auvergne (rattachement des porteurs du nom actuel non prouvé).
  • Arbois de Jubainville (d')t. 1, A-ATT, , , anobli en 1584 par le cardinal de Lorraine, prince-évêque de Metz, Metz, Lorraine.
  • Arcangues d'Iranda (d')t. 1, A-ATT, , , extraction 1548, marquis d'Iranda 1782, Pays basque.
  • Arces (d')t. 1, A-ATT, , , extraction chevaleresque 1322, honneurs de la cour 1772, Dauphiné.
  • Archambault de Montfortt. 1, A-ATT, , , maire de Bourges 1751-1755, BerryValette 2007, p.31.
  • Arche de Pessan (d')t. 1, A-ATT, , , Parlement de Bordeaux 1626, Limousin, GuyenneMaintenue par arrêt du conseil d'État du 11 avril 1775, sur preuves remontant à 1286. (Authier et Galbrun, État de la Noblesse Française subsistante, Vol. 18, ).
  • Arcy (d')t. 1, A-ATT, , , extraction chevaleresque 1300, honneurs de la cour 1777, Irlande, Auvergne.
  • Ardenne de Tizac (d') (alias Dardenne)t. 1, A-ATT, , , anobli (maintenue) en 1732, Villefranche-de-Rouergue en Rouergue.
  • Arenberg (d')t. 1, A-ATT, , , extraction chevaleresque 1142, issue de la maison de Ligne, duc français en 1824, Hainaut.
  • Arexy (d')t. 1, A-ATT, , ett. 1, A-ATT, , , capitoul de Toulouse 1781, Comté de Foix.
  • Argence (d')t. 1, A-ATT, , , ancienne extraction 1448, Normandie.
  • Argent de Deux-Fontaines (d'), ancienne extraction 1496 , ou extraction 1515, ou extraction 1566t. 1, A-ATT, , lire en ligne, maintenue en 1641, baron en 1826, Ardennes.
  • Argouges (d')t. 1, A-ATT, , , extraction chevaleresque 1223, maintenue en 1666, honneurs de la cour 1761 et 1768, NormandieAchères, seigneurie en Gatinois, unie à la baronnie de Rougemont, par Lettres du 8 juillet 1626, érigée en marquisat de La Chapelle-Lareine, en avril 1680, en faveur de Jean-Pierre d'Argouges, conseiller d'État, mort le 4 janvier 1745. Henri-Louis d'Argouges, lieutenant-général des armées du roi le 4 mai 1744.(Comte de Waroquier. Tableau généalogique et historique présenté au roi. 1786).
  • Argy (d')t. 1, A-ATT, , , extraction 1560, Champagne.
  • Arjuzon (d')t. 1, A-ATT, , , secrétaire du roi 1761, comte de l'Empire 1809, confirmé 1815, Gascogne, Picardie.
  • Arlot de Cumond (d') et - de Saint-Saudt. 1, A-ATT, , , ancienne extraction 1480, Périgord.
  • Armagnac de Castanet (d')t. 1, A-ATT, , , extraction chevaleresque 1399, Castanet en Languedoc, RouergueMaintenue dans la Noblesse par Ordonnance du 26 avril 1668 pour Antoine de Castanet Seigneur de Cambayrac (sous le nom de Cast. de Camb.) Sénéchaussée de Villefranche-de-Rouergue, Reprise du nom d'Armagnac en 1787, Titre de comte d'Armagnac (brevet militaire de François Hilaire d'A. de Cast. en date du 11 mai 1816). Généalogie Hippolyte de Barrau, tome III, ..
  • Armand de Châteauvieux (d')t. 1, A-ATT, , , extraction 1525, Dauphiné.
  • Armau de Bernède (d')t. 1, A-ATT, , , extraction 1554, Armagnac.
  • Armynot du Chatelett. 1, A-ATT, , , ancienne extraction 1495, Bourgogne.
  • Arnal de Serres (d')t. 1, A-ATT, , , Chambre des comptes de Montpellier 1720, Languedoc.
  • Arnaud de Vitrolles (d')t. 1, A-ATT, , , anobli par charge en 1685, baron de l'Empire 1812, Dauphiné.
  • Arnoulx de Pireyt. 1, A-ATT, , , Parlement de Besançon 1742-1778, Franche-Comté.
  • Arnoux de Maison-Rouget. 1, A-ATT, , , anobli par charge en 1673, baron en 1817, Auvergne.
  • Aronio de Romblayt. 1, A-ATT, , , deux trésoriers à Lille, 1693-1721 et 1721-1758, Flandre.
  • Aroux de La Serre (d'), extraction 1546, Quercy, Languedoc.
  • Artaud de La Ferrière, échevin de Lyon 1677, Lyon.
  • Arthuys (d'), anobli en 1689, baron en 1811, BerryPhilippe-Claude d'Arthuys de Charnisay, premier président à la cour d'Orléans, baron de l'Empire le 29 janvier 1811, confirmé baron héréditaire le 28 décembre 1816. (La Messelière-P-42/T-1.)..
  • Artigue de Laborde d'Arbrun (d'), anobli en 1721, Gascogne.
  • Artur de La Villarmois, anobli en 1647, NormandieCharles Artur, docteur-médecin à Pontorson, anobli en juillet 1647. Gabriel Artur, seigneur du Ronceray, procureur du roi, maintenu noble en Normandie en 1671. (La Messelière-P-44/T-1.)..
  • Arundel d'Esquincourt de Condé, anobli en 1608, confirmé en 1676, Normandie.
  • Asselin de Villequiert. 1, A-ATT, , , anobli en 1643, Normandie.
  • Assier de Pompignant. 1, A-ATT, , , anobli en 1768 (Jean Assier, doyen du conseil supérieur de la Martinique, Languedoc, Martinique.
  • Astorg (d')t. 1, A-ATT, , =, capitoul de Toulouse 1392, honneurs de la cour 1783 et 1786, Toulouse.
  • Aubarède (d')t. 1, AUB-BAR, , , échevin de Lyon 1677, Lyon.
  • Aubé de Bracquemontt. 1, AUB-BAR, , , extraction 1548, Picardie, Damery en ChampagneActe récognitif : Certificat de noblesse du , en suite des preuves délivré par Antoine Marie d'Hozier de Sérigny, en faveur d'Alexandre Marie Aubé de Bracquemont, frère de Joseph, trisaïeul du candidat, fils de messire Philippe Honoré, capitaine au régiment de Picardie et de Marie Françoise Clocquet, en vue de son admission dans les Écoles Royales Militaires.
  • Aubert (d')t. 2, AUB-BAR, , , extraction 1573, Maine, BretagneCharles d'Aubert, seigneur de Launay-Beaulieu, maintenu noble à l'intendance de Bretagne en 1698, puis au Conseil d'État en 1706. (La Messelière-P-47/T1)..
  • Auber de Peyrelongue (d'), preuves de noblesse 1565, marquis en 1785, Marmande en Agenaist. 1, AUB-BAR, ,
  • Aubert du Petit-Thouarst. 2, -, , , anobli en 1714, Touraine.
  • Aubert de Trégomaint. 2, -, , , anobli par charge 1690, Bretagnename="SH106"// Guy Aubert, marchand de draps de soie à Rennes, acquéreur le 27 novembre 1690 de la charge anoblissante de conseiller-secrétaire du roi près la chancellerie du Parlement de Bretagne (La Messelière-P-49/T-1.)..
  • Aubert de Vincellest. 2, AUB-BAR, , , secrétaire du roi 1659-1676, Normandie, Bretagne, BourgognePierre Aubert, sieur de Vincelles en Auxerrois, anobli en 1669 par la charge de conseiller du roi, admis dans l'orde de la noblesse aux États de Bourgogne en 1682. (La Messelière-P-50-T-1.)..
  • Aubin de La Messuzièret. 2, AUB-BAR, , , deux trésoriers à Alençon, 1748-1769, Maine.
  • Aubourg de Bouryt. 2, AUB-BAR, , , secrétaire du roi 1653-1673, marquis en 1686, Vexin, Normandie.
  • Audibert de Lussan (d'), ancienne extraction 1401, LanguedocLussan en Languedoc, érigé en comté par lettres du mois d'octobre 1645, en faveur de Jacques Audibert, baron de Valrose, maintenu dans sa noblesse le 29 novembre 1645. Louis Jacques Audibert de Lussan, né en 1703, mort archevêque de Bordeaux le 15 novembre 1769. (Comte de Waroqier: Tableau généalogique et historique présenté au roi.1786) (famille éteinte en ligne masculine).
  • Audiffret (d') et Audiffret-Pasquier (d'), ancienne extraction 1390Valette 2007, p.33 DNF 1975, p.129 Jougla, t.1, p.275 Gustave Chaix d'Est-Ange ne précise pas si le 1er auteur de cette famille en 1390 était noble. Il ajoute que la généalogie de cette famille est "à peu près établie" depuis 1390. De même pour l'évêque de Sisteron, il précise que "probablement" ce personnage fait partie de cette famille., chevalier de l'ordre du Croissant en 1463 Ordre qui demandait d'être issu d'ancienne chevalerie et gentilhomme de 4 lignes (Chantal Grell, Arnaud Ramière de Fortanier, Le second ordre: l'idéal nobiliaire, page 23, PU Paris-Sorbonne, 1999.), supprimé vers 1460 (Augustin-Jules-Esprit Fabre, Histoire de Marseille, 1829, page 508 https://books.google.fr/books?id=xoWxsw55qZUC&pg=PA508#v=onepage&q&f=false Histoire de Marseille.) ou en 1464 (https://books.google.fr/books?id=D1AIAAAAQAAJ&pg=PA288&dq=%22Quoique+l'ordre+du+Croissant+ait+%C3%A9t%C3%A9+aboli+en+1464%22&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjpqYWPlPrjAhXOv54KHWtaCJ4Q6AEIKDAA#v=onepage&q=%22Quoique%20l'ordre%20du%20Croissant%20ait%20%C3%A9t%C3%A9%20aboli%20en%201464%22&f=false Louis François de Villeneuve-Bargemont, Histoire de René d'Anjou, J.J. Blaise, 1825, page 288.) ou en 1486 (https://books.google.fr/books?id=SxVfAAAAcAAJ&pg=PA208&lpg=PA208&dq=%22nachdem+1486+die+Provence%22&source=bl&ots=sxzGvyyuV_&sig=ACfU3U2JEDvVfa8sOXg4dJZZoNN1XlkjHA&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjGwYGNj_rjAhXUup4KHRQ0AZcQ6AEwAHoECAAQAQ#v=onepage&q&f=false Gustav Adolph Ackermann, " Ordensbuch, Sämtlicher in Europa blühender und erloschener Orden und Ehrenzeichen ". Annaberg, 1855, p 208 n° 81.)., duc d'Audiffret-Pasquier en 1863 , Gustave Chaix d'Est-Ange indique pour la branche d'Audiffret-Pasquier « On ne voit pas que ce rameau ait été maintenu dans sa noblesse lors de la grande recherche du XVIIe siècle »t. 2, AUB-BAR, , , Provence.
  • Audren de Kerdrelt. 2, AUB-BAR, , , ancienne extraction 1467, maintenue noble à Lannilis en 1481 et à Rennes en 1669, Bretagne (Finistère)Georges Le Gentil de Rosmorduc, La Noblesse de Bretagne devant la Chambre de Réformation (St-Brieuc, 1905)
  • Augé de Fleuryt. 2, AUB-BAR, , , anobli en 1830, Ile-de-FranceJosué-Alexis Augé, maire de Passy, anobli le 30 juin 1830. (La Messelière-P-62/T-1.)..
  • Augerot (d') Parlement de Navarre, reçu aux États du Béarn pour la seigneurie de Saint-Martin, à Cosledaa (Cosledaa-Lube-Boast), Gan (Pyrénées-Atlantiques)Gan en BéarnCette famille a été étudiée par Alain Galbrun, in État de la noblesse française subsistante (volume 19, & 21 ). Elle est représentée aujourd’hui pour sa branche ainée dite de Sedze par Jacques d’Augerot né en 1923 à Bagnères-de-Bigorre, un enfant Jacqueline née en 1961 et pour sa branche cadette dite de Siros par Nicolas d’Augerot né en 1966 à Paris.
  • Augier de Moussac et - de Crémierst. 2, AUB-BAR, , , secrétaire du roi 1747-1772, Poitou (Montmorillon).
  • Augustin de Bourguisson (d'), extraction 1624, Berry, Touraine, BretagneLouis d'Augustin, seigneur de Bouguisson en Epeigné (Indre-et-Loire), Gouverneur de Furnes (Flandre), maintenu noble en Touraine le 25 février 1661. (La Messelière-P-63/T-1)..
  • Aumale (d'), extraction chevaleresque 1339, honneurs de la cour, Picardie.
  • Aure (d') (de Viella)t. 2, AUB-BAR, , , maintenue en 1699 et 1715, Nébouzan.
  • Aurelle de Montmorin Saint-Hérem (d')t. 2, AUB-BAR, , , anobli en 1612, Auvergne.
  • Aurelle de Paladines (d'), extraction chevaleresque 1360, maintenue en 1669 et 1788, AuvergneActe récognitif : Arrêt du Conseil du Roi du portant maintenue de noblesse pour Gérard d'Aurelle, seigneur de Paladines en Gévaudan, quart-aïeul du candidat, et rappelant le jugement de maintenue de Le camus, intendant d'Auvergne du (A.N. E2643 f°171).
  • Ausbourg (d')Famille absente du Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du de Gustave Chaix d'Est-Ange., maintenue en 1668, Normandie.
  • Aussaguel de Lasbordes (d') t. 2, AUB-BAR, , , Parlement de Toulouse 1775, LanguedocCatalogue des gentilshommes du Languedoc (généralité de Toulouse) : qui ont pris part ou envoyé leur procuration aux assemblées de la noblesse pour l'élection des députés aux États généraux de 1789 / publication d'après les procès-verbaux officiels par MM. Louis de La Roque et Édouard de Barthélemy, 1862 (Bibliothèque nationale de France, Lm2-68).
  • Autard de Bragardt. 2, AUB-BAR, , , anobli en 1607, Dauphiné (rattachement des porteurs actuels du nom à prouver).
  • Authier (du)t. 2, AUB-BAR, , , extraction chevaleresque 1334, honneurs de la cour, Limousin.
  • Authier de Sisgau (d')t. 2, AUB-BAR, , , décharge du droit de franc-fief en 1657, maintenue en 1707Jean d’Authier, bourgeois de Rians, qualifié écuyer dans son contrat de mariage de 1550 (se référer à la source suivante). François-Paul Blanc, Le second ordre provençal et les réformations de noblesse sous le règne de Louis XIV. Dictionnaire généalogique des familles maintenues en la noblesse, édition Presses de l'université de Toulouse 1 Capitole, décembre 2018, pages 95 à 96., Provence (Barcelonnette) (rattachement des porteurs du nom actuel à prouver).
  • Autier de La Rochebriant (d'), extraction chevaleresque 1388, maintenue 1638, honneurs de la cour, Auvergne.
  • Aux de Lescout (d')t. 2, AUB-BAR, , , extraction chevaleresque 1312, honneurs de la cour, Poitou.
  • Auzac de Lamartinie (d')t. 2, AUB-BAR, , , extraction 1555, Quercy, Agenais.
  • Avène de Roberval (d') (alias Davène)t. 2, AUB-BAR, , , secrétaire du roi 1708-1715, ParisValette 2007, p.34.
  • Aviau de Ternay (d')t. 2, AUB-BAR, , , ancienne extraction 1490, PoitouJacques d'Aviau, seigneur de Relay et du Bois-de-Sanzay, en Saint-Martin-de-Sanzay (Deux-Sèvres), page de la reine, capitaine au régiment de Persan, Chevalier de Saint-Michel, maintenu noble au Conseil d'État en 1668. (La Messelière-P-68/T-1;)..
  • Avout (d') et Davout d'Auerstaedtt. 2, AUB-BAR, , , extraction 1547, duc en 1864 (sur réversion), Bourgogne.
  • Ax de Cessales (d'), voir infra à Dax d'Axat (de) (même famille).
  • Aymer de La Chevaleriet. 2, AUB-BAR, , , extraction chevaleresque 1397, Poitou.
  • Aymery (d')t. 2, AUB-BAR, , , extraction 1518, Ile-de-France (Viroflay).
  • Ayrault de Saint-Hénist. 2, AUB-BAR, , , maire d'Angers 1541, Anjou.
  • Azémar de Fabrègues (d')Même famille que les Adhémar de Saint-Maurice de Cazevielle. Suivie depuis noble Jean Adhémar, coseigneur de Saint-Martin-de-Londres qui épouse en 1403 Diane (ou Delphine) de Barjac, dont : Pierre Adhémar, verrier de Sueilhes (rappelé aux c.m. de son fils Anglès du chez Jacques Verdellan, notaire à Vacquières), dont : Bertrand, auteur de la branche de Fabrègues et Anglès, auteur de la branche de Saint-Maurice de Cazevieille. Filiations Languedociennes, par Hubert de Vergnette de Lamotte (Mémoire & Documents, Versailles 2006). Gustave Chaix d'Est-Ange renvoie le patronyme Azémar à celui dAdhémar. Voir article déjà cité sur la famille d'Adhémar et les débats des généalogistes à son sujet., ancienne extraction, Saint-Martin-de-Londres en Languedoc.

B


  • Baciocchi-Adorno (de)t. 2, AUB-BAR, , , extraction 1549, maintenu en 1771, baron en 1817, CorseReconnue noble par le Conseil Supérieur de Corse le 11 février 1771, en exécution de l'édit du Roi de 1770. Nicolas Baciocchi (mort en 1627), à la tête du peuple d'Ajaccio, combattit les Turcs, les battit dans la plaine de Taravo et libéra les Corses qu'ils avaient fait prisonniers. (Comte de Waroquier : Tableau généalogique et Historique de la Noblesse présenté au roi, 1786).
  • Baconnière de Salvertet. 2, AUB-BAR, , , secrétaire du roi 1759-1766, Landéan en Bretagne .
  • Badereau de Saint-Martin (de)t. 2, AUB-BAR, , , chambre des comptes de Bretagne à Nantes 1724-1741 et 1730-1751, Poitou, Bretagne.
  • Bagard (de)t. 2, AUB-BAR, , , ancienne extraction 1440, Dauphiné, Savoie.
  • Baglion de la Dufferie (de)t. 2, AUB-BAR, , , ancienne extraction 1499, Maine.
  • Baguenault de Puchesse et - de Viévillet. 2, AUB-BAR, , , secrétaire du roi 1750-1762, Saint-Pryvé-Saint-Mesmin en Orléanais.
  • Bahezre de Lanlay, ancienne extraction 1435, maintenue en 1669, Bretagne (Trégor)t. 2, AUB-BAR, , .
  • Baillou (de), ancienne extraction 1418, TouraineValette 2007, p.35.
  • Balalud de Saint-Jeant. 2, AUB-BAR, , , bourgeois honoré de Perpignan 1707, Roussillon.
  • Balathier-Lantage (de)t. 2, AUB-BAR, , , extraction 1527, Dauphiné.
  • Balby de Vernon (de), olim Cabalbit. 2, AUB-BAR, , , extraction 1547, maintenue en 1668, LanguedocLa Messelière-P-86/T-1..
  • Bancalis de Maurel d'Aragon (de)t. 2, AUB-BAR, , , noblesse , baron en 1819, Rouergue.
  • Banville (de), extraction chevaleresque 1385, Normandie.
  • Bar de La Garde (de), ancienne extraction 1416, maintenue en 1667, Auvergne.
  • Barbara de Labelotterie de Boissésont. 2, AUB-BAR, , , capitoul de Toulouse 1703, Tarn.
  • Barbarin (de)t. 2, AUB-BAR, , , ancienne extraction 1487, maintenue en 1715, Poitou.
  • Barbat du Closelt. 2, AUB-BAR, , , secrétaire du roi 1734, Auvergne.
  • Barbeyrac de Saint-Maurice (de)t. 2, AUB-BAR, , , trésorier à Montpellier 1716, marquis de Saint-Maurice 1753 (Montcalm par adoption de 1889), Languedoc.
  • Barbier de La Serret. 2, AUB-BAR, , , cour des Aides de Bordeaux 1630-1664 et 1664-1697, Agenais.
  • Barbier de Prévillet. 2, AUB-BAR, , , secrétaire du roi 1738DNF 1975, p.146 Jougla, t.1, p.353, Ile-de-France.
  • Barbot (de)t. 2, AUB-BAR, , , capitoul de Toulouse 1763, LanguedocValette 2007, p.36.
  • Barbuat du Plessis de Maisonrouge (de)t. 2, AUB-BAR, , , anobli en 1660, Champagne.
  • Bardon de Segonzact. 2, AUB-BAR, , , ancienne extraction 1450, baron de Ségonzac 1623, Périgord, Auvergne.
  • Baret de Limé (du)t. 2, AUB-BAR, , ett. 2, AUB-BAR, , , secrétaire du roi 1707-1724 (selon R. Valette, non corroboré par G. Chaix d'Est-Ange), Picardie.
  • Baritault du Carpia (de)t. 2, AUB-BAR, , , secrétaire du roi 1641-1661, Guyenne (Bordeaux).
  • Barjac de Raucoules (de)t. 2, AUB-BAR, , , extraction 1513, Vivarais.
  • Baron de Montbelt. 2, AUB-BAR, , , anobli par charge 1730, Languedoc.
  • Baroncelli-Javon (de)t. 2, AUB-BAR, , , ancienne extraction 1465, Florence, puis Comtat Venaissin.
  • Barou de La Lombardière de Cansont. 2, AUB-BAR, , , secrétaire du roi 1760-1763, Vivarais (Annonay).
  • Barral de La Bastie d'Arvillard (de)t. 2, AUB-BAR, , , anobli en 1643, marquis d'Arvillard en 1746, cadet comte de l'Empire en 1810, Dauphiné.
  • Barrau (de), maintenue en 1699, Rouergue.
  • Barrau de Muratel (de), extraction 1539, Rouergue, Languedoc.
  • Barraud de Lagerie, anobli en 1663, Angoumois.
  • Barrigue de Fontainieu et – de Montvallon (de)t. 2, AUB-BAR, , lire en ligne, secrétaires du roi 1702 (Fontainieu) et 1702 (Montvallon), Provence (Marseille, Aix-en-Provence)Tallandier 2008, p.27.
  • Barrin (de)t. 2, AUB-BAR, , , parlement de Grenoble 1685, Dauphiné.
  • Barruel (de) et - de Saint-Ponst. 2, AUB-BAR, , , secrétaire du roi 1762-1784, Vivarais.
  • Barry (de)t. 2, AUB-BAR, , , extraction 1556, Gascogne.
  • Barthelemy de SaizieuBarthelemy de Saizieu., anobli en 1771 par lettres, titre de baron d'Empire en 1811 confirmé par Louis XVIII en 1816
  • Barthelot de BellefondsCette famille est absente du Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du de Gustave Chaix d'Est-Ange., preuves de noblesse 1591 ou anobli, maintenue en 1678, Bourgogne.
  • Barthès de Montfort (de)t. 2, AUB-BAR, , , anobli en 1781, Languedoc.
  • Barthomivat de La Besse et - de Neufvillet. 2, AUB-BAR, , , anobli en 1752, Auvergne, LimousinValette 2007, p.37.
  • Barton de Montbast. 2, AUB-BAR, , , ancienne extraction 1489, Marche (Guéret).
  • Basquiat de Mugriet (de) et - de Toulouzettelire en ligne, conseiller au parlement de Bordeaux 1762 (père 23 ans + fils 5 ans : noblesse inachevée ?) pour la branche de Mugriet, secrétaire du roi ( ou ) pour la branche de Toulouzette, Gascogne.
  • Bassecourt (de), anobli en 1581, Artoist. 3, BAS-BER, , La France généalogique, janvier 2002 Henri Woelmont de Brumagne, Notices généalogiques, série.
  • Bastard (de)lire en ligne, trésorier à Toulouse 1690, baron en 1812, Toulouse, Gascogne.
  • Battisti (de)lire en ligne, extraction, maintenue en 1788, CorsePPC 2005-2009, t.1 (non corroboré par G. Chaix d'Est-Ange).
  • Batz de Trenquelléon (de)lire en ligne, ancienne extraction 1490, maintenue en 1667 et 1708, Gascogne.
  • Baucheron de Boissoudylire en ligne, secrétaire du roi 1752-1757, Berry (Issoudun).
  • Baudard de Fontainelire en ligne, secrétaire du roi 1713-1716, Montbazon en TouraineActe récognitif : Acte d'achat par Nicolas Baudard à Pierre Guigou, écuyer, de la charge de conseiller secrétaire du Roi, Maison et Couronne de France et de ses finances, le . Acte de vente de cette charge le à René Grandhomme par les héritiers de défunt Nicolas Baudart. Enregistrement le aux greffes de la Compagnie des secrétaires du Roi de la somme de payée par Nicolas baudard pour son admission comme Secrétaire du Roy au lieu de Pierre Guigou (A.N. V2-38, 48 et 78).
  • Baudenet d'Annouxlire en ligne, secrétaire du roi 1742-1762, Avallon en Bourgogne.
  • Baudinet de Courcelles (de)t. 3, BAS-BER, , , anobli en 1702, Lorraine.
  • Baudon de Mony et - de Mony-Colchenlire en ligne, secrétaire du roi 1741-1762, baron en 1843, comte Colchen en 1870 pour une branche, Paris.
  • Baudouin (de), extraction 1544, Normandie.
  • Baudreuil (de)t. 3, BAS-BER, , , extraction 1529, maintenue en 1701, Nivernais, Normandie, PicardieAdmission aux Écoles Royales militaires en 1756 (B.N. fr 32O65) État de la noblesse subsistante, Michel Authier et Alain Galbrun, Vol. 33, 2006.
  • Baudry d'Asson (de)lire en ligne, extraction 1535, Poitou.
  • Baudus de Fransures (de)lire en ligne, capitoul de Toulouse 1742, Quercy.
  • Bauffremont (de)lire en ligne, extraction chevaleresque 1202, prince du Saint-Empire en 1757, comte en 1810, duc en 1818, Lorraine, Franche-Comté, Bourgogne.
  • Baulny (de)lire en ligne, anobli en 1778, baron en 1810, Champagne.
  • Bausset-Roquefort (de)lire en ligne, agrégé à la noblesse par l’acquisition du fief de Roquefort en 1569, maintenue en 1668 à MarseillePierre Bausset, marchand de Marseille, troisième consul de Marseille en 1536 (se référer à la source suivante, p.121 à 122) , marquis en 1736, Marseille, Aubagne.
  • Bay (du)lire en ligne, maintenue en 1740 par la Cour des Aides de Montpellier, baron en 1816, Vivarais.
  • Bayard de La Vingtrielire en ligne, anobli en 1786, Perche.
  • Baynast de Septfontaines (de)lire en ligne, ancienne extraction 1478, maintenue en 1661Belleval, Nobiliaire du Ponthieu et du Vimeu, Baynast près de Béhen, Vimeu et Artois.
  • Bazelaire de Lesseux (de), - de Ruppierre, - de Saulcy, et - de Bouchepornt. 3, BAS-BER, , , anobli en 1705Valette 2007, p.38 Louis de Bazelaire de Saulcy, Généalogie de la famille de Bazelaire en Lorraine, P. Riviere, Toulouse, 1882, reproduit les lettres de confirmation et de réhabilitation d'ancienne noblesse données par le Duc Leopold de Lorraine le 8 janvier 1705., Lorraine (Saint-Dié-des-Vosges).
  • Beauchef de Servigny (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f142.image.r=, anobli en 1769, Bretagne, NormandieH. Frotier de La Messelière, Filiations Bretonnes, t.1, p.107.
  • Beaucorps (de) et de Beaucorps-Créquy ancienne extraction 1454, maintenue en 1667 en Saintonge, une branche relève Créquy en 1815, Beauce, SaintongeLa Messelière, p.109/T-1.
  • Beaudéan (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f147.image.r=, ancienne extraction 1414, honneurs de la cour, Béarn.
  • Beaudiez (du), ancienne extraction 1449, Bretagne (Finistère) La Messelière, Filiations Bretonnes, p.109/T-1.
  • Beaudrap (de), anobli en 1596, Normandie (Coutances)Pierre-François de Beaudrap, député de la noblesse du Cotentin aux États généraux de 1789. (La Messelière-P-116/T-1.)..
  • Beauffort (de), extraction chevaleresque 1198, Artois, Belgiquet.3, .
  • Beaulaincourt de Marles (de), ancienne extraction 1482, vicomte de Marles en 1696, Artois.
  • Beaumont d'Autichamp (de), - du Repaire, - de Verneuil, - d'Auty, et - de Beynac, extraction chevaleresque 1322, honneurs de la cour, comte en 1817, Dauphiné, Périgord.
  • Beaunay (de), extraction chevaleresque 1393, Normandie.
  • Beaupoil de Saint-Aulaire (de), anobli en 1599 (branche naturelle de La Luminade), maintenue en 1669, honneurs de la cour, Limousin, Périgordlire en ligne Valette 2007, p.39.
  • Beaurepaire (de) extraction chevaleresque 1352, baron pair héréditaire en 1828, Beaurepaire-en-Bresse en Bourgogne.
  • Beaurepaire de Louvagny (de) (olim Gaultier) anobli en 1453 ou 1473, Normandie (Bernay (Eure)Bernay).
  • Beaussier (de), chef d'escadre au (édit militaire de 1750), Provence (Toulon). Rattachement des porteurs actuels du nom incertain.
  • Beauvarlet de Moismont https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f214.image.r=, anobli en 1717, Picardie.
  • Beauvau-Craon (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f216.image.r=, extraction chevaleresque 1263, marquis de Beauvau 1664 (éteint), marquis de Craon 1712 (éteint), baron de l'Empire 1810 (éteint), prince du Saint-Empire 1722 (éteint), Lorraine, famille éteinte en ligne masculineMarc, et dernier prince de Beauvau-Craon, est décédé en 1982, laissant deux filles, Minnie et Diane..
  • Becdelièvre (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f226.image.r=, anobli en 1442, maintenue en 1669, honneurs de la cour, Bretagne, Normandie La Messelière, Filiations Bretonnes, p.119/T-1.
  • Béchillon (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f234.image.r=, ancienne extraction, maintenue en 1667, Aunis, Poitou.
  • Bedeau de L'Ecochère https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f245.image.r=, échevin de Nantes en 1613, maintenue en 1669, Nantes La Messelière, Filiations Bretonnes, p.126/T-1.
  • Bégon de Larouzière (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f256.image.r=, ancienne extraction 1460, Rouergue, Auvergne.
  • Béjarry (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f265.image.r=, ancienne extraction 1480, maintenue en 1715, PoitouLa Messelière, p.131/T-1.
  • Belenet (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f271.image.r=, secrétaire du roi 1740-1759, Franche-Comté.
  • Belhomme de Franqueville https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f276.image, secrétaire du roi 1743-1754, Normandie.
  • Bellanger de Rebourseaux (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f280.image, ancienne extraction 1482, Bourgogne.
  • Bellet de Tavernost et - de Saint-Trivier parlement de Dombes 1690-1730, vicomte en 1825, Lyonnais.
  • Belleville (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f297.image.r=, extraction 1503, Normandie.
  • Bellissen-Durban (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f303.image.r=, anobli en 1490, Languedoc.
  • Bellivier de Prin https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f306.image.r=, ancienne extraction 1484, Poitou.
  • Belloc de Chamborant (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f308.image.r=, capitoul de Toulouse 1647, Toulouse.
  • Belloy de Saint-Liénard (de), extraction chevaleresque 1377, honneurs de la cour, Picardie.
  • Belsunce (de), extraction chevaleresque 1378, honneurs de la cour, Béarn.
  • Bengy de Puyvallée (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f341.image.r=, échevin de Bourges 1603, Berry.
  • Benoit de La Paillonne (de) parlement de Dombes 1650, Comtat Venaissin.
  • Benoist d'Azy maire d'Angers 1751Gontard de Launay, Recherches généalogiques et historiques sur les Familles des Maires d'Angers, Neuvy-en-Mauges en Anjou, Nivernais.
  • Benoist (de) et - de Gentissart anobli (noblesse du Saint-Empire) en 1778 par Marie-Thérèse d'Autriche (1717-1780), avec le titre de baron du Saint-Empire, Hainaut (région transfrontalière)Hainaut.
  • Benoist de La Prunarède (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f348.image.r=, extraction 1557, Languedoc.
  • Benoist de Lostende https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f346.image.r= (noblesse inachevée au ), Restauration, anobli en 1829, LimousinTallandier 2008, p.54.
  • Bentzmann (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f354.image.r=, anobli (maintenue) en 1757DNF 1975, p.170 (G. Chaix d'Est-Ange parle seulement de qualifications nobiliaires au ), AgenaisJoseph de Bentzmann, maintenu noble à l'Intendance de Guyenne, à Bordeaux, le 12 décembre 1757 (La Messelière-P-141/T-1).
  • Bérail (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f360.image.r=, extraction 1551, Agenais.
  • Berg de Breda (de), anobli en 1521, Hollande, Ile-de-France.
  • Bergevin (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111996v/f398.image.r=, anobli en 1775, Anjou, Bretagne (Brest) .
  • Bermondet de Cromières (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f14.item.r=, parlement de Paris 1538, Limousin.
  • Boyer de Choisy, extraction 1550, Auvergne, Provence. Rattachement des porteurs du nom actuel incertain.
  • Bernard de La Grange de Tuquo (du) (olim Dubernard), anobli en 1783, Guyennet.4, .
  • Bernard (du) ou Dubernard, capitoul de Toulouse 1785, Ariège, Toulouset.4, .
  • Bernard de Courville et - de La Gatinais, anobli en 1477, maintenue en 1670 et 1738, Anjou, Bretagne .
  • Bernard de Lauzière et - de Feyssal, maintenue en 1668, Provence (Authon)lire en ligne.
  • Bernard de Lavernette-Saint-Maurice https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f39.image.r=, anobli en 1699, Bourgogne.
  • Bernard de Montessus de Rully - et de Ballore https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f50.image.r=, anoblie en 1470 ou ancienne extraction 1487, honneurs de la cour en 1785, Bourgogne.
  • Bernardy de Sigoyer (de) maintenue en 1708, Provence (Sigoyer (Alpes-de-Haute-Provence)Sigoyer).
  • Bernes de Longvilliers (de), ancienne extraction 1440, Boulonnais.
  • Bernou de Rochetaillée https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f85.image.r=, secrétaire du roi 1689-1709, Forez.
  • Berset de Vaufleury https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f92.image.r=, secrétaire du roi 1731-1751, Maine (Laval).
  • Berterèche de Menditte (de) olim du Domec d'Ossas, syndic de la noblesse en 1789, Ossas-Suhare en Soule (province)Pays de SouleActe récognitif : Comparution de Charles-Marc de Berterèche de Menditte, écuyer, trisaïeul du candidat, comme syndic de la noblesse le de l'assemblée des trois ordres de la Châtellerie de Soule, et qualifications nobles pour le comparant et les six générations qui précèdent et qui ont possédé la maison noble de Menditte depuis 1576..
  • Berthe de Pommery https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f99.image.r=, secrétaire du roi 1695-1723, Picardie, Champagne, ParisValette 2007, p.42..
  • Berthelier, trésorier à Châlons-en-Champagne 1686-1706, confirmé en 1732, Champagne (Langres).
  • Berthelot du Chesnay https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f102.image.r=, ancienne extraction 1426, maintenue en 1669, Bretagne .
  • Berthelot de La Glétais chambre des comptes de Bretagne à Nantes , Nantes (rattachement à prouver).
  • Berthier https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f111.image.r=, anobli en 1763, comte Lasalle en 1809 (sur réversion), vicomte en 1821, Bourgogne.
  • Berthier de Grandry, écoles militaires 1754lire en ligne, Bourgogne, Nivernais.
  • Bertier (de), admis aux États du Béarn en 1698, Béarn.
  • Bertier de Sauvigny (de) secrétaire du roi 1668-1671, Bourgogne (Avallon).
  • Bertoult (de) et - d'Hauteclocque d'Œufs https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f138.image.r=, preuves de noblesse 1575, marquis d'Hauteclocque d'Œufs en 1766, Artois.
  • Bertrand de Beuvron (de), ancienne extraction 1443, maintenue en 1715, Berryt.4, (en ligne).
  • Bertrand de Crozefon (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f149.item.r=, maintenue en 1667, Agenais.
  • Bessard du Parc, chambre des comptes de Bretagne à Nantes 1733-1759 et 1759-1781, Bretagne (Savenay) .
  • Bessey de Contenson (du) (alias Dubessey), anoblissement par lettres 1696, conseiller au parlement de la Dombes 1728-1754, Forez, Dombes Abbé Canard, Famille du Bessey de Contenson.
  • Béthune Hesdigneul (de)t. 4, BER-BLO, , lire en ligne, anobli en 1606Tallandier 2008, p.36, honneurs de la cour, prince de Bethune Hesdigneul le par lettres de Joseph II, empereur du Saint-Empire, titre reconnu en France le , Artois, Belgique.
  • Beugny d'Hagerue https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f209.item.r=, secrétaire du roi 1747-1771, ArtoisValette 2007, p.43.
  • Beuverand de La Loyère https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f213.image.r=, parlement de Metz 1693, Bourgogne.
  • Bideran et - de Béraud de Canteranne (de) extraction 1523, Périgord A. de Saint-Saud, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5535378k Généalogie de Bideran (Perigord, Agenais, Quercy, Poitou), Bergerac, 1896.
  • Bigault de Cazanove (de), - de Parfourut, - de Fouchère, et - du Granrut, extraction 1562, Lorraine.
  • Bignicourt (de), secrétaire du roi 1692, Champagne.
  • Bigot de La Touanne et - de Morogues https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f266.image.r=, échevin de Bourges 1487, Berry.
  • Billeheust d'Argenton (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f283.image.r=, anobli en 1475, Normandie (Bayeux).
  • Bimard (de) extraction 1533, Gard (Anduze).
  • Binet de Boisgiroult de Sainte-Preuve anobli en 1718, Saint-Germain-en-Laye.
  • Binos de Guran (de), - de Pombarat, extraction 1542, Comminges.
  • Biré (de), échevin de Nantes 1568, maintenue en 1670, Nantes.
  • Bizemont (de) extraction 1536, maintenue en 1631, Picardie, Melun en Ile-de-France, Orléanais.
  • Bizouard de Montille secrétaire du roi près le parlement de Metz 1679-1692, Bourgogne.
  • Blacas d'Aulps (de) (olim de Soleilhas), extraction chevaleresque 1390, maintenue en 1666, duc de Blacas en 1821, Soleilhas en Provence.
  • Blaize de Maisonneuve, anobli en 1786, Bretagne (Saint-Malo).
  • Blanc de Molinès, maintenue en 1669, Vivarais.
  • Blanchard de La Buharaye et - du Val https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f351.image.r=, extraction 1504, maintenue en 1669, Bretagne .
  • Blanchaud (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f356.image.r=, anobli en 1778, AgenaisValette 2007, p.44.
  • Blanchet de La Sablière https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f357.image.r=, échevin de Lyon 1731, BugeyJean-Claude Blanchet, seigneur de Pravieux, anobli en 1731 par l'échevinage de Lyon. Jean-Baptiste Blanchet de La Sablière, membre de l'Assemblée de la noblesse du bailliage d'Étampes pour l'élection des députés aux États généraux de 1789. (La Messelière-P-216/T-1.)..
  • Blanchetti (de)t., , , docteur en droit d'Avignon 1572, comte en 1742, Avignon en Comtat Venaissin.
  • Blanquet de Rouville et - du Chayla (de) chambre des comptes de Paris 1618-1661, Serverette en GévaudanVicomte de Lescure, Armorial du Gévaudan.
  • Blay de Gaix (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f371.image.r=, bourgeois honoré de Perpignan 1689 (de Gaïx relevé par Gabriel de Blay 1848-1917)J. Lazerme, Noblesa Catalana, La Roche-sur-Yon, 1975, vol. 1, , Roussillon.
  • Blégiers de Pierregrosse (de) et - de Taulignant., , , docteur en droit d'Avignon 1623, Carpentras en Comtat Venaissin.
  • Blocquel de Croix de Wismes https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f378.image.r=, extraction 1537, maintenue en 1710, baron en 1759, Artois, PicardieRené-Antoine Blocquel de Croix, seigneur de Wismes-en-Artois, reconnu noble en 1710. Adrien-Antoine Blocquel de Croix, admis au collège Mazarin sur preuves de noblesse de 1710, créé baron de Wismes en 1759. (La Messelière-P-217-T-1.).
  • Blois de La Calande (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f381.image.r=, extraction 1537, maintenue en 1668, Champagne, Bretagne (Finistère)Louis de Blois, seigneur de la Calande, maintenu noble en Champagne, dans l'Élection de Troyes, le 6 juin 1668 (La Messelière-P-219/T-1).
  • Blonay (de), extraction chevaleresque 1134, SavoieJougla, t.2, p.141, .
  • Blondel de Joigny de Bellebrune https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119977/f396.item.r=, ancienne extraction 1480, maintenue en 1669, Flandre, Ponthieu, Guyenne.
  • Bloteau (de), extraction, maintenue en 1684, Perche.
  • Boberil (du) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f8.image.r=, extraction chevaleresque 1379, maintenue en 1668, Bretagnename="SH121"/" Louis, seigneur du Boberil, maintenu noble en Bretagne le 22 octobre 1668 ". La Messelière. les Filiations Bretonnes. P-225 /T-1..
  • Bodard de La Jacopière (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f19.image.r=, anobli en 1821, AnjouDidacus ou Diégo-Antoine-Jérome-Marius de Bodard, seigneur de La Jacopière, en Craon, capitaine dans la garde royale, chevalier de la Légion d'Honneur, anobli le 28 juin 1821. (La Messelière-P-228/T-1.)..
  • Bodin de Galembert (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f21.image.r=, extraction 1577, maintenue en 1702 et 1706, Flandre, Sologne.
  • Bodin de Saint-Laurent https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f23.image.r=, anobli en 1654, Guyenne.
  • Bodinat (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f24.image.r=, maintenue 1786, Bourbonnais
  • Boério (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f27.image.r=, extraction 1564, maintenue par le conseil supérieur en 1783, CorseFamille que la tradition dit originaire de Normandie, établie dès 1150 au royaume normand de Calabre, et en Corse en 1564. Angelo-Santo Boërio, chambellan de l'Empereur Charles-Quint, créé par ce prince chevalier héréditaire du Saint-Empire en 1538. Giacinto Boërio est l'un des Douze Nobles de la liste corse en 1636. Pierre-Gian-Tomaso Boërio, premier Président de la Cour de Corse, maintenu noble à Bastia par arrêt du Conseil Souverain du 26 août 1783, député de la Corse à l'Assemblée Législative de 1791. (La Messelière-P-233/T-1.)..
  • Bois de Gaudusson (du), maintenue 1699, Quercy.
  • Bois de Maquillé (du) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f72.image.r=, ancienne extraction, maintenue à l'Intendance de Tours le par Voisin de La Noraye, page de la Grande Ecurie le Frotier de la Messelière, Filiations Bretonnes (t.I), Maine puis Anjou.
  • Bois de Montullé (du) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f84.image.r=, anobli en 1530 (franc-fief), Normandie.
  • Boisbaudry (du) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f90.image.r=, extraction chevaleresque 1377 (preuves pour les honneurs de la Cour), Bretagne . /"Gilles du Boisbaudry, seigneur de Langan et de Saulbois, maintenu noble en Bretagne le 7 novembre 1668". La Messelière. les Filiations Bretonnes. P-246/T-1..
  • Boisberranger (du) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f92.image.r=, extraction 1570, Maine.
  • Boisboissel (de) (olim Le Prévost) extraction chevaleresque 1317, Bretagne ./" Gilles de Boisboissel, seigneur du Fossé-Raffay en Trégomeur, maintenu noble avec ses enfants en Bretagne le 19 septembre 1650". La Messelière. Les Filiations Bretonnes. P-249/T-1. http://www.boisboissel.fr www.boisboissel.fr..
  • Boisé de Courcenay (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f97.image.r=, ancienne extraction 1452, Berry.
  • Boisgelin (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f99.image.r=, extraction chevaleresque 1378, honneurs de la Cour, marquis 1819, Bretagne (Saint-Brieuc) ./" Gilles de Boisgelin, seigneur de Kerdu-Raison en Ploumiliau, maintenu noble en Bretagne le 15 décembre 1668". La Messelière. Les Filiations Bretonnes. P-253/T-1..
  • Boisguéheneuc (du), extraction chevaleresque 1400, Bretagne / " Jean du Boisguéheneuc, seigneur de La Villéon en Caro, maintenu noble en Bretagne le 25 février 1969.". La Messelière. Les Filiations Bretonnes. P-258/T-1..
  • Boishamon (du) (olim Grattemy avant 1478), ancienne extraction 1427, maintenue en 1668, Bretagne / " Sébastien-Joseph du Boishamon, seigneur du Boishamon en Saint-Ouen, maintenu noble en Bretagne le 22 octobre 1668". La Messelière. Les filiations Bretonnes. P-261/T-1..
  • Boispéan (du), ancienne extraction 1486, maintenue en 1668, Bretagne . / "Isaac du Boispéan, seigneur du Boispéan en Fercé, maintenu noble en Bretagne le 11 octobre 1668", La Messelière Les Filiations Bretonnes /T-1..
  • Boissard (de), ancienne extraction 1424, Anjou.
  • Boisset de Torsiac (de), extraction 1517, maintenue en 1666t. 5, BLO-BOU, p. 129, lire en ligne Valette 2007, p.45, Velay.
  • Boissieu (de) anobli en 1784 puis maintenue en 1787Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 5, pages 134 à 135, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f138.image.r= Article Boissieu (de)., Lyonnais.
  • Boistel d'Welles https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f151.image.r=, anoblie par charge de secrétaire du roi en , mort en chargeDictionnaire de la noblesse française, 1975, page 197, Picardie.
  • Boisvilliers (de), maintenue en 1668, Orléanais, Île Bourbon.
  • Boixo de Méritens (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f155.image.r=, citoyen noble de Perpignan 1712, (de Villaret de Joyeuse par décret de 1928).
  • Bon (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f161.image.r=, extraction, Comminges.
  • Bonadona (de)t., , , docteur en droit d'Avignon 1447, Italie, Comtat Venaissin.
  • Bonafos de Bélinay (de), et - de Lamothe https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f167.image.r=, anobli en 1654, AuvergneFrançois de Bonafos, seigneur de Bélinay, gentilhomme de la maison du Roi le 16 septembre 1622, Lieutenant-colonel du régiment de Canillac, écuyer à vie de la Grande Ecurie du Roi le 28 novembre 1648, anobli en septembre 1654. Pierre de B. de Bélinay, maintenu noble en Auvergne dans l'Élection de Saint-Flour, le 29 mars 1666 et confirmé dans sa noblesse en mars 1669. (La Messelière-P-265/T-1.)..
  • Bonald (de) - de La Rode https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f174.image.r=, ancienne extraction 1497, baron en 1824, Rouergue.
  • Bonamy de Villemereuil https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f179.image.r=, anoblissement par charge de secrétaire du roi en 1740E. de Séréville, F. de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 198., Berry, Champagne.
  • Bonapartet. 5, BLO-BOU, , , maintenue par le Conseil supérieur de Corse en 1771. Famille impériale en 1804 dont les membres portent depuis le titre de prince. Le nom à l'état-civil est Bonaparte bien que certains membres se fassent appeler "Napoléon". Corse.
  • Bonet d'Oléon (de) , et de Partouneauxt., , , deux docteurs en droit d'Avignon en 1628 (en 1724 pour Gustave Chaix d'Est-Ange), Valréas en Comtat Venaissin.
  • Bonardi du Ménil (de), chambre des Comptes de Paris 1764, baron en 1778, Digne-les-Bains en ProvenceFamille Bonardi, originaire du Piémont. Claude de Bonardi, lieutenant du comté de Nice en 1587. Gaspard de Bonardi, écuyer en 1624. Noble Balthazar de Bonardi, mousquetaire du roi en 1723, nommé lieutenant au Régiment Royal d'Infanterie en 1755. C'est en sa faveur que la terre du Ménil a été érigée en baronnie par Lettres du mois d'octobre 1778, reg.à Rouen le 14 janvier 1779. (Comte de Waroquier. Tableau de la noblesse orésenté au roi. 1787).
  • Bonchamps (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f194.image.r=, preuves de noblesse 1543 (renvoyé par l'intendant devant le Conseil d'État pour preuves insuffisantes en 1666), NormandieLouis-Gabriel-Auguste de Bonchamps, membre des assemblées de la noblesse du bailliage de Falaise en 1789. (La Messelière-P-267/T-1)..
  • Bonnault d'Houët (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f235.image.r=, ancienne extraction 1437, baron en 1814 sans lettres patentes , Berry.
  • Bonnay de Breuille et - de Nonancourt, extraction 1555, Lorraine.
  • Bonnecaze (de) admis aux États du Béarn en 1724 (admission à ces mêmes États en 1686 pour G. Chaix d'Est-Ange), Béarn, Champagne.
  • Bonnechose (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f255.image.r=, extraction 1510, Normandie.
  • Bonnefous de Caminel (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f262.image.r=, extraction 1557, Quercy.
  • Bonnet de Viller (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f281.image.r=, ancienne extraction 1469 (noblesse d'Empire 1810 (chevalier) pour G. Chaix d'Est-Ange et donc noblesse non consensuelle), Normandie
  • Bonneval (de), extraction chevaleresque 1365, honneurs de la Cour, Auvergne.
  • Bonnevie de Pogniat (de), ancienne extraction 1468, baron en 1811, Auvergne.
  • Bonnin de La Bonninière de Beaumont, ancienne extraction 1450, marquis de Beaumont-La Ronce en 1757, honneurs de la cour, TouraineAnne Bonnin de La Bonninière, maintenu noble en Touraine le 3 mars 1669. Anne-Claude, de La B. de B., commissaire de la noblesse du Bailliage de Touraine en 1789, comte de l'Empire le 25 novembre 1813. Théodore de B., marquis de Beaumont-Villemanzy, pair de France en 1813. (La Messelière-P-267/T-1.)..
  • Bony de Lavergne (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f310.image.r=, ancienne extraction 1401, honneurs de la cour, Limousin.
  • Bordas (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f313.image.r=, bourgeois honoré de Perpignan 1661Philippe Lazerme, Noblesa Catalana, La Roche-sur-Yon, 1975, vol. I, ., Roussillon.
  • Borel de Brétizel Rambures https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f337.image.r=, anoblissement par charge 1760, Picardie.
  • Borne de Granpré (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f351.image.r=, anobli en 1778, Nivernais.
  • Borniol (de), extraction 1533, maintenue en 1700, Italie, Nivernais, St-DomingueC. d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 5, . Rattachement des porteurs du nom actuel incertain.
  • Bos (du), anobli en 1594, Picardie.
  • Boscal de Réals de Mornac, extraction 1524, SaintongeLéon Boscal de Réals, baron de Mornac, député de la noblesse de Saintonge aux États Généraux de 1649 et 1651. (La Messelière-P-280/T-1.).
  • Bosquillon de Frescheville et - de Jenlis secrétaire du roi 1706-1711, Picardie (Montdidier).
  • Bosredon Combrailles (de), (olim Dacbert) extraction chevaleresque 1344, Auvergne.
  • Bossoreille de Ribou (de) secrétaire du roi 1774-1778, Auvergne, Anjou.
  • Botherel (de), anoblie en 1595, maintenue en 1668, Bretagnename="SH128"/ " René-Jean Botherel, seigneur du Plessis, maintenu noble en Bretagne le octobre 1668". La Messelière. Les Filiations Bretonnes. P-290/T-1..
  • Botmiliau (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f409.image.r=, ancienne extraction 1481, maintenue en 1669, Bretagne . "François de Botmiliau, seigneur de La Villeneuve, maintenu noble en Bretagne le 16 juillet 1669.". La Messelière. Les Filiations Bretonnes. P-293/T-1..
  • Boüan du Chef du Bos https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f416.image.r=, ancienne extraction 1460, maintenue en 1669, Bretagnename="SH130"/ "Jean Bouan, seigneur du Chef-du-Bos en Saint-Potan, maintenu noble en Bretagne le 9 avril 1669. La Messelière. Les Filiations Bretonnes. P-295/T-1.
  • Bouays de Couësbouc (du) ancienne extraction 1447, Bretagneoriginaire d'Ille-et-Vilaine, Canton de Hédé, commune de Saint-Gondran, d'extraction chevaleresque ( ). Le blason est « de sable à la fasce d'argent bordée de gueules » ; la devise "Officium et Jus" (devoir et droit). Issue du Combat des Trente, la lignée resta attachée à la Bretagne. Alexis Louis Gordien du Bouays de CouësboucAlexis du Bouays de Couësbouc y fut un colonel des armées chouannes. // Pierre du Bouays, seigneur de Couesbouc, en Saint-Gondran (Ille-et-Vilaine), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne le 16 août 1642 ; (La Messelière-P-297/T-1.)..
  • Boucaud (de) secrétaire du roi 1595, Guyenne.
  • Bouchard d'Aubeterre de Saint-Privat https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f22.image.r=.langFR, olim de Saint-Privat, extraction 1553, Auvergne.
  • Bouchard de La Poterie secrétaire du roi 1738-1747, Anjou
  • Bouchaud de Mazaubrun (du) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f27.image.r=.langFR, déchargé comme noble en 1756 par la cour des aides de Clermont, LimousinRégis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante au , 2002, page 47.
  • Bouchelet de Vendegies secrétaire du roi 1761-1782, Artois.
  • Boucher d'Argis https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f38.image.r=, Parlement de Dombes 1660, Lyonnais.
  • Boucher de Bouchervillet. 6, BOU-BRE, , , anoblissement incertain en 1708, Québec.
  • Boucher de La Rupelle https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f30.image.r=, anobli en 1612, maintenue en 1666, Bourgogne.
  • Bouet du Portal (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f67.image.r=, extraction 1539, Saintonge
  • Bouëtiez de Kerorguen (du) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f68.image.r=, ancienne extraction 1443, Bretagneoriginaire du Morbihan, commune de Saint Gilles. Vincent du Bouetiez, seigneur de Kerorguen, en Saint-Gilles d'Hennebont, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 24 novembre 1668. (La Messelière-P-309/T-1.)..
  • Bouëxic (du) de Pinieux, de La Driennays, de Guichen https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f70.image.r=, extraction 1562 ou anoblissementsSe reporter à l'article de Gustave Chaix d'Est-Ange., vicomte (pour la branche de la Driennays) en 1657, comte de Guichen en 1828, BretagneLouis de Bouëxic, seigneur de La Chapelle-Bouëxic, maintenu noble en Bretagne le 10 novembre 1668. Guillaume, seigneur de La Driennais, confirmé noble en Bretagne le 29 janvier 1635. La Messelière. Les Filiations Bretonnes. P-313/T-1..
  • Bougrenet de la Tocnaye (de), ancienne extraction, maintenue par la Chambre de Réformation de Bretagne 1668, Pays de Retz en Bretagne"Joseph, Bougrenet, seigneur de La Tocnaye en Sainte-Marie, maintenu noble en Bretagne le 30 avril 1669". La Messelière. Les Filiations Bretonnes. P-319/T-1..
  • Bouillé du Chariol (de)t. 6, BOU-BRE, , , extraction chevaleresque 1328, honneurs de la cour, Auvergne.
  • Boula de Mareüil et de Coulombiers secrétaire du roi 1705, Picardie, Île-de-France.
  • Boulard (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f107.image.r=, anobli en 1603, Lorraine.
  • Boulard de Gatellier secrétaire du roi 1747-1768, Échevin de Lyon en 1778Comte de Jouvencel, in L'assemblée de la Noblesse de la Sénéchaussée de Lyon., Lyonnais.
  • Boulard de Vaucelles https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f107.image.r=, anobli en 1717, Paris.
  • Boulet de La Boissière (du) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f115.image.r=, extraction, Île-de-France, Valois.
  • Bourblanc (du), ancienne extraction 1500, BretagnePierre du Bourblanc, seigneur de Kermel en Penvenan, maintenu noble en Bretagne le 19 décembre 1668. La Messelière. Les Filiations Bretonnes. P-330/T-1..
  • Bourbon-Busset et- Bourbon-Chalus (de), ancienne extraction 1464, comte 1586, Bourbonnais.
  • Bourcier (de)t. 6, BOU-BRE, , , anoblissement 1572, Lorraine. (cette famille semble éteinte)
  • Bourdeau de La Judie, secrétaire du roi 1762, Limousin.
  • Bourdier de Beauregard, admission aux États du Béarn en 1773, Béarn.
  • Bourg (du) (de Boismarquer) secrétaire du roi 1701-1711, BretagneJean du Bourg, conseiller-secrétaire du roi en 1701. Jean Joseph François du Bourg, né le 16 mars 1696, sénéchal, député de la noblesse de vitré aux États de Bretagne en 1744.Joseph Maurice Jean du Bourg, colonel du génie, ingénieur ordinaire du roi à Belle-Isle-en-mer, en 1774. (La Messelière. T-I/P;351).
  • Bourg de Bozas-et de Luzençon (du) et https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f177.image.r=, extraction 1554, Languedoc.
  • Bourgeois de Boynes secrétaire du roi 1719-1740, honneurs de la cour, marquis en 1867, LyonnaisPierre-Étienne Bourgeois, seigneur de Boynes, baron de Laas, premier président au Parlement de Besançon en 1757, Ministre de la Marine le 8 avril 1771. (La Messelière-P-353/T-1.)..
  • Bourgeois de Lavergne, maintenue en 1668, Limousin.
  • Bourgoing (de)t. 6, BOU-BRE, , , Parlement de Paris 1522, comte en 1830, Nivernais.
  • Bournonville (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f209.image.r=, preuves noblesse 1574, Boulonnais.
  • Bourran (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f214.image.r=, Parlement de Bordeaux 1585, Guyenne.
  • Bousquet de Florian (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f229.image.r=, 2 conseillers maîtres en la chambre des comptes de Montpellier à la fin du ou secrétaire du roi 1774-1778Régis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante au , 2002, page 49., Languedoc (Montpellier).
  • Boussac (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f238.image.r=, capitoul de Toulouse 1720, Languedoc.
  • Boussiers (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f242.image.r=, extraction 1559, PérigordMaintenue de noblesse à l'intendance de Guyenne le 29 août 1667 et en 1698. Admission aux Pages de la Petite Ecurie, le 21 mars 1776. État de la Noblesse française subsistante, Authier et Galbrun, volume 33, 2006.. G. Chaix d'Est-Ange ne donne la filiation prouvée que depuis 1590.
  • Boussineau (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f245.image.r=, échevin de Nantes en 1668, BretagneAndré Boussineau, maintenu noble en Bretagne en 1670. André Boussineau, conseiller du roi, procureur au Présidial, puis maire de Nantes, confirmé dans sa noblesse en 1720. (La Messelière-P-358/T-1.)..
  • Bout de Marnhac secrétaire du roi 1747-1769 (non corroboré par G. Chaix d'Est-Ange), Rouergue, Gévaudan.
  • Boutaud de Lavilléon (de)t. 6, BOU-BRE, , , anobli par L.P de Louis XVIII du , Tournon en Vivarais.
  • Boutechoux de Chavanes (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f252.image.r=, anoblie en 1471 par charge de conseiller-maître des requêtes du duc de BourgogneE. de Séréville, F. de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 217., comte en 1765, Franche-Comté.
  • Boutiny (de), extraction 1531, Hyères en Provence.
  • Boutray (de), échevin de Paris 1735, baron 1830, Île-de-FranceRaoul Bouthray né en 1550, avocat au conseil de France auteur de « l'incendie de Paris » en 1618 - puis Jean olivier Boutray échevin de Paris en 1758 - André Marie Felix de Boutray officier dans l'armée du duc de Bourbon puis receveur général du département de la Mayenne. (La Messelière-P-366/T-1;)..
  • Bouvet (de), anobli en 1501, baron en 1724, BarroisFrançois de Bouvet anobli par lettres données à Bar le 12 novembre 1501 par le duc René II de Lorraine, avec lequel il participa à la guerre d'Italie. Autre François de Bouvet élevé à la dignité de baron le 9 mai 1724 par Lettres enregistrées le 18 mai 1724 à Bar.(Comte de Waroquier. Tableau généalogique et historique de la Noblesse présenté au Roi. 1786).
  • Bouvier (de), anobli en 1566, LorraineFrançois de Bouvier, lieutenant-général du bailliage de Vaudémont, anobli par le duc Charles III de Lorraine, données à Nancy le 16 novembre 1566.(Comte de Waroquier: Tableau généalogique et historique de la Noblesse présenté au Roi. 1786).
  • Bouvier d'Yvoire https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f287.image.r=, extraction, Savoie .
  • Boux de Casson, anoblissement par charge 1602, maintenue 1668, BretagneClaude-Yves Boux, seigneur de La Gaudinière, maintenu noble en Bretagne le 12 décembre 1668. (La Messelière-P-371/T-1.)..
  • Boyer de Castanet de Tauriac (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1119990/f311.image.r=, extraction 1538, Languedoc
  • Boyer d'Éguilles (de)t. 6, BOU-BRE, , , Parlement de Provence 1571, marquis d'Argens en 1722Argens, viguerie de Castellane, aujourd'hui canton de Saint-André-les-Alpes. Marquisat en faveur de la famille de Boyer., Ollioules, puis Éguilles en ProvenceCette famille a été étudiée par Luc Antonini, in Les grandes familles provençales aujourd’hui (volume 3, ). Elle est représentée aujourd’hui par Robert de Boyer d’Eguilles, né à Saigon en 1934, un enfant Eric né en 1966 à Paris// Parlement de Provence, Éguilles en Provence http://dictionnaire-journalistes.gazettes18e.fr/journaliste/112-jean-baptiste-marquis-de-boyer-dargens..
  • Boyer de Fonscolombe de La Môlet. 6, BOU-BRE, , , secrétaire du roi 1724, baron de La Môle en 1864, Aix-en-Provence en Provence.
  • Boys (du)t. 6, BOU-BRE, , , anobli en 1816, Dauphiné.
  • Boys de Riocour (du), (olim Dubois et du Bois de Riocourt) anobli en 1622, comte en 1763, LorraineC. d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 5, ..
  • Brac de La Perrière- et de Bourdonnelt. 6, BOU-BRE, , , échevin de Lyon 1737, Beaujolais.
  • Brach (de), secrétaire du roi 1571, Guyenne, Poitou.
  • Bragelongne (de)t. 6, BOU-BRE, , , chambre des Comptes Paris 1580, Île-de-France.
  • Branges de Bourcia (de), reconnu noble 1734, lettres de relief 1747, Franche-Comtét. 6, BOU-BRE, , .
  • Braquilanges (de)t. 6, BOU-BRE, , , anobli (relief) en 1720, Bas-Limousin.
  • Bras de Fer (de)t. 6, BOU-BRE, , , anobli (franc-fief) en 1470, Normandie.
  • Brassier de Jocas (de)t. 6, BOU-BRE, , , ancienne extraction 1477, Pernes-les-Fontaines en Comtat Venaissin.
  • Bréart de Boisangert. 6, BOU-BRE, , , secrétaire du roi 1688, maintenue 1701, BretagneCharles Bréard de Boisanger, maintenu noble en Bretagne le 11 novembre 1701. (La Messelière_P-376/T-1.)..
  • Brébisson (de)t. 6, BOU-BRE, , , ancienne extraction 1402, filiation suivie 1551Se reporter à la notice écrite par Gustave Chaix d'Est-Ange., Normandie.
  • Breil de Pontbriand de la Caunelaye (du), extraction chevaleresque 1399, comte en 1650, BretagneAnne du Breil, Vicomte de Pontbriand, maintenu noble en Bretagne le 21 novembre 1668. La Messelière. Les Filiations Bretonnes. P-384/T-1..
  • Brem (de), anobli en 1725, Lorraine.
  • Brémond d'Ars (de), extraction chevaleresque 1340, maintenue 1666, SaintongePierre, marquis de Brémond d'Ars, commissaire de la noblesse de Saintonge en 1758. Pierre-René-Auguste de B. d'Ars, député de la noblesse de Saintonge aux États Généraux de 1789. (La Messelière-P-403/T-1)..
  • Bressy de Guast (de) anobli par le pape Pie VI en 1781, Gordes en Provence, Comtat Venaissin.
  • Brettes (de), extraction 1537, Poitou.
  • Breuil-Hélion de La Guéronnière (du) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f58.item.r=., ancienne extraction 1413, Poitou.
  • Brévedent d'Ablon (de) et - du Plessis, anobli (confirmé) en 1596, Normandie (Lisieux).
  • Brezetz (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f70.image.r=, anoblie par charge au , baron de l'Empire le , Guyenne.
  • Briançon (de)- (Alias Brianson)- https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f72.image.r=dictionnaire%20des%20familles%20françaises%20anciennes%20ou%20notables%20à%20la%20fin%20du%20XIXe%20siècle, extraction, maintenue 1667, Périgord.
  • Bridiers (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f86.image.r=, ancienne extraction 1425, Limousin.
  • Brie (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f92.image.r=, extraction 1562, Limousin.
  • Briet de Rainvillers, anobli en 1701Chaix d'Est-Ange puis anoblissement révoqué en 1715, secrétaire du roi 1743, Picardie (Abbeville).
  • Briey (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f98.image.r=, extraction chevaleresque 1247, honneurs de la cour, BarroisLouis Lainé, Archives généalogiques et historiques de la noblesse de France ou Recueil de preuves, mémoires et notices généalogiques" tome 9, Paris, 1844..
  • Brillet de Candé- et de Villemorge, filiation suivie depuis 1547 et agrégation à la noblesse vers 1617Selon Gilles Goüin d'Ambrières, généalogiste la région Anjou et Touraine. Voir aussi Bernard Mayaud, Recueils de généalogies angevines, tome 2..
  • Brindejonc de Bermingham de Tréglodé https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f116.image.r=, maintenue 1818, Bretagne.
  • Brisset de Morcour https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f135.image.r=, anobli en 1782, Normandie.
  • Broc (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f143.image.r=, ancienne extraction 1483, honneurs de la cour, Anjou, BretagneVictor de Broc, seigneur de La Ville -au-Fourier, maintenu noble en Anjou le 28 septembre 1668. La Messelière. Les Filiations bretonnes. P-428/T-1..
  • Broch d'Hotelans (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f155.image.r=, Parlement de Dôle 1652, Franche-Comté
  • Brochant de Villiers https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f156.image.r=, cour des monnaies de Paris 1703, Paris.
  • Brochard de La Rochebrochard https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f157.image.r=, ancienne extraction 1438, PoitouCharles Brochard, seigneur de la Roche-Brochard, en Béceleuf (Deux-Sèvres), maintenu noble en Poitou le 10 septembre 1667. François-Xavier B de la R-B, maintenu noble à l'Intendance de Poitiers le 3 avril 1748. (La Messelière-P-430/T-1.)..
  • Broglie (de), extraction chevaleresque 1394, duc par L.P. de Vérifiées en Parlement le , princes du Saint-Empire par diplôme du , Chieri en Piémont, Normandie.
  • Brommer (de)t. 6, BRE-BUR, , , r.n.f. 1788, Hambourg, Bordelais.
  • Brondeau d'Urtières (de) secrétaire du roi 1785 (charge acquise en 1768 - mort en charge 1785), Libourne en Guyenne.
  • Brossard (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f190.image.r=, extraction 1598, Normandie.
  • Brosse (de) olim Desbrosses ou des Brosses https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f202.item.r=, filiation fin , maintenue en 1697 sur preuves de 1535, Beaujolais.
  • Brosses (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f207.item.r=, extraction 1530, Savoie, Bourgogne.
  • Brossin de Méré (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f212.image.r=, extraction chevaleresque 1369, Touraine, Anjou.
  • Brossin de Saint-Didier (de) secrétaire du roi 1751, Normandie.
  • Bruc (de), et de Malestroit de Bruc ancienne extraction 1439, marquis en 1682, (a relevé Montplaisir en 1861 et Chabans en 1924), BretagneLa Guerche, terre et seigneurie dans l'évêché de Nantes, érigée en marquisat par lettres de février 1682 reg. à Nantes le 18 février 1684 et à Rennes le 3 juillet 1686, en faveur de René de Bruc de MontplaisirRené de Bruc, maréchal de camp et lieutenant du roi à Arras. (Comte de Waroquier. Tableau de la Noblesse présenté au roi. 1787) /Sébastien de Bruc, seigneur de Livernière, maintenu noble en Bretagne le 19 janvier 1671. La Messelière. Les Filiations Bretonnes. P-438/T-1..
  • Bruce (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f242.image.r=, extraction en Écosse, r.n.f. 1715, Poitou.
  • Bruchard (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f246.image.r=, ancienne extraction 1485 ou extraction 1550, Limousin.
  • Brun (de) et de Brun du Bois Noir, extraction 1519, maintenue en 1667, Velay, AuvergneCEA, tome 7, .
  • Brunet d'Evry secrétaire du roi 1667, marquis d'Evry en 1724, Bourgogne.
  • Brunet de La Charie https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f295.image.r=, preuves de noblesse 1631, maintenue 1718, PoitouC. d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 7, .
  • Brunet de Sairigné https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f295.image.r=, charge anoblissante de Trésorier de France en 1734, lettres d'honneur en 1754, lettres patentes de confirmation de noblesse en 1755, Poitou
  • Brunier (de)t. 7, BRE-BUR, , , anobli par L.P. en , Comtat Venaissin, Vendômois.
  • Brunville (de), maintenue 1667, Normandie.
  • Bryas (de), ancienne extraction 1414, ArtoisFiliation rigoureusement prouvée depuis Henry de Bryas, dit de Bristel, l'un des 121 gentilshommes présent en 1414 aux États d'Artois. Érection en marquisat de la seigneurie de Royon (Pas-de-Calais) en avril 1692 par Lettres Patentes du roi Louis XIV. (Authier et Galbrun, État de la noblesse française subsitante, 2005, Vol.32..
  • Brye (de)t. 7, BRE-BUR, , , secrétaire du roi en l'Hôtel de Ville de Metz 1712, Picardie.
  • Buchère de L'Épinois (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f347.image.r=, Lettres Patentes de trésorier royal du Archives Nationales P2440, PicardieActe récognitif : lettres patentes de trésorier royal du en faveur de Jean François, aïeul du candidat, succédant à son père mort en charges (A.N. P 2440)..
  • Bucy (de), extraction 1535, Picardie.
  • Budes de Guébriant https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f357.image.r=, extraction chevaleresque 1300, honneurs de la cour, baron en 1829, BretagneJulien Budes, seigneur de Launay-Couvran en Trégueux, maintenu noble en Bretagne en 1669. La Messelière. Les Filiations Bretonnes. P-454/T-1..
  • Buhan (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f364.image.r=, anobli en 1786, Bordelais.
  • Buisson de Courson (du) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f376.image.r=, preuves de noblesse 1636, maintenue 1701, Normandie.
  • Buor de Villeneuve (de) et de La Voy, extraction 1545, Poitou.
  • Bureau de Pusy Lafayette https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f399.image., anoblissement chambre des comptes de Dole 1737, (Dumotier de Lafayette par décret de 1892 et 1928)Régis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante au , année 2002, page 54., Franche-Comté.
  • Buretel de Chassey (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f401.image., anobli en 1607 (autorisation de reprise de noblesse maternelle de la famille Grégoire) , Franche-Comté.
  • Burignot de Varenne https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112000z/f407.image., Chambre des comptes de Dole 1706-1730, Bourgogne.
  • Busnel (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f7.image.r=, anoblissement 1592, maintenue 1669, BretagneRené Busnel, seigneur de La Touche, maintenu noble en Bretagne le 2 mars 1669. La Messelière. Les Filiations Bretonnes. P-464/T-1.. (Famille éteinte en ligne masculine).
  • Busquet de Caumont https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f10.image., anoblissement 1460 ou extraction 1542, Normandie.
  • Butler (de) et Butler d'Ormond (de), certificat de noblesse , titres enregistrés à Saint-Domingue, reconnue noble en France 1774E. de Séréville, F. de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 242., Irlande, Aunis.
  • Buttet (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f29.image.r=, ancienne extraction 1460, Savoie .
  • Buyer-Mimeure (de) et Buyer (de)t., , , maintenue de noblesse en 1772 à Besançon par le Parlement de Franche-ComtéJean de Vaulchier, Jacques de Saulieu, Jean de Bodinat, Armorial de l'ANF, Ed. du Gui, 2004, (a relevé "Mimeure" de la famille Fyot de Mimeure éteinte en 1874), Agenais, Franche-Comté. (non consensus, voir l'article de Gustave Chaix d'Est-Ange)
  • Buzelet (de), ancienne extraction 1486, Maine, LorraineCEA, Buzelet (de). Rattachement des porteurs actuels du nom incertain.

C


  • Cabannes de Cauna (de), anobli en 1714, confirmé en 1756 (?), Gascognet. 8, BUS-CAS, , Jougla, t.2, p.300, . Les lettres d'anoblissement achetées en 1714 auraient été confirmées en 1756 (source : Cadets de Gascogne, par Jacques de Cauna)
  • Cacqueray-Valménier (de) et de Cacqueray de Saint-Quentin, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f56.image.r=, ancienne extraction 1470, NormandieJougla, 2, 303, name="ref-4"..
  • Cadaran de Saint-Mars (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f61.image.r=, ancienne extraction 1460, BretagneJougla, 2, 302, n°7378//François de Cadaran, maintenu noble en Bretagne le 23 octobre 1668. (La Messelière-P-469/T-1.)..
  • Cadenet (de) anobli en 1549Elzéar de Cadenet, docteur en médecine à Salon-de-Provence, qui s'appelait primitivement Samuel Vitalis Carcassoni, était un néophyte converti vers 1486 (Histoire Véridique de la Noblesse de Provence, par le baron du Roure, Bergerac, 1912)., maintenue 1693, Salon-de-Provence en Provence, BretagneJougla, 2, 304, ..
  • Cadier de Veauce https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f66.image.r=, extraction 1524, Bourbonnais.
  • Cadoine de Gabriac (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f69.image.r=, extraction chevaleresque 1279, maintenue par Bezons le Bénigne Chérin. Henry de Woëlmont, in Notices Généalogiques (t.V)., Honneurs de la cour le , Pair de France le , Gévaudan, LanguedocCopie du faite et certifiée par Bénigne Chérin du mémoire qu'il a rédigé le sous les yeux de son cousin Louis Nicolas Hyacinthe Chérin, généalogiste du Roi, des preuves de la Maison de Cadoëne de Gabriac pour monter dans les carrosses du Roi, pour Joseph Louis Claude de Cadoëne de Gabriac, aïeul du candidat, pour être envoyé à M. le Prince de Lambesc..
  • Cadolle (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f72.image.r=, ancienne extraction 1439, LanguedocJougla, 2, 304, ..
  • Cadoret (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f74.image.r=, échevin de Nantes 1641, maintenu 1669, BretagneJougla, 2, 305, .//René Cadoret est maintenu dans sa noblesse en Bretagne en 1669. (La Messelière-P-471/T-1)..
  • Cadoudal (de), anobli en 1815, BretagneJougla, 2, 306, .//Joseph de Cadoudal, maréchal de camp, chevalier de Saint-Louis, commandeur de la Légion d'Honneur, anobli le 16 décembre 1815. Famille de Georges Cadoudal. (La Messelière-P-472/T-1.)..
  • Caillard d'Aillières https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f92.image.r=, maintenue en 1671, Maine.
  • Caillebot de La Salle (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f95.image.r=, extraction 1543, marquis de La Salle 1673, Normandie, Île-de-France.
  • Calbiac (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f112.image.r=, maintenue en 1778, confirmation de noblesse en 1817, Agenais.
  • Calignon (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f115.image.r=, anoblissement 1592, Dauphiné, Limousin.
  • Calmès (de), preuves de noblesse 1637, Audet. 8, BUS-CAS, , ..
  • Calonne d'Avesnes (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f128.image.r=, extraction 1532, Picardie.
  • Camaret (de)t., , , docteur en droit d'Avignon 1635, Caromb puis Pernes-les-Fontaines en Comtat Venaissin.
  • Cambolas (de), conseiller au Parlement de Toulouse le Recueil des personnes ayant fait leurs preuves pour l'ANF (année 1968)., Rouergue, Languedoc.
  • Cambourg (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f161.item.r=, extractionE. de Séréville, F. de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 253. (non consensuel)Se reporter à l'article de Gustave Chaix d'Est-Ange, t.VIII. Bus-Cas. - 1909, ., filiation prouvée 1651Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome 2, page 316. (non consensuel), maintenue noble en 1669Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome VIII, pages 157 à 159., Poitou.
  • Campe de Rosamel (du), anobli en 1671, Brabant, Boulonnais.
  • Campou de Grimaldi-Regusse (de) secrétaire du roi 1724, Marseille en Provence.
  • Canat de Chizy secrétaire du roi 1703, Bourgogne.
  • Candolle (de)t. 8, BUS-CAS, , , ancienne extraction 1432Borel d'Hauterive, Annuaire de la pairie et de la noblesse de France, 1846 (page 186) Marseille en Provence.
  • Capèle (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f223.image.r=, capitoul de Toulouse 1602, Comminges
  • Carbonnel (de), extraction 1507, Artois, Picardie.
  • Carbonnel de Canisy (de), extraction chevaleresque 1313, maintenue par Montfaut en 1463, marquis de Canisy par L.P. de Enregistrées en la chambre des Comptes de Normandie le , Pages de la Grande Écurie du Roi 1745 et 1746, Honneurs de la Cour 1753, 1770 et 1783, Canisy en Normandie, BretagneFamille représentée aujourd'hui par Yseult et Sabine nées en 1929 et 1931 à Saïgon. (famille éteinte en ligne masculine).
  • Carbonnières de Saint-Brice (de), extraction chevaleresque 1254, honneurs de la Cour, Saint-Brice-sur-Vienne en Limousin, Provence.
  • Cardaillac (de), extraction 1549, QuercyRégis Valette, Catalogue de la Noblesse Française subsistante, Robert Laffont, Paris, 2007..
  • Cardaillac Lomné (de), ancienne extraction 1463, Bigorre.
  • Cardevac d'Havrincourt (de), extraction 1596, marquis en 1693, honneurs de la Cour, Artois.
  • Cardon de Garsignies, secrétaire du roi 1714, Flandre.
  • Cargouët de Ranléon (de), ancienne extraction 1423, BretagneLouis-Jean de Cargouët, maintenu noble en Bretagne le 15 avril 1669 (La Messelière-P-495/T-1)..
  • Carheil (de), ancienne extraction 1423, BretagneFrançois de Carheil, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne le décembre 1668. (La Messelière-P-498/T-1)..
  • Carlet de La Rozière https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f281.image.r=, anobli en 1777 (3 générations de chevaliers de Saint-Louis), marquis en 1780, Champagne (Rethel). (famille éteinte en ligne masculine)Louis-François Carlet de La Rozière nommé maréchal de camp le 5 octobre 1781. Avait obtenu le 21 avril 1777 des lettres d'approbation de service pour lui, son père et son grand-père et avait été créé marquis de La Rozière par Lettres Patentes de 1780. (D. Labarre de Raillicourt-La Noblesse Militaire. À Paris, chez l'auteur. 1962)..
  • Carmantrand de La Roussille (de) secrétaire du roi 1642, AuvergneMaintenue de noblesse en Auvergne le 28 juillet 1667. Preuves pour une sous-lieutenance du 3 novembre 1787. État de la noblesse française subsistante, Authier et Galbrun, vol. 33, 2006..
  • Carmejane-Pierredon (de) et - de Vesct., , , docteur en droit d'Avignon en 1638, baron en 1810, Ménerbes en Comtat Venaissin.
  • Carné (de), - Marcein, - Carnavalet, - Trecesson de Coëtlogon https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f291.image.r=, ancienne extraction 1423, BretagnePhilibert de Carné, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, dans le ressort de Lesneven, le juillet 1669. (La Messelière-P-504/T-1)..
  • Carpentier (de) secrétaire du roi 1697-1709, Soissonnais.
  • Carpentier de Changy https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f307.image.r=, anobli (relief) en 1662, Nivernais.
  • Carra de Vaux Saint-Cyr secrétaire du roi 1750, Lyonnais.
  • Carré de Busserolles https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f315.image.r=, maire de Poitiers en 1639, Poitou (famille éteinte en ligne masculine).
  • Carré de Lusançay secrétaire du roi 1659-1675, BretagneNicolas Carré, secrétaire du roi en la Grande Chancellerie le 10 décembre 1659, anobli en 1675. Son fils, autre Nicolas, commissaire de la Marine et des Galères, est maintenu dans sa noblesse en Bretagne le 28 décembre 1708. (La Messelière-P-518/T-1.)..
  • Carrelet de Loisy (de), - et Carelet de Loisy d'Arcelot (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f318.image.r=, Chambre des comptes de Dijon 1684-1688 et 1688-1732Régis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante au , 2002, page 57. ou anoblissement 1777 (selon G. Chaix d'Est-Ange), Bourgogne.
  • Carrière (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f331.image.r=, capitoul de Toulouse 1592, baron héréditaire par L.P. du E. de Séréville, F. de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 262. Languedoc.
  • Carrière de Montvert (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f329.image.r=, ancienne extraction 1476, comparution de la noblesse de la sénéchaussée du Périgord en date du , PérigordActe récognitif : Comparution de la noblesse de la sénéchaussée du Périgord en date du , signée des membres présents dont le "chevalier de Montvert", quart-aïeul du candidat, et une filiation de 3 actes qualifiés distincts par génération jusqu'en 1660 et filiation "qualifiée" par un acte jusqu'en 1584 (A.D. de la Dordogne 6 C38 )..
  • Casabianca (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f348.image.r=, preuves de noblesse 1564, maintenue 1771, Corse.
  • Cassagne de Beaufort, - de Miramon, - de Miramon-Pesteils et - de Miramon Fitz-James https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f366.image.r=.langFR, extraction chevaleresque 1399, marquis de Beaufort en 1768, honneurs de la Cour, AuvergneL'adjonction du nom de Fitz-James par adoption en 1923..
  • Castel (de), extraction chevaleresque 1390, BretagneGuillaume de Castel, chevalier, maintenu noble en Bretagne le 8 avril 1669. (La Messelière_P-530/T-1.)..
  • Castelbajac (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112001b/f392.image.r=.langFR, extraction chevaleresque 1380, Bigorre.
  • Castellan (de), extraction 1575, BretagneJean de Castellan, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne le 7 décembre 1668. (La Messelière-P-532/T-1.)..
  • Castellane (de), - Esparron, - Majastres et - Norante extraction chevaleresque 1089, honneurs de la Cour, marquis en 1829, Castellane en Provence.
  • Castelnau d'Essenault (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f22.image.r=, Parlement de Bordeaux 1676, Guyenne.
  • Castillon de Saint-Victor (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f32.image.r=, extraction 1508, Languedoc.
  • Catalan de La Sarra (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f42.image.r=, Parlement des Dombes 1771, Lyonnais.
  • Cathelineau (de), Restauration, anobli en 1817, AnjouRégis Valette, Catalogue de la noblesse française au , 2007, page 58..
  • Catoire et Catoire de Bioncourtt. 9, CAS-CHA, , lire en ligne, dispensé du marc d'or de noblesse le , comme issu de deux générations d'avocat et trésorier au bureau des finances de Metz morts en charge , ou famille de noblesse inachevée .
  • Caubet de Bardies-Montfa (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f48.image.r=, anobli en 1660 (source R. Valette) (G. Chaix d'Est-Ange écrit que cette famille n'a pas fait reconnaître sa noblesse lors des grandes recherches), Comté de Foix.
  • Caumia-Baillenx (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f58.image.r=, extraction 1538, Béarn.
  • Caumont La Force (de), extraction chevaleresque 1211Louis de la Roque Bulletin de la Société héraldique et généalogique de France, Volume 1, 1879, page 684 https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f61.image.r=Caumont.langFR Gustave Chaix d’Est-Ange Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du tome 9, page 57. (extraction 1528 selon Régis Valette)Le rattachement des Caumont-Bauvilla, dont ils sont, aux Caumont-la Force éteints au a été admis par Berthier, estimé douteux par Chérin, inconnu du Père Anselme, refusé par Révérend, jugé (à peu près démontré) par Chaix d'Est-Ange, pensé définitivement prouvé par Jaurgain, nié par Meller ; en conclusion, il reste, au mieux, un léger doute. Philippe du Puy de ClinchampsPhilippe du Puy, L'ancienne noblesse française (À la fin du ), (Patrice du Puy éditeur, ), duc en 1788 (sur réversion), honneurs de la Cour, Agenais.
  • Caupenne d'Aspremont (de), extraction chevaleresque 1391, honneurs de la cour, GascogneJougla, II, ,
  • Cauvel de Beauvillé https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f82.image.r=, Restauration, anobli en 1821 , Picardie (Montdidier)La famille Cauvel de noblesse chevaleresque suédoise est installée à Montdidier depuis le début du . Le premier membre recensé à Montdidier est Colart Cauvel chevalier époux en 1483 d'Agnès de Halloy (fille de Baude, écuyer, seigneur de Conchy) selon Histoire de Montdidier, pièce justificatif 120 vol. 3 par Victor de Beauvillé..
  • Cauvigny (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f84.image.r=, anoblissement 1585, Normandie.
  • Cauzé de Nazelle (du) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f88.image.r=, extraction (sur quelles dates ?), maintenue en 1680, marquis en 1735, Condomois.
  • Cavelier de Cuverville ancienne extraction 1419, maintenu noble le à Rouen par les commissaires aux francs fiefs, NormandieJacques de Cavelier, seigneur de Mocomble en Normandie, conseiller du roi, trésorier général de France à Rouen, le 3 mai 1652. Jean, chevalier de Cavelier, seigneur du Bocage et patron-haut justicier de Cuverville, maintenu noble dans la généralité de Rouen en 1715. (La Messelière-P-535/T-1.) http://lhcity.canalblog.com/archives/2009/11/25/15928934.html..
  • Cazaux (de), admis aux états de Béarn en 1740Régis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante, 2002, page 58., Béarn.
  • Cazenave de Lacaussade, - et de Mauduit secrétaire du roi 1756, Guyenne.
  • Cazenove de Pradines (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f117.image.r=, extraction 1548, GuyenneJean-Joseph de Cazenove, seigneur de Pradines en Faugerollees, maintenu noble en Agenais en 1666 et le 20 décembre 1695. (La Messelière- /T-1;).. (famille éteinte en ligne masculine)
  • Cellard du Sordet secrétaire du roi 1776, Dauphiné, Mâconnais.
  • Cellès (de), bourgeois honoré de Perpignan 1661Philippe Lazerme, Noblesa Catalana, La Roche-sur-Yon, 1975, vol. I, ., Roussillon.
  • Cenat de l'Herm, maintenue le 15/1/1671l'"Armorial de la noblesse de Languedoc" Par Louis de La Rocque T1 - Gaston de Jourda de Vaux, Le Nobiliaire du Velay, 1924- T1- ., Velay. (famille éteinte en ligne masculine).
  • Certain de Germay de Cirfontaine secrétaire du roi 1704-1726, Lorraine, Champagne.
  • Certaines (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f143.image.r=, extraction chevaleresque 1392, maintenue 1634 et 1701, honneurs de la Cour 1788, Nivernais.
  • Cézac (de)t. 9, CAS-CHA, , , anobli le Lettres de confirmation de noblesse enregistrées le , maintenue par Pellot le Saint Saud, Essais Généalogiques Périgourdins., Périgord.
  • Chabannes (de) et Chabannes Curton La Palice (de) extraction chevaleresque 1352, honneurs de la Cour 1787A relevé La Palice par décret de 1862 second rameau cadet de la branche aînée des marquis de Curton, Curton depuis le début , Chabannes de Vergers (de)branche cadette, pair de France 1815, marquis de Chabannes par ordonnance 1817 et lettres patentes 1820, et Chabannes La Palice (de) Titres de courtoisie : (branche aînée) comte de Rochefort 1556, marquis de Curton 1563 (dans l'usage : « marquis de Chabannes La Palice » 1782) : Chaix d'Est-Ange, 5, 151., cousin du roi par ordonnance de 1820, honneurs de la Cour 1787Jougla, 2, 363, . , Moustier-Ventadour en Limousin.
  • Chabert https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f175.image.r=, baron en 1823, Franche-Comté (titre sans anoblissement)
  • Chabert d'Hières https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f169.image.r=, anobli en 1825, Dauphiné.
  • Chabot de Souville (de)t. 9, CAS-CHA, , , extraction 1571, maintenu 1667, Orléannais et ParisJougla, I, 367, ..
  • Chabot (de) et Chabot-Tramecourt (de) extraction chevaleresque 1347, Poitou (voir aussi Maison de Rohan-Chabot à la lettre R).
  • Chacaton (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f201.image.r=, trésorier à Riom 1750, Bourbonnais.
  • Chagrin de Saint Hilairet. 9, CAS-CHA, , , anobli en 1657, Normandie.
  • Chaignon (de)t. 9, CAS-CHA, , , extraction 1522, Périgord.
  • Chalendar (de), maintenue de noblesse en 1760, Vivarais, Lorraine
  • Chalon (de), extraction 1567, Île-de-France.
  • Chalup (de), extraction 1553, maintenue par La Bourdonnaye le , page de la Grande Écurie le Fr 32108, f°109, Périgord.
  • Chalus (de), ancienne extraction 1470, Maine, BretagneRené de Chalus maintenu noble dans la généralité de Tours le 20 juin 1668. Jean de Chalus, reconnu noble par un arrêt de la cour des aides de Paris du 20 décembre 1754. (La Messelière_P-556/T-1;)..
  • Chalus (de), ancienne extraction 1412, Auvergne.
  • Chalvet de Rochemonteix (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f242.image.r=, extraction 1533, Auvergne.
  • Chambarlhac (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f246.image.r=, extraction 1510, Vivarais.
  • Chamboduc de Magnieu et de Saint-Pulgent (de) secrétaire du roi 1727-1741, Forez.
  • Chambrun d'Uxeloup de Rosemontt. 9, CAS-CHA, , , secrétaire du roi 1760, Bourbonnais.
  • Champeaux (de) (Le Vauxdimes)t. 9, CAS-CHA, , , maintenue en 1698 sur preuves de 1593Régis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante, 2002, page 60., Bourgogne (Montigny-sur-Aube). (G. Chaix d'Est-Ange écrit que le personnage de cette famille qui a été maintenu noble n'a pas eu de descendance et que le jugement de maintenue ne mentionne pas son frère dont descend la famille actuelle)
  • Champeaux (de) et Champeaux de La Boulaye (de)t. 9, CAS-CHA, , , secrétaire du roi 1691-1693, Bourgogne.
  • Champs de Boishébert (des) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f312.image.r=, ancienne extraction 1471, Normandie.
  • Champs de Saint Léger (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f317.image.r=, anobli en 1638, NivernaisJacques de Champs, seigneur de Saint-Léger-de-Fougeret (Nièvre), maintenu noble par la Cour des Aides de Paris le 8 août 1657. (La Messelière-P-564/T-1.)..
  • Chanlaire de Clomorat (de) secrétaire du roi 1767, Champagne.
  • Chapelet de Maillebois (du), ancienne extraction 1469, Normandie.
  • Chappedelaine (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f383.image.r=, ancienne extraction 1427, Normandie, Maine.
  • Chappedelaine (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f385.item.r=.zoom (famille différente de la précédente)Se reporter à la source Gustave Chaix d'Est-Ange., maintenues en 1710 et en 1774 (contestations), BretagneJulien de Chappedelaine, (1649-1710), écuyer, épouse à Lamballe le 8 juin 1677, Françoise de Gouyon. Jean-François de Chappedelaine (1687-1737), écuyer, épouse le 12 janvier 1712, Louise de Miniac. René de Chappedelaine (1743-1782, chevalier, officier à l'Isle de Cayenne. La Messelière, Les Filiations bretonnes. t.1, .
  • Chaptal de Chanteloup https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f402.image.r=, anobli par Louis XVI en 1788.
  • Chapuys Montlaville (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112002q/f404.image.r=, baron en 1820, Bourgogne.
  • Chardon du Ranquet https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f14.image.r=, trésorier à Riom 1712, Auvergne.
  • Charette de La Contrie (de) extraction, maintenue en 1668 à RennesB.M. Rennes Mss 504 et 505, baron de la Contrie en 1824Par L.P. du ., BretagneAthanase-Charles-Marin, baron de Charette de La Contrie, pair de France le 23 décembre 1823, colonel des cuirassiers de Berry en 1829, chevalier de Saint-Louis. Autre Athanase-Charles-Marie, lieutenant-colonel des Zouaves Pontificaux, puis colonel des Volontaires de l'Ouest en 1870, puis général. (La Messelière- ,/T-1.) À cette famille appartient Hervé de Charette..
  • Chargères du Breuil, extraction 1528, maintenue le Nobiliaire de Nivernais (II), Adolphe de Villenaut, 1900, Nivernais.
  • Charpin Feugerolles (de), ancienne extraction 1446, Forez.
  • Charrin (de), secrétaire du roi 1733, comte en 1843, Lyonnais.
  • Charry (de), extraction chevaleresque 1316, honneurs de la Cour, Nivernais.
  • Chassaigne, secrétaire du roi 1753, Auvergne.
  • Chassepot de Pissy (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f81.image.r=, cour des aides de Paris 1675, baron en 1813, marquis en 1820, PicardieAdam Antoine de Chassepot, président de la cour des aides de Paris en 1675. Jean François de C. de P., Baron de l'Empire sur institution de majorat le 8 juin 1813, marquis de Pissy le 11 septembre 1820. État de la noblesse française subsitante, Authier et Galbrun. Volume 33, 2006..
  • Chasteigner de La Rocheposay (de), extraction chevaleresque 1318, honneurs de la Cour, Poitou.
  • Chastellier (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f106.image.r=, ancienne extraction, confirmée en 1575, honneurs de la cour, Dauphiné.
  • Chastellux (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f109.image.r=, extraction chevaleresque 1335, honneurs de la Cour, marquis de Duras en 1819, (duc de Rauzan sans lettres patentes), Bourgogne.
  • Chastenet de La Ferrière (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f119.image.r=, extraction 1573, Saintonge.
  • Chastenet de Puységur (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f113.image.r=, agrégé à la noblesse au E. de Séréville, F. de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 288., honneurs de la Cour 1738, Gascogne.
  • Chateaubodeau (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f122.image.r=, extraction 1524, Bourbonnais.
  • Châteauneuf-Randon du Tournel (de), extraction chevaleresque 1135, honneurs de la Cour, Gévaudan.
  • Châtillon de Forceville de Merlimont (de), extraction, Poitou.
  • Chauchart du Mottay, extraction, maintenue en 1668, BretagneNoël Chauchart, seigneur du Mottay, maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 18 janvier 1669. (La Messelière-P-598/T-1.)..
  • Chauchat https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f155.image.r=, anobli par la charge d'échevin de Paris le , dispensé du Marc d'Or le , Auvergne puis Île-de-France.
  • Chaumont de Quitry (de), extraction chevaleresque 1358, honneurs de la Cour les , et A.N. MM817 et B.N. Chérin , comte en 1852Autorisé à relever le titre de sa mère née Tascher de La Pagerie, par arrêté ministériel du , Chaumont-en-Vexin en Île-de-France.
  • Chaumontel (de), extraction 1540, maintenue de noblesse par Chamillart le Jougla de Morenas, in Grand Armorial de France (t.II)., Falaise en Normandie.
  • Chaunac de Lanzac, de Montlogis (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f171.image.r=, extraction chevaleresque 1393, honneurs de la Cour, Périgord.
  • Chaurand (de) secrétaire du roi 1751, lettres d'honneur 1771, Bretagne (Nantes).
  • Chauveau de Quercize (de) secrétaire du roi 1779-1782, Bourgogne.
  • Chauvelin (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f192.image.r=, parlement de Paris (1553), honneurs de la Cour pour la branche -de Grisenoy, Vendômois, Paris.
  • Chauveron (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f197.image.r=, extraction chevaleresque (1361), honneurs de la Cour, Limousin.
  • Chauvigny de Blot (de), ancienne extraction 1458, Certificat de noblesse du Bibliothèque nationale, manuscrits français no. 32133, honneurs de la Cour, BourbonnaisActe récognitif : Certificat de noblesse dressé par Louis-Pierre d'Hozier, le , pour l'admission à la Maison royal de Saint-Cyr de Amable de Chovigny de Blot, sœur de Sébastien, aïeul du candidat (B.N. man. Français 32133)..
  • Chavagnac (de), ancienne extraction 1446, honneurs de la Cour, marquis en 1720, AuvergneFrançois de Chavagnac, maréchal de camp et gouverneur de Furnes (Flandres), maintenu noble d'extraction à l'intendance d'Auvergne le 17 mars 1667. (La Messelière-P-608/T-1)..
  • Chaylard (du), ancienne extraction 1483, Périgord.
  • Chazelles (de) et - de Chazelles-Lunac https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f233.image.r=,olim chazel"" maintenue en 1784, Baron d'Empire le , Languedoc (Nîmes) .(l'ancêtre était marchand à Nîmes vers 1600)
  • Chazettes de Bargues (de) secrétaire du roi 1722-1750, Auvergne.
  • Chazotte de Clavière (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f239.image.r=, conseiller au parlement de Dombes 1767, Vivarais.
  • Chebrou de La Roulière 2, 427, /Jean Magdeleine Chebrou (branche Chebrou de La Roulière), L.P. d'anoblissement du A.N. X1a 8739 f° 352-353-354 et 355, Niort en PoitouActe récognitif : Enregistrement au Parlement des Lettres d'anoblissement pour les sieurs Jean Madeleine et Jean Victor Chebrou du ..
  • Chillaz (de) (olim Machard de Chillaz), anobli le par L.P. de Janus de Savoie, Savoie.
  • Chefdebien-Zagarriga (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f242.image.r=, ancienne extraction 1457, Roussillon, Languedoc.
  • Chenu de Thuet de Mangou, échevin de Bourges en 1644, Berry.
  • Chérade de Montbron (de) anoblissement par charge de maire d'Angoulême en 1695E. de Séréville, F. de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 294., comte en 1766Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome X, 1911, pages 251 et 252., Angoumois.
  • Chéreil de la Rivière secrétaire du roi 1738-1754, Bretagne (Rennes)Mathurin Chéreil, conseiller du roi en 1685, procureur général syndic de Rennes en 1687, subdélégué de l'Intendance, député de la noblesse des États de Bretagne en 1715. André-Mathurin Chéreil, seigneur de La Rivière-Trélan (Ille-et-Vilaine), secrétaire du roi en la chancellerie du Parlement de Bretagne, en 1754. (La Messelière-P-612/T-1.)..
  • Chergé (de), ancienne extraction 1489, Poitou.
  • Chérisey (de), extraction chevaleresque 1400Woëlmont, in Notices Généalogiques (t.II) Blondeau de Charnage, in Histoire Généalogique de la maison de Chérisey., honneurs de la Cour le François Bluche, in Les honneurs de la cour., Chérisey en Moselle.
  • Chevalerie (de la), anobli en 1527 par le roi Henri II de France en faveur de Georges (de la) Chevaler(i)eFamille reconnue dans la noblesse belge en 1921, Voir État présent de la noblesse belge (1986), p. 173 et article sur WP:NL..
  • Chevalier d'Almontt. 10, CHA-CHU, , , extraction 1572, Orléanais.
  • Chevignard, secrétaire du roi le (ou 1728-1731), Beaune en Bourgogne.
  • Chevigné (de) extraction chevaleresque 1370, honneurs de la Cour, vicomte en 1828, BretagneTrois chevaliers de Saint-Louis: 1/ Jean-Baptiste de Chevigné, seigneur de L'Herbergement au château de Boischollet (Loire-Atlantique), né le 24 juin 1690, major d'infanterie. 2/ Arthur-Luc, marquis de Chevigné, né le 6 décembre 1747, capitaine au régiment Dauphin-infanterie. 3/ Arthur-Marie de Ch.né le 26 août 1796, officier de la Garde Royale, créé vicomte héréditaire sur institution de majorat du 26 mai 1827. (La Messelière-P-619/T-1.) À cette famille appartient Louis de Chevigné..
  • Chevron Villette (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f321.image.r=, extraction chevaleresque 1328, baron en 1604, Savoie .
  • Cheyron du Pavillon (du) secrétaire du roi 1677G. du Mas des Bourboux, L’Ancienne Noblesse du Périgord subsistant en Dordogne, Périgueux, Pilote, 2001, . (lettres d'honneur en 1712)https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f327.image.r= Cheyron du Pavillon et de Beaumont (du). Cheyron de Beaumont (du), Cheyron de Beaumont d'Abzac de La Douze (du) jugement de décharge en 1713G. du Mas des Bourboux, L’Ancienne Noblesse du Périgord subsistant en Dordogne, Périgueux, Pilote, 2001, ., une branche relève d'Abzac de La Douze par adoption en 1929, Périgord.
  • Chicoyneau de Lavalette et du Coëtlosquet https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f336.image.r=, cour des comptes de Montpellier 1678, LanguedocFrançois Chicoyneau, baron de Lavalette, chancellier et juge de l'Université, intendant du Jardin royal des Plantes et professeur d'anatomie et de botanique à l'école de médecine de Montpellier, conseiller à la cour des comptes et membre de l'Académie des sciences de cette ville, réputé l'un des hommes les plus érudits de son temps. Appelé par le roi à combattre la peste à Marseille et à Aix, en 1726, il est récompensé par l'érection en baronnie de sa terre de Lavalette. Médecin des enfants de France. (La Messelière-P-625/T-1)..
  • Chieusses de Combaud (de) anoblie en la personne d'un gouverneur de Lorgues en 1705, maintenue 1708Louis Pïerre d'Hozier de Sérigny: Armorial Général de France, 1764, pages 365 et suivantes: Noble François de Chieusses, seigneur de Combaud et de Rochebrune, né le 5 octobre 1681, gouverneur pour le Roy de la ville de Lorgues, le 15 janvier 1705. Maintenu dans sa noblesse par Ordonnance de M. le Bret, intendant de Provence du 19 mars 1708. Déchargé du droit de franc fief par Ordonnance de M. le Bret, son fils, du 17 octobre 1729 en conséquence des titres qu'il lui avait produits depuis l'an 1536 pour justifier sa noblesse… // Autre version: Ils ont été anoblis le 10 août 1755 (Archives des Bouches-du-Rhône, B129, f°81), Thorame-Basse puis Lorgues en Provence.
  • Chivré (de), ancienne extraction 1494, marquis en 1633, Normandie, MaineLa Barre, châtellenie et seigneurie en Anjou, érigée en marquisat par Lettres de juin 1633, reg. au Parlement, en faveur d'Henri de Chivré, lieutenant-général d'artillerie, décédé en mars 1654. (Comte de Waroquier. Tableau de la Noblesse présenté au roi. 1787;:
  • Choderlos de Laclos secrétaire du roi 1696, Champagne.
  • Choin du Double (de) secrétaire du roi 1744-1757, Dauphiné.
  • Choiseul Praslin (de), extraction chevaleresque 1060, honneurs de la Cour, cousin du roi, duc de Praslin en 1762, Champagne, Lorraine.
  • Cholier de Cibeins (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f385.image.r=, échevin de Lyon 1618, comte en 1721, Lyonnais.
  • Chossat de Montburon (de) secrétaire du roi 1686-1694, Bresse.
  • Chouly de Permangle (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f405.image.r=, anobli en 1591 Limousin.
  • Clamorgan (de)t. 11, CIB-COR, , , ancienne extraction 1463Guillaume de Clamorgan, de l'élection de Carentan, fut maintenu par Montfaut en 1463., Normandie (famille éteinte en ligne masculine).
  • Clapiers-Collongues (de) extraction 1550, Hyères, puis Collongues (Alpes-Maritimes)Collongues en Provence.
  • Claret de Fleurieu échevin de Lyon 1686-1687 et 1689-1690, Président en la Cour des Monnaies de Lyon le , Nantua puis Lyon.
  • Clarke de Dromantin https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f36.image.r=, r.n.f. 1766, Irlande, Bordelais.
  • Clausel de Coussergues (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f43.image.r=, Chambre des comptes de Montpellier 1754, Rouergue.
  • Clauzade de Mazieux (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f50.image.r=, capitoul de Toulouse 1693, Languedoc.
  • Clavière (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f56.image.r=, échevin de Lyon 1754, Bourgogne.
  • Clebsattel (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f58.image.r=, anobli (relief) en 1693 et confirmé noble en 1710 de manière incertaine, Alsace, FlandreValette 2007, p.64.
  • Clément de Givry et- de Blavette https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f70.image.r=, anobli en 1711, Provence, Paris.
  • Clérel de Tocqueville https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f78.image.r=, ancienne extraction 1425, comte en 1820, Normandie.
  • Clermont-Tonnerre (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f87.image.r=, extraction chevaleresque 1080 (de Clermont), comtes de Tonnerre (devient : de Clermont-Tonnerre), honneurs de la Cour, duc de Clermont-Tonnerre en 1759, pair de France, Dauphiné.
  • Clinchamp Bellegarde (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f110.image.r=, ancienne extraction 1424, Normandie.
  • Clock (de) secrétaire du roi 1757-1770 ou 1777, baron en 1865, Hollande, Guyenne.
  • Coataudon-Tromanoir (de) et - de Kerdu, ancienne extraction 1423, maintenue 1669François, seigneur de Coataudon, en Guipavas (Finistère), maintenu noble d'extraction en Bretagne le 19 août 1669. Jean-Gabriel de Coataudon, seigneur de Kerduff, en Plouvien (Finistère), garde du corps du roi Louis XVI. (La Messelière-P-654/T-1.), Bretagne (Finistère)Acte récognitif : François de Coataudon, écuyer, seigneur de Hamon, et son fils Guillaume, aïeul du candidat, ont été maintenus à la Réformation de Bretagne le ..
  • Coatgoureden (de) et Coatgoureden Kerjean (de), ancienne extraction 1427, BretagneGilles de Coatgoureden, seigneur de Kermatehan, en Burtulet (Côtes-d'Armor), maintenu noble d'extraction en Bretagne le 16 juillet 1670. . (Archives de Saint-Brieuc-3 E-118). (La Messelière-P-656/T-1.)..
  • Coattarel (de), ancienne extraction 1480, BretagneCharles de Coattarel, seigneur de Kervezien, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne le 22 mai 1670. (La Messelière-P-652/T-1.)..
  • Cochet de Savigny de Saint-Vallier, ancienne extraction 1414, maintenue en 1669, BourgognePPC 2005-2009.
  • Cochin https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f132.image.r=, échevin de Paris 1748, Île-de-France, Paris.
  • Cockborne (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f136.image.r=, extraction 1570, Écosse, Champagne.
  • Coëtlogon (de), extraction chevaleresque 1371, honneurs de la Cour 1781 et 1784, BretagneFrançois de Coetlogon, chevalier, seigneur de Kerberio, en Plestin (Côtes-d'Armor), dispensé de produire à la Réformation de Bretagne, en 1669. (La Messelière-P-662/T-1;)..
  • Coëtnempren de Kersaint (de), , comte en 1830, Bretagne (Finistère)Armand-Guy-Simon de Coëtnempren de Kersaint, chef de division des Armées Navales en 1781, député à l'Assemblée Législative et à la Convention. Armand-Guy-Charles de Coëtnempren, comte de Kersaint, chevalier de Saint-Louis, confirmé dans son titre de comte le 30 avril 1830. (La Messelière-P-670/T-1.)..
  • Cognets de Correc de Kerdréoret (des), ancienne extraction 1488, Plurien en BretagneJean des Cognets, maintenu noble en Bretagne en décembre 1668. (La Messelière-P-671/T-1.)..
  • Colas des Francs, Colas des Francs de Parabère, Colas de Brouville devenue Colas de Malmusse (une branche Colas de Malmusse de Chanaleilles de La Saumes), Colas de la Noue https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f169.image.r=, extraction 1511, maire d'Orléans au , OrléanaisLe chef de cette famille, Nicolas Colas, s'est fixé en Orléanais vers 1350, étant conseiller du duc d'Orléans, fils du roi Philippe VI de Valois. Les branches subsistantes sont issues de Jaques Colas des Francs, maire d'Orléans en 1696. (Authier et Galbrun. État de la Noblesse Française subsistante. Vol. 18/page 52)..
  • Colbert (de), Colbert Cannet (de), Colbert Turgis (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f176.image.r=, anoblie en 1603, branche du ministre éteinte, Champagne (Reims, Troyes).
  • Colin de Verdière secrétaire du roi 1765, Champagne, Île-de-France.
  • Collas de La Baronnais https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f173.image.r=, extraction, maintenue en 1669, BretagneFrançois Collas, maitenu noble d'extraction en Bretagne le 5 janvier 1669. (La Messelière-P-677/T-1)..
  • Collinet de La Salle https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f213.image.r=, anoblie en 1655, Lorraine.
  • Colnet (de) extraction 1520, maintenue de noblesse le , Chevau Léger le Sur preuves de 1661., Fontaine-l'Évêque au Pays de Liège, Picardie.
  • Colombel (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f229.image.r=, anoblissement 1598, Normandie.
  • Colonna d'Istria https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f240.image.r=, extraction chevaleresque 1331, maintenue en 1773, comte en 1825, Corse.
  • Colonna de Lecca https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f237.image.r=, maintenue en 1772, Corse.
  • Combarel du Gibanel (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f254.image.r=, extraction 1517, Limousin.
  • Combas, extraction, maintenue en 1670, Languedoc. (famille éteinte en ligne masculine)
  • Combettes de Caumon (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f264.image.r=, trésorier à Montauban 1715, vicomte en 1817, Languedoc.
  • Commarque (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f252.image.r=, extraction chevaleresque 1317, Périgord.
  • Commines de Marcilly (de) secrétaire du roi 1730, Bourgogne.
  • extraction chevaleresque 1385, L.P. du érigeant en comté de Péguilhan toutes les possessions de Roger de Comminges, honneurs de la Cour 1781, CommingesActe récognitif : Enregistrement au Parlement de Toulouse le des Lettres Patentes du Roi Louis XIII, datées du , érigeant en comté de Péguilhan toutes les possessions de Roger de Comminges, frère du aïeul du candidat..
  • Compaing de La Tour-Girard, extraction 1610, Poitou. (famille éteinte en ligne masculine)
  • Conchy (de), ancienne extraction 1389, Artois.
  • Condé (de), extraction 1584, Lorraine.
  • Coniac (de)t. 11, CIB-COR, , , anoblie en 1619, Guyenne, BretagneJean de Coniac, maintenu noble d'extraction en Bretagne le 19 février 1669. (La Messelière-P-689/T-1.)..
  • Conny de Lafay (de), conseiller au parlement de Dombes 1745-1767, vicomte en 1816, Bourbonnais.
  • Constantin (de), extraction 1517, comte en 1870, Périgord (subsistance à établir).
  • Constantin de Magny (de), anoblie en 1560, Savoie.
  • Contades (de), conseil d'État 1619, honneurs de la Cour, comte en 1809, Anjou, BretagneErasme-Gaspard, comte de Contades, colonel des chasseurs de Picardie en 1782, major général de l'Armée Royale à Quiberon en 1795, comte de l'Empire le 28 mai 1809, pair de France le 17 août 1815, président du Conseil général d'Indre-et-Loir, comte-pair de France héréditaire le 31 août 1817. (La Messelière-P-692/T-1)..
  • Contes d'Esgranges (de) six générations de noblesse avant 1761, Bucamps en PicardieActes récognitif : , Arrêt d'enregistrement par le Conseil provincial et supérieur d'Artois des lettres patentes de juillet 1762, portant union des terres de Planques et des Granges en vue de leur érection en titre et dignité de baronnie de Contes des Granges, en faveur de Marie François Antoine Joseph de Contes, aïeul du candidat..
  • Copin de Miribel conseiller au Parlement du Dauphiné le Tisseron, Annales historiques, nobiliaires et biographiques (année 1887)., Grenoble en Dauphiné.
  • Coppier (de), extraction 1565, Savoie .
  • Coquebert de Neuville, extraction 1565, Champagne, Bretagne.
  • Coquet (de), extraction 1558, Guyenne.
  • Coral (de)t. 11, CIB-COR, , , ancienne extraction 1426, maintenue de noblesse le A.D. de la Vienne 157 f°31, Sillars en PoitouActe récognitif : Maintenue de noblesse du par M. de Richebourg, Intendant de la généralité de Poitiers, en faveur de Louis de Coral, écuyer, seigneur de La fouchardière, aïeul du candidat.. (ancienneté de noblesse différente entre Valette et Chaix d'Est-Ange)
  • Corbier (de), ancienne extraction 1448, Limousin.
  • Corday (de), ancienne extraction 1463, Normandie.
  • Cordon (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f385.image.r=, légitimation 1558, honneurs de la Cour, Bugey, Savoie .
  • Cordoüe (de) extraction 1553 (qualifications de noblesse fin pour Barcilon et Chaix d'Est-Ange), - de Cordoüe-Hecquard par adoption de 1934, Aurons en Provence.
  • Coriolis (de) conseiller au parlement d'Aix 1554, marquis en 1651, MarcouxLes Coriolis étaient cultivateurs à Marcoux, près de Digne, à la fin du (Histoire Véridique de la Noblesse de Provence, par le baron du Roure (Bergerac, 1912))., puis Aix-en-Provence en Provence.
  • Corlieu (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f394.image.r=, ancienne extraction 1480, Angoumois.
  • Cornaro de Curton, maintenue noble en 1784Jougla, t.7, p.190, lire en ligne, preuves pour les Écoles militaires en 1789https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b9063910c/f190.item.r=1788%201788 Procès-verbal d'admission pour les écoles militaires établi en 1789 en faveur d'Alexandre Cornaro de Curton, baptisé le 28 juillet 1779 à Marmanhac (Cantal) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5837557f/f613.image.r= Preuves de la noblesse d'Auvergne, , note 2, originaire de Venise, CantalFiliation : Joseph Cornaro de Curton, écuyer, né le 25/6/1667 à Saint-Cernin (Cantal), dcd le 29/9/1743 à Marmanhac (Cantal), marié le 2/11/1694 à Laroquevieille (Cantal) avec Jeanne de Montal de Nozières (1669). D'où : Charles-Pardoux Cornaro de Curton, écuyer, né le 4/1/1698 à Laroquevieille (Cantal), dcd le 10/9/1777 à Marmanhac (Cantal), marié le 21/2/1735 à Marmanhac (Cantal) avec Christine Salsac (1714-1768). D'où : Jean Cornaro de Curton, baptisé le 27/7/1743 à Marmanhac (Cantal), dcd le 3/12/1820 à Laroquevieille (Cantal), marié le 24/1/1775 à Laroquevieille (Cantal) avec Antoinette Bastid (1748-1814). D'où : Charles Cornaro de Curton, baptisé le 18/10/1775 à Laroquevieille (Cantal), marié le 23/10/1805 à Laroquevieille (Cantal) avec Marie Jeanne de Boissieux, baptisée le 4/9/1772 et décédée le 13/11/1826 à Laroquevieille (Cantal). D'où : Jean-Baptiste Cornaro de Curton, né le 16/12/1814 à Laroquevieille (Cantal), dcd le 25/11/1846 à Avignon (Vaucluse), marié le 12/6/1838 à Laroquevieille (Cantal) avec Agnès Biramon, née le 2/3/1813. D'où : Jean-Baptiste Cornaro de Curton, né le 19/4/1840 à Laroquevieille (Cantal), dcd le 22/4/1886 à Paris, 184 rue du faubourg Saint-Antoine, marié le 16/8/1865 à Laroquevieille (Cantal) avec Anne Bruni âgée de . D'où : Jean Cornaro de Curton, né le 28/2/1876 à Laroquevieille (Cantal), marié le 5/9/1900 à Laroquevieille (Cantal) avec Marie-Anne Roussignol, née le 19/1878 à Lascelle (Cantal). D'où deux fils : 1°) Georges Cornaro de Curton, né le 8/5/1906 à Saint-Cernin (Cantal), dcd le 18/12/1983 à Nice (Alpes-Maritimes), marié le 17/8/1929 à Maurs (Cantal) avec Jeanne Lavergne (1908-1994). 2°) Emile Cornaro de Curton, né le 8/12/1908 à Saint-Cernin (Cantal), marié le 24/12/1932 à Bordeaux (Gironde) avec Christiane Bréard..
  • Corneillan (de), ancienne extraction 1487, Armagnac, Rouergue.
  • Cornette de Saint-Cyr et- Cornette de Venancourt https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112004g/f413.image.r=, anoblie à la Martinique en 1676, Martinique, Champagne.
  • Cornulier-Lucinière (de), ancienne extraction 1487, BretagnePierre de Cornulier, seigneur de Lucinière, grand-veneur et maître des Eaux et forêts en Bretagne de 1642 à 1656, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 17 novembre 1668. (La Messelière-P-9/T-2.)..
  • Cos de La Hitte (du), extraction 1530, Gascogne, Toulousain.
  • Cosnac (de), extraction chevaleresque 1223Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, volume III, page 61., maintenue noble en 1667, honneurs de la Cour 1782 et 1783, Limousin.
  • Cossart d'Espiès (de), extraction 1517, honneurs de la Cour, Picardie.
  • Cossé-Brissac (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112005v/f19.image.r=, ancienne extraction 1492, honneurs de la Cour, duc de Brissac en 1611, Anjou.
  • Cosseron de Villenoisy https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112005v/f24.image.r=, échevin de Paris 1783, Île-de-France.
  • Cossette (de), ancienne extraction 1437, Picardie.
  • Costa de Beauregard https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112005v/f31.image.r=.langFR, ancienne extraction 1389, marquis de Saint-Genix de Beauregard en 1700, Gênes, Savoie .
  • Costard de Saint-Léger (de), extraction 1537Louis Pierre et Antoine Marie d' Hozier de Serigny, Armorial general de la France, volume 1, page 153. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112005v/f37.image.r=costard.langFR Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du siècle, volume XII, page 33., maintenue de noblesse par de Barrin de La Galissonnière le Louis-Étienne Charpillon et l'abbé Caresme, in Dictionnaire historique de toutes les communes du département de l'Eure , Martot en Normandie.
  • Costart (de) (de Méry), ancienne extraction 1485, maintenue noble en 1666, Basse-Normandiet. 12, COS-CUM, , ..
  • Cotton (de), échevin de Lyon 1676, LyonnaisRégis Valette, Catalogue de la Noblesse française.
  • Cotton de Bennetot secrétaire du roi 1560, Normandie.
  • Coüasnon (de), ancienne extraction 1417, honneurs de la cour, BretagneJean de Couasnon, homme d'armes de la compagnie du Cardinal de Richelieu, en 1636. Pierre de Couasnon, seigneur de La Barillère, en La Croixille (Mayenne), maintenu noble dans le Bas-Maine, élection de Laval, généralité de Tours, le 18 juin 1668. Jean-César-Elisabeth de Couasnon, maintenu dans sa noblesse en 1789 et admis à monter dans les carosses du roi. (La Messelière-P-29/T-2.)..
  • Coudenhove (de), ancienne extraction 1460, admission aux Écoles Royales Militaires le B.N. Fr 32087, , Flandre.
  • Couëdic de Kergoaler (du), extraction chevaleresque 1370, vicomte en 1827, honneurs de la Cour, Bretagne (Finistère)Jean du Couedic, seigneur de Kergoualer, en Scaër (Finistère), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 5 janvier 1669. Thomas-Jean-Marie du Couedic, volontaire royaliste pendant les Cent-Jours, tué près d'Auray le 24 juin 1815. (La Messelière-P-34/T-2.)..
  • Couëspel (de), anobli en 1428, NormandieGuillaume de Couespel, maintenu noble en Normandie en 1666. (La Messelère-P-41/T-2)..
  • Couessin du Boisriou (de), ancienne extraction 1453, BretagnePhilippe de Couessin, seigneur de La Berraye, en Caden (Finistère), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 25 octobre 1668. (La Messelière-P-45/T-2.)..
  • Couët de Lorry (de), extraction 1547, Lorraine.
  • Coulon de Lagrandval (de), Coulon de Labrousse (de), extraction, maintenue en 1698, Périgord.
  • Couppé de Kerloury, Couppé de Kermartin, Couppé de Lahongrais, extraction 1540, Bretagne, GuadeloupeTrois branches légitimes issues de René Couppé de Keroual dont les titres ont été enregistrés au Conseil Souverain de la Guadeloupe le 7 avril 1693 (Borel d'Hauterive, Annuaire de la noblesse de France, 1874, ).
  • Couraye du Parc, anobli en 1778, Normandie.
  • Courbis, reconnue noble en France, maintenue en 1667, Toscane, Vivarais.
  • Courlet de Vregille, conseiller au parlement de Besançon 1704-1719, Franche-Comté (Pontarlier).
  • Courrèges (de), Courrèges d'Agnos (de), Courrèges d'Agnos de Parage (de) et Courrèges d'Ustou (de) secrétaire du roi 1700-1720 , a relevé Parage (de) et Ustou (d'), éteints, BéarnÀ cette famille appartient aussi le compositeur Gaëtan de Courrèges..
  • Cours de Saint-Gervasy (de) ancienne extraction 1409, maintenue 1715, GascogneMaintenue de noblesse délivrée le par Jean-Baptiste Louis Laugeois d'Imbercourt, intendant de la généralité de Montauban, en faveur de noble Jean-Pierre de Cours, fils de Frix-Orens et de Louise de Béon, et petit-fils de Jean-Jacques de Cours de Gervasy et de Jeanne de Latrau, aïeul du candidat (B.N. man. fr. 32302 f°588).
  • Courseulles (de), extraction chevaleresque 1347, Normandie.
  • Courson de La Villeneuve (de), ancienne extraction 1437, BretagneGuy Leborgne, Armorial de Bretagne, Rennes, 1681, //Les Branches de la famille de Courson sont innombrables. La branche aînée est éteinte depuis Félix de Courson, inspecteur des Postes et Télégraphes à Tours, né le 8 février 1911, resté sans postérité. Les branches cadettes portaient autrefois les noms de Kerleau, de La Villeneuve er de Kertanguy (à ne pas confondre avec la famille Salaün de Kertanguy subsistante). Mathieu-Pierre-Marie de Courson, seigneur de La Villeneuve, en Saint-Gilles-Le-Vicomte (Côtes d'Armor), maintenu noble en Bretagne en 1781. Aurélien-Marie de C. de La V., secrétaire de la duchesse de Berry, sous-directeur de la Bibliothèque Nationale, historien et poète breton, publia l'Histoire des Peuples bretons en 1846. (La Messelière-P-55/T-2)..
  • Court de Fontmichel secrétaire du roi 1783-1786G. Chaix d'Est-Ange émet une réserve, Cabris et Grasse en Provence.
  • Courtilloles (de), Courtilloles d'Angleville (de), olim Chausson jusqu'en 1766, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120033/f183.image.r=, anoblie en 1698, Normandie.
  • Courtils (des) et Courtils de Merlemont (des) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112005v/f181.image.r=, ancienne extraction 1417, Beauvaisis.
  • Courtois (de) et Courtois d'Arcollières (de), maintenue en 1718 à BeaucaireArmorial de l'ANF, Editions du Gui, 2004, notice , , anobli en 1517 en Savoie ou agrégation en Languedoct. 12, COS-CUM, , lire en ligne, Gard (Beaucaire).
  • Courtot de Cissey, anobli en 1533, Franche-ComtéGentilhomme de la Chambre de Charles-Quint, anobli le 12 août 1533 par Lettres Patentes. Preuves de noblesse pour être admis dans les Écoles Militaires en 1788. (Authier et Galbrun. État de la Noblesse Française subsistante. Vol. 18/page 121)..
  • Cousin de Mauvaisin (de)t. 12, COS-CUM, , , secrétaire du roi 1740, Languedoc.
  • Coustin du Masnasdaud (de)t. 12, COS-CUM, , , extraction chevaleresque 1364, Marche.
  • Coutray de Pradel, extraction 1560, Comminges, Saintonge.
  • Coux (de), extraction 1548, marquis 1866, Limousin.
  • Coye de Castelet (de) et- de Brunelis, secrétaire du roi 1766-1785, Les Baux-de-Provence et Arles (Provence).
  • Crécy (de), extraction chevaleresque 1370, honneurs de la Cour, (a relevé -Liliac par alliance), Picardie.
  • Cremoux (de) (alias de Crémoux)t. 12, COS-CUM, , , extraction 1546 ou agrégé à la noblesse au Se référer à l'article de Gustave Chaix d'Est-Ange sur cette famille., maintenue de noblesse le Ordonnance de maintenue de noblesse du 10 juillet 1704 rendue pour Joseph de Cremoux. rendu par monsieur de La Bourdonnaye, maintenue de noblesse le , Sarlat en PérigordActe récognitif : Arrêt de la Cour des Aides de Bordeaux du , maintenant dans sa noblesse Jean-Baptiste de Crémoux, aïeul du candidat (A.D. de la Dordogne 12J2)..
  • Crespin de Billy (de), échevin d'Angers 1501, Anjou, Orléanais.
  • Cressac (de), et -de Soleuvre anobli en 1776, Poitou.
  • Crest (du), ancienne extraction 1480, Nivernais.
  • Crevoisier d'Hurbache (de), et - de Vomécourt, anobli en 1623, Lorraine.
  • Crevoisier Gouy de Bellocq Feuquières (de), même famille que la précédente, anoblissement par lettres 1623, Lorraine.
  • Crocquet de Guyencourt (du), secrétaire du roi 1721, Picardie. (famille éteinte en ligne masculine).
  • Croix (de), extraction chevaleresque 1285, comte en 1808 et en 1824, Flandre.
  • Crosnier de Briant, maintenue par arrêt du Conseil souverain de la Martinique du , Saint-Malo en Bretagne, La Trinité en MartiniqueArrêt du Conseil souverain de la Martinique du , en faveur de Jean-Louis Crosnier, aïeul du candidat, et de ses frères, tous fils de feu jean-Antoine Crosnier, lui-même frère de François et Michel Crosnier, le dit arrêt déclarant commun l'arrêt d'enregistrement des titres de noblesse rendu le au profit desdits François et Michel Crosnier, à savoir les lettres patentes de maintenue de noblesse sur arrêt du Conseil du Roi du ..
  • Crousnilhon (de), anoblissement par charge : docteur en droit d'Avignon 1656, Maubec en Comtat-Venaissin.
  • Croÿ (de), extraction chevaleresque 1350, prince du Saint-Empire, duc en 1817 (branche ducale fixée en Belgique), honneurs de la Cour, Picardie, Hainaut.
  • Crozé de Clesmes (de)t. 12, COS-CUM, , , agrégé à la noblesse au , comparution pour l'ordre de la noblesse en la sénéchaussée de Saumur en A.N. B IV 76, Anjou. Principe de noblesse incertain.
  • Crublier de Fougères, Président Trésorier de France à Bourges le A.D. de l'Indre C1075 et 3E044/12, Châteauroux en BerryLettres de provisions du pour une charge de Président Trésorier de France à Bourges, en faveur de Léon Crubelier, seigneur de Chandaire, aïeul du candidat, succédant à son père Nicolas mort en charge le ..
  • Crussol d'Uzès (de) (olim Bastet) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112005v/f383.image.r=, extraction chevaleresque 1215, honneurs de la cour, duc d'Uzès 1565, Vivarais, Languedoc.
  • Cugnac (de), ancienne extraction 1447, honneurs de la cour, marquis 1861, Périgord, Poitou.
  • Cugnon de Sevricourt d'Alincourt, extraction 1518, Champagne.
  • Cumont (de), maire de Saint-Jean d'Angély 1397, Saintonge.
  • Cunéo d'Ornano https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120067/f7.image.r=, extraction, maintenue 1771, Gênes, Corse.
  • Curel (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120067/f16.image.r=, anobli (confirmé) en 1718, vicomte en 1819, Lorraine (Gondrecourt-le-château).
  • Curières de Castelnau (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120067/f22.image.r=, extraction chevaleresque 1264, maintenue de noblesse en 1700 sur preuves remontant à 1531, honneurs de la cour en 1776 pour une branche éteinte en 1798, Rouergue.
  • Cussy (de), ancienne extraction 1471, maintenue de noblesse par Louis Pierre d'Hozier en 1761, Bayeux en NormandieCertificat de noblesse délivré par Louis Pierre d'Hozier en janvier 1761, en faveur de Gabriel François de Cussy de Mandeville, frère de Louis François, aïeul du mari de la candidate, pour l'admission au nombre des pages de la Reine (BN Nouveau d'Hozier 112 ).
  • Cyresme (de), anobli en 1559, Normandie.

D

  • Dadvisard, parfois Dadvisard de Talairant. 13, CUN-DES, , , secrétaire du roi 1577, capitoul de Toulouse 1677, marquis 1863, LanguedocJougla, III, 133, ..
  • Dalmas (de), extraction 1443, secrétaire du roi 1696, Languedoc, ParisJougla, III, 136, . - Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , t. VII, vol. 13, 54-55..
  • Damas (de) (branche de Cormaillon), extraction chevaleresque 1315, baron en 1827 , Bourgogne (Côte-d'Or).
  • Dambrines de Ramécourt, anobli en 1700, ArtoisJougla, III, 136, . - Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , t. VII, vol. 13, 70..
  • Dampierre (de), ancienne extraction 1405, baron 1827, PicardieMention de l'ordonnance du conférant le titre héréditaire de baron pair en faveur de Elie Louis Aymar Marquis de Dampierre, aïeul du candidat..
  • Danzel d'Aumont, extraction 1543, Picardie.
  • Darassus (de), trésorier à Montauban 1667, Quercy.
  • Dargier de Saint-Vaulry (alias Argier de Saint-Vaulry (d'))t. 1, A-ATT, , , extraction 1537, Marche.
  • Darut. 13, CUN-DES, -, , , capitoul de Toulouse 1769, comte en 1809, Languedoc.
  • Dasnières de Veigy (olim Gantelet d'Asnières de Veigy)t. 13, CUN-DES, -, , , anobli 1628, vérifié 1639Pat Sav Reg 39 f° 270, archives de la Chambre des Comptes de Turin, naturalisé français par L.P. d' , maintenue de Noblesse par L.P. du Archives de Paris DC 6/32 f° 78, Vallières en Haute SavoieActe récognitif : Certificat de noblesse signé par Chérin le pour Claude-Louis-Valentin Gantelet d'Asnières, aïeul du candidat (B.N. Chérin ). Lettres Patentes du , données par le Roi à Versailles, portant confirmation de noblesse en faveur de Claude-Louis-Valentin Gantelet d'Asnières (Archives de Paris 6/32 f°78)..
  • Dauger, anobli pour services militaires par L.P. de Woëlmont, in Notices Généalogiques (t.VIII), Champagne, Normandie.
  • David de Beaufortt. 13, CUN-DES, , , secrétaire du roi par L.P. du , Autun en Bourgogne.
  • David-Beauregard (de)t. 13, CUN-DES, -, , , Écoles militaires, confirmé en 1788, Provence.
  • Davy de Virvillet. 13, CUN-DES, -, , , extractionQuatre degrés prouvés en 1666., Normandie.
  • Dax d'Axat (de) et Ax de Cessales (d')t. 13, CUN-DES, -, , , anoblie par L.P. du Louis-Pierre d'Hozier "Armorial général de la France", Firmin-Didot 1738, volume 1, pages 186 à 188. Henri Jougla de Morenas "Grand Armorial de France", tome 3, page 156. E. de Séréville, F. de Saint-Simon "Dictionnaire de la noblesse française, 1977"., maintenue en 1668, page de la Grande Écurie en 1722Gaëtan d' Aviau de Ternay "Les pages des écuries du roi, des reines et des dauphines", 2006, page 154., marquis d'Axat 1776Axat – Languedoc (Aude) – baronnie érigée en marquisat en 1776 – (AD31 B 23169) – Éric Thiou, doctorant à l'université de Besançon in Dictionnaire des titres et des terres titrées en France sous l’Ancien Régime, éditions Mémoire et Documents, Versailles, 2003 (page 58) (note : référence AD31 B23169 ne correspond à rien aux Archives Départementales de la Haute-Garonne (titre de courtoisie éteint en 1788Charondas « À quel titre » volume 36, 1970 écrit : « baron de Cessales et marquis d'Axat : Titres empruntés (marquis de courtoisie) ». Gustave Chaix d'Est-Ange « Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , vol. 13, page 176 écrit: « Ange-Jean Michel d’Ax recueillit en 1788 l’héritage de son cousin, Marc Antoine de Dax, marquis d’Axat, dernier représentant de la branche aînée. Il prit alors le titre de marquis de Dax d'Axat ». Il est à noter qu'Ange-Jean-Michel d’Ax ne descendait pas de la branche ainée qui aurait reçu un titre de marquis en 1776… Henri Jougla de Morenas « Grand Armorial de France » tome 3, page 156 ne cite aucune création de titre de marquis en ce qui concerne la famille Dax et en ce qui concerne Marc Antoine de Dax il écrit « dit le marquis d'Axat ».), Languedoc.
  • Déan de Luignét. 13, CUN-DES, -, , , secrétaire du roi 1700, MaineFrançois Déan obtint le 10 septembre 1693, d'Athelon, roi d'armes d'Irlande, un certificat confirmé par le roi Jacques II, le 23 novembre 1694, établissant sa filiation suivie depuis Frédéric Déan, + le 15 octobre 1017. (La Messelière-P-113/T-2.)..
  • Dejean de La Bâtiet. 13, CUN-DES, -, , , secrétaire du roi le Antoine de Jean de Caderousse, seigneur de La Batie, secrétaire du roi le 14 février 1738, résignation du 28 avril 1759. Alain Galbrun, in État de la noblesse française subsistante (Volume 33) (ou 1750), Dauphiné, Nivernais, VivaraisActe récognitif : Lettres de provisions d'office de secrétaire du roi en la Chambre des comptes du Dauphiné, enregistrées le en faveur d'Antoine Jean, seigneur de Caderousse (A.D. de l'Isère 7C29 f°105)..
  • Delarüe-Caron de Beaumarchaist. 13, CUN-DES, -, , , conseiller secrétaire du roi en la Grande Chancellerie de France le Qui résigne le ., Beaumarchais par décret du , Paris.
  • Delfau de Pontalba, - et de Belfortt. 13, CUN-DES, -, , , capitoul de Toulouse 1746, baron de Pontalba en 1810, baron de Belfort en 1868, LanguedocJean Jacques Delfau, président trésorier de France au bureau des finances de Montauban, en 1728. Capitoulat de Toulouse, quartier Saint-Pierre en 1746. Xavier D., créé baron de Pontalba, le 8 mai 1810, avec majorat, titre confirmé le 30 mai 1865. État de la noblesse française subsistante, Volume 33, 2006. Authier et Galbrun..
  • Delherm de Novitalt. 13, CUN-DES, -, , , capitoul de Toulouse 1739, Languedoc.
  • Delom de Mézeract. 13, CUN-DES, , , extraction 1552 selon la maintenue de noblesse par arrêt de la Cour des aides de Montpellier de 1767G. Chaix d'Est-Ange rapporte que cette famille était de haute bourgeoisie, peut-être ignorait-il l'arrêt de la Cour des aides de Montpellier en date du 14 juin 1767 portant maintenue de noblesse ? (AD HéraultB 587) - AG de l'ANF du 12 juin 1954. Toutefois si cette famille est noble depuis 1552 alors pourquoi n'a t-elle pas obtenu une maintenue par un Intendant en 1666 ou à défaut entre 1666 et 1727 (dates des grandes recherches de noblesse sous les rois Louis XIV et Louis XV)
?, Languedoc (Albi)
  • Delortt. 13, CUN-DES, , , capitoul de Toulouse 1718, Languedoc.
  • Delpuech de Comeirast. 13, CUN-DES, , , ancienne extraction 1494, maintenue 1717,1721G. Chaix d'Est-Ange estimait que cette famille n'était pas noble antérieurement au ), Languedoc.
  • Demandolx-Dedons (de) (olim Dedons)t. 13, CUN-DES, , , Parlement de Provence 1554, marquis en 1682, Provence.
  • Demont d'Aurensan et- de Lavalettet. 13, CUN-DES, , ett. 13, CUN-DES, , , maintenue de noblesse le par jugement de l'intendant de BordeauxRévérend, Titre et confirmations de Titres Cette famille a été étudiée par Michel Authier, in État de la noblesse française subsistante, vol. 15, ). Elle est représentée aujourd’hui par Jean-Claude de Mont d’Aurensan né en 1949 à Tarbes, un enfant Pascal né en 1979., Bigorre.
  • Denesvre de Domecy (de)t. 13, CUN-DES, , , secrétaire du roi près le Parlement de Bourgogne reçu le Mourut en charge à Avallon le . (ou 1704-1706), Avallon en Bourgogne.
  • Denis du Péaget. 13, CUN-DES, , , anobli en 1769, Flandre.
  • Denis de Senneville-Gravet. 13, CUN-DES, , , échevin de Paris 1720, Paris.
  • Denis de Trobriandt. 13, CUN-DES, , , maintenue 1715, Bretagne (Finistère)Jean-Élie Denis, maintenu noble au Conseil d'État, le 9 mai 1711. Jean-François-Sylvestre Denis, comte de Trobriand, maintenu noble en Bretagne le 23 avril 1768. (La Messelière-P-124/T-2.)..
  • Denys de Bonnaventuret. 13, CUN-DES, , , anobli en 1668, Touraine, Aunis.
  • Desazars de Montgailhardt. 13, CUN-DES, , , capitoul de Toulouse 1753, baron en 1810, confirmé en 1864, Languedoc.
  • Desbiez de Saint-Juant. 13, CUN-DES, , , avocat-général au parlement de Besançon 1736, baron héréditaire de Saint Juan par Louis XVI en 1786Roger de Lurion, Nobiliaire de Franche-Comté, . Gustave Chaix d'Est-Ange, tome XIII, . Fernand de Saint Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1977 Jean-Marie Thiébaud, Les comtes, vicomtes, barons et chevaliers en Franche-Comté, dictionnaire historique, biographique et généalogique, Pontarlier, 2009, page 153. Avis de décès le 24 avril 2016 de Armand Desbiez de Saint-Juan, famille subsistante dans cette branche avec ses filles Jocelyne et Marylis ainsi que sa sœur Marguerite Desbiez de Saint-Juan épouse Fulget(pas de preuves certaines que cette famille soit éteinte)
  • Desclos de La Fonchaist. 11, CIB-COR, , , secrétaire du roi 1711, BretagneJacques Desclos, seigneur de La Fonchais, en saint-Malo-de-Phily, (Ille-et-Vilaine), conseiller-secrétaire du roi, anobli le 11 avril 1711. Jean-Roland Desclos de La Fonchais, épouse le 30 octobre 1787, Angélique Desilles de Cambernon, guillotinée à Paris le 18 juin 1793 comme complice de la conjuration bretonne dont le marquis de la Rouërie était le chef (Émile Campardon, Le Tribunal révolutionnaire de Paris, Henri Plon, 1866, tome I, pages 45, 48 et note page 50 https://books.google.fr/books?id=BIAuAAAAMAAJ&printsec=frontcover&dq=emile+campardon+tribunal+r%C3%A9volutionnaire&hl=fr&sa=X&ei=fJpXVYzPCZGayATSyoGoDw&ved=0CCAQ6AEwAA#v=snippet&q=Desclos&f=false), (La Messelière-P-130/T-2.).
  • Desfrançois de Pontchalon (alias des François)t. 13, CUN-DES, -, , , secrétaire du roi 1767-1782, Normandie.
  • Desfriches Doriat. 13, CUN-DES, -, , , ancienne extraction 1457, Picardie.
  • Desgrées du Loût. 13, CUN-DES, -, , , extraction chevaleresque 1385, BretagneHaut et puissant seigneur, messire Jean-Mathurin, comte Desgrées du Lou, chevalier, seigneur du Lou, en Gaël (Ille-et-Vilaine), maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 16 mars 1659. (La Messelière-P-133/T-2.)..
  • Desjardins de Gérauvillierst. 13, CUN-DES, -, , , anobli en 1664, Lorraine.
  • Desjars de Keranrouët. 13, CUN-DES, -, , , extraction, déboutée et condamnée en 1668 puis maintenue en 1670, Bretagne.
  • Desmiers de Chenon, et -Desmier de Ligouyer, ancienne extraction 1406, AngoumoisFamille d'ancienne noblesse, originaire d'Angoumois ; plusieurs de ses branches ont été maintenues nobles en Poitou et dans la généralité de Limoges, de 1666 à 1718. (La Messelière-P-141/T-2.)..
  • Desmousseaux de Givré, échevin de Paris 1789, baron en 1810, Île-de-France.
  • Desplaces de Charmasse, secrétaire du roi 1729-1731(Jean Desplaces de Charmasse (1656-1731), titulaire de la charge, mort en fonction)/Son fils, Hugues Charles Desplaces de Charmasse, (1695-1787), lieutenant au régiment d'Aquitaine, a obtenu le 3 avril 1786, un certificat de noblesse pour les sous-lieutenances, délivré par Chérin. (Source ANF, AG du 15 décembre 1951, AR1720). Hugues Charles Desplaces de Charmasse a comparu aux assemblées de la noblesse en 1789. IL a été élu député de Saône-et-Loire de l'Assemblée Législative le 31 août 1791, Bourgogne (Autun).
  • Desprez de La Morlaye et de La Villetualt. 13, CUN-DES, -, , , reconnu noble en 1746 et 1770(La Messelière-P-504/T-4.) : René-Guillaume des Prez, seigneur de La Morlais, en Illifaut, (Côtes d'Armor), consul, puis échevin de Rennes, député de Rennes aux États de Bretagne tenus à Vannes en 1754, reconnu noble à l'intendance, le 21 mai 1746., puis par arrêt du Parlement de Bretagne du 2 juin 1770. Louis-François des Prez de La Morlais, mousquetaire de la garde du roi le 16 mars 1774, maréchal de camp en 1790. Arnaud Clément, Compléments au catalogue de la noblesse française de Régis Valette Compléments au catalogue de la noblesse française de Régis Valette, Academia, 2017, page 32., ou anobli (confirmé) en 1770 , ou noblesse 1746 et 1770 et filiation non noble avant ces datesGustave Chaix d'Est-Ange (Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 13, ) mentionne une ancienne famille noble des Prez, dans le diocèse de Vannes, éteinte au et sans liens prouvés avec l'actuelle famille existante. Il débute la filiation de l'actuelle famille par Jean Desprez, échevin de Rennes en 1658. Il écrit que la date de 1770 correspond à une reconnaissance de noblesse par agrégation de René-Guillaume Desprez de la Morlaye : « René-Guillaume Desprez de la Morlaye, négociant à Rennes, consul puis échevin de cette ville, bienfaiteur de l'hôpital Saint-Yves, député de la communauté de Rennes aux États tenus à Vannes en 1754, s'agrégea à la noblesse et fit reconnaître ses prétentions d'abord, le 21 mai 1746, par jugement de l'Intendant, puis, le 2 juin 1770, par arrêt du Parlement » https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120067/f402.image.r= Desprez de La Morlaye., Bretagne (Rennes).
  • Dessayettes de Clairval et Ayettes de Clerval (des)t. 14, DES-DUG, , , Cour des aides de Paris 1707-1709, Paris.
  • Desvernayt. 14, DES-DUG, , , secrétaire du roi 1780-1787, Forez.
  • Dianous (de)t. 14, DES-DUG, , , docteur en droit d'Avignon 1739, baron en 1811, Comtat Venaissin.
  • Dibart de La Villetanet, ancienne extraction 1460, BretagnePierre Dibart, seigneur de La Villetanet (Ille -et-Vilaine), maintenu noble en Bretagne le 17 mai 1669. Pierre-Théodore D. de La V., officier de la Marine royale, tué par les bleus en 1795. (La Messelière-P-152/T-2)..
  • Didelot, anobli en 1566, baron en 1811, LorraineClaude Didelot, Conseiller en la Chambre des Comptes du duché de Bar, le 12 mai 1609. Jean-François Didelot, fermier général, guillotiné à Paris, le 8 mai 1794. François-Charles-Luce, baron Didelot, ministre plénipotentiaire, chambellan de l'Empereur, commandeur de la Légion d'Honneur, baron de l'Empire Français, le 30 août 1811. (La Messelière-P-154/T-2)..
  • Diesbach de Belleroche (de) anobli par le Saint-Empire 1434, honneurs de la cour, Suisse, ArtoisAdmission aux États d'Artois 1788 ; membre de la « Deutschen Adelsgenossenschaft und des Vereins Nobilitas » au ; admission à la noblesse belge 1960. Berne, Fribourg-en-BrisgauFribourg..
  • Dietrich (de)t. 14, DES-DUG, , , anobli en 1768 (branche aînée) et 1761 (branche cadette, seule subsistante), Alsace.
  • Dillon, r.n.f 1759, extraction chevaleresque 1343, honneurs de la cour, Irlande, GuyenneC. d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 14, ..
  • Dion (de), extraction chevaleresque 1390, honneurs de la cour, ArtoisC. d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 14, ..
  • Dionis du Séjourt. 14, DES-DUG, , , échevin de Paris 1698, secrétaire du roi 1719-1738 , Île-de-FranceF. Bluche, L'origine des magistrats du parlement de Paris au (1715-1771), Paris, 1956, ..
  • Doë de Maindrevillet. 14, DES-DUG, , , secrétaire du roi 1691-1719, Champagne.
  • Domet de Vorgest. 14, DES-DUG, , , Chambre des comptes de Dole 1713-1738 et 1741-1779, parlement de Besançon 1741, Franche-ComtéGustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 14, ..
  • Dompierre d'Hornoy (de)t. 14, DES-DUG, , , trésorier à Amiens 1720, PicardieF. Bluche, L'origine des magistrats du parlement de Paris au (1715-1771), Paris, 1956, ..
  • Donin de Rosièret. 14, DES-DUG, , , secrétaire du roi 1747-1771, Dauphiné.
  • Donjon de Saint-Martint. 14, DES-DUG, , , secrétaire du roi 1731-1737, ArtoisC. d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 14, /Antoine Donjon de Saint-Martin (1670-1737), tiulaire de la charge de secrétaire du roi, est mort en fonction, en 1737, à l'âge de ..
  • Dorlodot (de)t. 14, DES-DUG, , , extraction 1525, Champagne"Georges-Joseph de Dorlodot des Essarts, marié en 1896 à Legras de la Boissière, s'était cru en droit de relever le titre de marquis de Selve d'Audeville que portait son aïeul maternel (...)." C. d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 14, ..
  • Doublet de Persant. 14, DES-DUG, , , secrétaire du roi 1670, Champagne, ParisF. Bluche, L'origine des magistrats du parlement de Paris au (1715-1771), Paris, 1956, ..
  • Doudinot de La Boissièret. 14, DES-DUG, , , greffier en chef au bureau des finances de Limoges 1740-1755 et 1755-1759, Limousin.
  • Douezy et Douëzy d'Ollandon, extraction 1540, Normandie.
  • Douglas (de), ancienne extraction 1440, Écosse, Bourgogne.
  • Douhet d'Auzers (de)t. 14, DES-DUG, , , anobli 1483, baron d'Auzers 1579, Auvergne.
  • Douville de Franssu , et- Douville de Maillefeu (de), secrétaire du roi 1775-1780, Picardie (Abbeville).
  • Doynel de La Sausserie, extraction chevaleresque 1364, honneurs de la cour, NormandieCharles Doynel, chevalier, seigneur de La Sausserie, près de Domfront (Orne), maintenu noble en Normandie, le 3 avril 1667. François D de La S., reçu page du Roi sur preuves de 1785, chasseur noble à l'Armée de Condé. (La Messelière-P-173/T-2.)..
  • Drée (de) extraction chevaleresque 1343, marquis en 1767Leurs aînés, en 1767, sont marquis pour leurs services et leurs alliances, mais s'éteignent en 1905 ; ceux d'aujourd'hui ne sont que Drée, ce qui n'est pas rien. Philippe du Puy, in L'ancienne noblesse française., honneurs de la cour 1782 et 1783, Drée en Bourgogne.
  • Dresnay (du) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112007m/f226.image.r=, ancienne extraction 1424, honneurs de la cour, Bretagne (Finistère)Guy Leborgne, Armorial de Bretagne, Rennes, 1681, //Jean du Desnay, maintenu noble en Bretagne, le 27 juillet 1669. Louis-Marie-Ambroise, marquis du Dresnay, admis aux honneurs de la cour en 1783, mestre de camp de cavalerie, émigré en 1791, colonel d'un régiment à son nom en 1795, maréchal de camp, chevalier de Saint-Louis. (La Messelière-P-175/T-2)..
  • Dreuille (de) et Dreüille Sénecterre (de) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112007m/f228.image.r=, ancienne extraction 1404, Bourgogne.
  • Dreux-Brézé (de)t. 14, DES-DUG, , , secrétaire du roi 1594, marquis en 1685, honneurs de la cour, Poitou.
  • Drier de Lafortet. 14, DES-DUG, , , secrétaire du roi 1720, Dauphiné.
  • Drouas (de)t. 14, DES-DUG, , , secrétaire du roi 1628, Bourgogne.
  • Drouet de Montgermontt. 14, DES-DUG, , , secrétaire du roi 1652, BretagneAndré Drouet de Montgermont, maintenu noble en Bretagne le 14 novembre 1670. (La Messelière-P-180/T-2)..
  • Drouilhet de Sigalast. 14, DES-DUG, , , anobli par L.P. données à Paris en O'Gilvy, Nobiliaire de Guyenne et de Gascogne. (G. Chaix d'Est-Ange rapporte que ces lettres ne furent pas visées et qu'elles furent annulées en 1664 puis il cite une fonction anoblissante (1696-1737) et un anoblissement en 1784), vicomte par L.P. du et du sur institution de majorat pour la branche cadette, Agen et Marmande en Guyenne.
  • Drouin de Bouville (de)t. 14, DES-DUG, , , extraction 1518, comte en 1767, Gâtinais.
  • Dubois de Hoves de Fosseux https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111998m/f69.image.r= olim du Bois de Hoves de Fosseux, ancienne extraction 1491, Flandres, ArtoisC. d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 5, ..
  • Duboys de Labarret. 14, DES-DUG, , , maréchal de camp 1788, brevet de pension le S.H.A.T. 4Yd 3154 f°36, Saint-Amant-de-Boixe en AngoumoisBrevet de pension du en faveur de Jean Elie Duboys de La Bernarde, maréchal de camp depuis le , aïeul du candidat.. (la Noblesse avait été abolie le )
  • Duchassaing de Ratevoult preuves de noblesse pour admission aux Écoles Royales Militaires le B.N. man. fr. 32092, Sainte-Alvère en AquitaineActe récognitif : Procès-verbal des preuves de noblesse de Pierre du Chassaing de Rateboul (alias Ratevoul), aïeul du candidat, pour admission aux Écoles Royales Militaires, établi par d'Hozier le ..
  • Duchemin de Chassevalt. 14, DES-DUG, , , secrétaire du roi 1765-1782, (mort en charge), OrléanaisRégis Valette, catalogue de la noblesse française, Robert Laffont, 2007 /:et AR de l'ANF du 21 novembre 1985: Le 16 mars 1782, Attestation de mort en charge d'un conseiller secrétaire du Roi près la Cour des Aides de Clermont-Ferrand, pourvu le 5 juin 1765. Armorial de l'ANF. Édition du Gui. 2004. .
  • Duchesne de Lamottet. 14, DES-DUG, , , secrétaire du roi 1735-1755, Picardie.
  • Duclaux de L'Estoillet. 14, DES-DUG, , , extraction 1509, AuvergneRégis Valette, Catalogue de la noblesse française, Robert Laffont, édition 2007, pages 77-231-233
  • Duclos de Bouillast. 14, DES-DUG, , , capitoul de Toulouse 1748. (famille éteinte en ligne masculine)
  • Dudon de Boynett. 14, DES-DUG, , , parlement de Bordeaux 1698, Guyenne.
  • Dufaure de Citres, extraction 1522, Vivarais, Velay.
  • Dufaure de Lajarte https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k112007m/f335.item.r=, parlement de Bordeaux 1734, charge anoblissante de secrétaire du roi en 1775, GuyenneGustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 14, ..
  • Dufour de Quettevillet. 14, DES-DUG, , , anobli sous le règne de Charles VII (confirmation en 1582), Normandie (Honfleur)Régis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante, 2002, page 77..
  • Dugaigneau de Champvallinst. 14, DES-DUG, , , anobli en 1676, Orléanais.
  • Dugas du Villardt. 14, DES-DUG, , , anobli en 1777, Forez.
  • Dugon, (olim d'Hugon)t. 14, DES-DUG, , , preuves de noblesse 1565, maintenue de noblesse à l'intendance de Bourgogne par Bouchu en 1666, confirmation du titre de comte par L.P. du , Bergerac en Périgord.
  • Duhamel (olim Fougeroux)t. 15, DUH-DYE, , , secrétaire du roi 1735, Paris.
  • Dujat des Allymes, secrétaire du roi 1739, Bugey, BéarnValette, 2007; .
  • Dumon, Conseiller Secrétaire du Roi, Maison et Couronne de France, le (mourut en charge en 1725), Brie, Provence (Marseille)Charles Carriere, Négociants marseillais au //Cette famille est absente du Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du de Gustave Chaix d'Est-Ange//Elle fait l'objet d'une étude d'Alain Galbrun, dans lÉtat de la Noblesse Française subsistante, Volume 8, page 57//Valette, édition 2007, page 77-(28 descendants en ligne masculine)..
  • Dunoyer de Noirmont (olim Coffinhal), baron par lettres patentes du (Auvergne).
  • Dunoyer de Segonzact. 15, DUH-DYE, , , extraction 1558, Quercy.
  • Dupin de Saint-Cyr (branche cadette de la famille du Pin de La Guérivière, voir à la lettre P)t. 15, DUH-DYE, , , ancienne extraction 1433, Poitou, Limousin, Périgord.
  • Dupin des Vastinest. 15, DUH-DYE, , , anobli en 1583, Normandie.
  • Dupont de Compiègnet. 15, DUH-DYE, , , anobli en 1640, Béarn.
  • Dupont de Dinechint. 15, DUH-DYE, , , anobli en 1756 (décharge de franc-fiefRégis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante au , 2002, pages 77-78. non corroboré par G. Chaix d'Est-Ange), Charlieu en BourgogneGénéalogie de la famille Dupont de Dinechin selon Saint-Allais.. (une décharge de franc-fief après 1579 n'est pas une preuve de noblesse pour Philippe du Puy de Clinchamps)
  • Duport de Rivoire et de Loriolt. 15, DUH-DYE, , , anoblie par lettres de relief en 1655 pour la branche de Loriol et en 1734 par charge de conseiller au parlement des Dombes pour la branche de Rivoire, comte en 1743 pour la branche de Loriol, Bresse (Nantua)La terre et la seigneurie d'Asnières-les-Bois érigée en comté sous le nom de Loriol par Lettres Patentes de janvier 1743, enregistrées au Parlement de Dijon le 7 mai 1743 en faveur de Louis Alexandre Catherine Duport, sgr de Mont-Plaisant, Fromenten, La Gravillère, président à Mortier au Parlement de Bourgogne. Son oncle, le sieur Duport du Court, commandait l'escadre du Roi dans la Méditerranée et ensuite la Flotte combinée de France et d'Espagne au combat naval de Toulon contre les Anglais, lequel mourut en 1753, premier vice-amiral et grand'croix de Saint-Louis. (Comte de Waroquier: Tableau généalogique et historique de la noblesse présenté au Roi. 1786.).
  • Dupré de Bouloist. 15, DUH-DYE, , , anobli en 1821, Bourgogne.
  • Dupuy de La Grand'Rivet. 15, DUH-DYE, , , secrétaire du roi 1737, Auvergne.
  • Durandt. 15, DUH-DYE, , , anobli en 1789, Languedoc.
  • Durand de Distroff et - de Villerst. 15, DUH-DYE, , , anobli en 1596, Lorraine.
  • Durand de Gevigneyt. 15, DUH-DYE, , , maintenue de noblesse en 1702, Franche-Comté.
  • Durand de Monestrol et - d'Esquillest. 15, DUH-DYE, , , extraction, maintenue 1671, Languedoc.
  • Durat (de)t. 15, DUH-DYE, , , ancienne extraction 1445, Guyenne, Auvergne.
  • Durègne de Launaguet, secrétaire du roi 1720, Béarn, Languedoc.
  • Durey de Noinville, secrétaire du roi 1683, comte 1827, Bourgogne.
  • Durfort-Civrac de Lorge (de)t. 15, DUH-DYE, , , extraction chevaleresque 1262, duc de Lorge 1774, honneurs de la cour, Languedoc, Guyenne, BretagneAimeric-Joseph de Durfort, marquis, puis duc de Civrac, baron de Lalande, comte de Blaignac, seigneur de Genissac et de Rigaud, colonel du régiment Royal-des-Vaisseaux, puis ambassadeur à Naples et à Vienne, chevalier d'honneur de Madame Victoire de France en 1771, créé duc de Civrac, le 24 novembre 1774. Jean-Laurent de D., duc de Quintin (Côtes du Nord), lieutenant général et pair de France, le 4 juillet 1814. (La Messelière-P-205/T-2.)..
  • Duroy de Suduiraut et - de Bruignac, Parlement de Bordeaux en 1654, baron en 1863, Guyenne.
  • Duryet. 15, DUH-DYE, , , greffier en chef au bureau des finances de Moulins 1742-1753 et 1753-1775, Bourbonnais.
  • Dutheil de La Rochèret. 15, DUH-DYE, , , ancienne extraction 1467, maintenue en 1667 à PoitiersNotice sur la famille Dutheil de La Rochère, in Chronique Diesbach ( , 1973, ), Poitou (Vienne).
  • Dutour de Salvert-Bellenavet. 15, DUH-DYE, , , anoblie par charge de secrétaire du roi 1710Baron Woélmont de Brumage in Notices Généalogiques, série, Riom (Puy de Dôme) en AuvergneActe récognitif : Liste des anoblis de la province d'Auvergne qui ont payé leur taxe à Mabru (receveur général des consignations de Clermont) en suite de l'édit d'avril 1771, incluant Estienne François Dutour, aïeul du candidat (A.D. du Puy-de-Dôme 1 C 5005)..
  • DuverneyLe patronyme Duverney ne figure pas dans l'ouvrage de Gustave Chaix d'Est-Ange Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du ., trésorier à Grenoble 1746-1771, Dauphiné, RoussillonMichel Authier & Alain Galbrun, État de la noblesse française subsistante, vol. 27 AD 38, paroisse de Jarrie, naissance le 4/6/1635 de Barthélémy Bastard, le 25/2/1665 de Philippe Bastard-Duverney, à Barraux le 8/1/1726 de Philippe du Verney.

E

  • Eimar de Jabrun et - de Palaminy de Laloubère (d') (alias Aimar)t. 16, EAS-EYS, , , capitoul de Toulouse 1727, Marvejols en Gévaudan, Languedoc.
  • Elbée (d')t. 16, EAS-EYS, , , extraction 1500, Orléanais.
  • Elbreil (d')t. 16, EAS-EYS, , , Cour des aides de Montauban 1750, Quercy.
  • Élie-Lefebvret. 16, EAS-EYS, , , anobli en 1788, baron 1822, Normandie.
  • Emé de Marcieu, ancienne extraction 1480, président à mortier au Parlement du Dauphiné en 1586Woelmont de Brumagne, in Notice généalogiques ( série)., marquis de Marcieu par L.P. de Les terres de Marcieu, Guiffrey et Boutières furent érigées en marquisat en 1676., honneurs de la cour en 1753François Bluche, in Les honneurs de la Cour., Briançon en Dauphiné. (Famille éteinte en ligne masculine)
  • Encausse de Ganties (d') et - de Labattut (d'), extraction 1549, maintenue par Legendre le (pour la branche de Ganties)Auriac, Armorial de la Noblesse de France (t.VI), Encausse dans le Comminges (pour la branche de Labatut).
  • Ernault de Moulins, échevin d'Angers 1589, Anjou.
  • Ertault de la Bretonnière, échevin de Nantes 1662, BretagneMathurin Ertault, seigneur de La Bretonnière, confirmé dans sa noblesse, comme fils d'échevin de Nantes, les 9 décembre 1692 et 3 mars 1701, à l'Intendance de Bretagne. (La Messelière-P-218/T-2.)..
  • Escatha (d')t. 16, EAS-EYS, , , maintenue de noblesse par Bezons le (avec des titres faux), révocation de noblesse le (avec d'amende), puis maintenue par le Conseil d'État en 1751 et L.P. du , Saint-Astier en Périgord.
  • Esclaibes (d')t. 16, EAS-EYS, , , extraction chevaleresque 1290, Hainaut, Bourgogne.
  • Escrots d'Estrée (d'), ancienne extraction 1472, Bourgogne, BretagneJean d'Escrot, comte d'Estrée, gentilhomme de la Chambre du Roi en 1637. Jean-Charles d'E., maréchal de camp, gouverneur de Furnes en 1729. Claude-Antoine d'E., lieutenant au régiment du Roi-Infanterie, émigré en 1791, à l'armée de Condé. (La Messelière-P-224/T-2)..
  • Esmangart de Bournonville, anobli en 1776, Île-de-FranceAntoine Charles Esmangart, seigneur de Bournonville, maréchal des logis au régiment des gardes suisses, anobli en décembre 1776. Louis François E. de B., admis dans les gardes du corps du Roi le 28 mai 1788. (B.N. Chérin 214)..
  • Espagnet (d'), Parlement de Provence 1573, Brignoles en ProvenceMaitenue à l'Intendance de Provence, le 19 octobre 1668. Authier et Galbrun. État de la Noblesse Française Subsistante, Vol. 33/ page 98..
  • Espaigne de Venevelles (d'), extraction chevaleresque 1373, honneurs de la cour, reconnaissance du titre de marquis par décret impérial en 1861, MaineChaix d' Est Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 16, .
  • Espalungue d'Arros (d')t. 16, EAS-EYS, , , anoblissement 1496, qualification noble 1520, Béarn.
  • Esparron (d')t. 16, EAS-EYS, , , maintenue en 1789, Esparron-de-Pallières en Provence.
  • Esperies (d'), maintenue en 1780, Languedoc (Le Vigan).
  • Espic de Ginestet (d'), anoblie en 1741 par charge de conseiller maître en la Chambre des Comptes de MontpellierE. de Séréville & F. de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 409 Une branche relève le nom de Palaminy-Puivert., Languedoc.
  • Espinay (d'), anobli en 1608, Normandie, Poitou (branche cadette)NNF 1998, tome 2 (E à L) t. 16, EAS-EYS, .
  • Espinay Saint-Luc (d'), extraction chevaleresque 1352, honneurs de la cour, NormandieLa seigneurie de Ligneri érigée en marquisat par lettres de juin 1687, en faveur de Joseph d'Espinay Saint-Luc, maréchal de camp, tué à la bataille de Neerwinden le 29 juillet 1693. (Comte de Waroquier: Tableau généalogique et historique de la Noblesse présenté au roi. 1786).
  • Espinose (d'), échevin de Nantes 1594, maintenu 1669, BretagneC. d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 16, ..
  • Espivent de La Villesboisnet et - de Catuelan, ancienne extraction 1427, BretagneAntoine Espivent, seigneur de La Villeboisnet, en Quessoy (Côtes d'Armor), conseiller du roi, commissaire de la Marine, juge-consul et échevin de Nantes, maintenu noble au Conseil d'État en 1728. Le général Henri Espivent de la Villesboisnet appartient à cette famille. (La Messelière-P-239/T-2.)..
  • Estampes (d'), anoblie par lettres patentes en 1392Henri Jougla de Morenas, Grand armorial de France, volume 3, page 303. E de Séréville, F de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 411. Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du siècle, tome 16, pages 239 à 243., honneurs de la cour, Berry.
  • Esterno (d'), ancienne extraction 1415, comte en 1724, honneurs de la cour, Franche-ComtéJougla, 3, 306-307, ..
  • Estienne de Saint-Jean de Prunières (d'), anoblissement par charge : président à mortier au Parlement de Provence 1572, Aix-en-Provence en Provence, DauphinéJougla, 3, ..
  • Estienne d'Orves (d'), même famille que la précédente, anoblissement par charge : président-trésorier général de France en Provence 1639, Aix-en-Provence en ProvenceJougla, 3, 14382. Le nom d'Orves vient d'un mariage avec les Martini d'Orves en 1725..
  • Estourneau de Tersannes, Poitou, BretagneCharles-Jacques Estourmel, seigneur de Tersannes (Haute-Vienne), garde du corps du roi en 1705, reconnu noble en 1718. André-Aurélien E. de T., cadet gentilhomme au régiment d'Anjou-infanterie, émigré en 1792 à l'Armée des Princes, lieutenant à la Compagnie d'Anjou, puis aux hussards de Damas. (La Messelière-P-258/T-2)..
  • Estresse de Lanzac de Laborie (d'), extraction 1534, maintenue en 1667, LimousinGaspard d'Estresse, maintenu dans sa noblesse par d'Aguesseau, Intendant de Limoges, le 8 août 1667. (Comte de Waroquier, Tableau généalogique et historique de la noblesse présenté au roi, 1786).
  • Estriché de Baracé (d'), secrétaire du roi 1736, Anjou.
  • Estutt d'Assay (d'), ancienne extraction 1474, honneurs de la cour, Écosse, Bourgogne.
  • Eudes d'Eudeville, secrétaire du roi 1629-1665, Normandie (Caudebec)Jean Eudes, seigneur d'Eudeville, maintenu noble en Normandie, le 16 février 1669. (La Messelière-P-261/T-2.).
  • Everlange de Bellevue (d'), extraction 1545, Luxembourg, Lorraine.

F

  • Fabre de Latude (de)t. 17, FAB-FEI, , , extraction 1551, maintenue 1724, LanguedocChaix-d'Est-Ange, Dict. familles franc., t. 17, ..
  • Fages de Latour de Rochemure (de)t. 17, FAB-FEI, , , extraction 1520, Languedoc, Périgord.
  • Failly (de)t. 17, FAB-FEI, , , extraction 1509, ChampagneCette famille, d'origine chevaleresque, a été maintenue dans sa noblesse par Dorieu, intendant de Soissons, le 18 novembre 1667 et par Caumartin, intendant de Champagne, le 21 décembre 1668. (Woëlmont de Brumagne, Paris 1928-1931)..
  • Falcon de Longeviallet. 17, FAB-FEI, , , secrétaire du roi 1719-1739, Gévaudan, Auvergne.
  • Falguerolles (de), extraction 1530, maintenue 1702, LanguedocÀ ne pas confondre avec la famille Aigoin de Falguerolles, branche non noble de la famille Aigouin du Rey. Chaix-d'Est-Ange, Dict. familles franc., t. 18, in Additions et Corrections du Tome XVII..
  • Fallois (de)t. 17, FAB-FEI, , , anobli en 1704, Lorraine.
  • Fanget (de)t. 17, FAB-FEI, , , anobli en 1476, admise aux États du Béarn en 1631, Béarn.
  • Faramond (de) et Framond (de)t. 17, FAB-FEI, , , ancienne extraction 1435, Rouergue, Gévaudan.
  • Farcy de Pontfarcy (de) et - de Lavilledubois (de)t. 17, FAB-FEI, , , lettres de confirmation de noblesse et d'anoblissement en tant que besoin en 1643, Normandie, Maine, Bretagne.
  • Faubournet de Montferrand (de)t. 17, FAB-FEI, , , ancienne extraction 1407, honneurs de la cour, Périgord.
  • Faucher (de)t. 17, FAB-FEI, , , extraction 1519, maintenue 1697, Comtat Venaissin.
  • Faucher de La Ligerie (de)t. 17, FAB-FEI, , , anobli 1594, Périgord, Saintonge.
  • Faucigny-Lucinge (de), extraction chevaleresque 1180, honneurs de la cour, prince en 1828, cousin du roi, Savoie .
  • Faultrier (de)t. 17, FAB-FEI, , , maréchal de camp 1788, Bourgogne, Lorraine.
  • Fauque de Jonquières (de)t. 17, FAB-FEI, , , anobli par deux arrêts successifs du parlement de Provence du et du , Roussillon en Provence.
  • Faur de Pibrac (du)t. 17, FAB-FEI, , , ancienne extraction 1444, Languedoc.
  • Faure (de), capitoul de Toulouse 1643, Roussillon.
  • Favier du Noyer de LescheraineAjout de Lescheraine par adoption, décret du 3 mai 1864., président du Souverain Sénat de Savoie le , baron 1750, Curienne en SavoieActe récognitif : Diplôme de chevalier de justice de l'Ordre Militaire de Saints-Maurice-et-Lazare délivré le par le Roi de Sardaigne, duc de Savoie, au baron Marie Louis François Favier du Noyer, natif de Chambéry, Adjudant général et Gentilhomme de la Chambre de Sa Majesté, quint-aïeul du candidat, en suite des preuves de noblesse faites par celui-ci (Ordine Mauriziano, Archivio Storico, Turin, vol.273)..
  • Favre d'Echallens de La Paillerie, r.n.f. 1755, Suisse, Lorraine.
  • Faÿ (de) et - Faÿ d'Athies (de), ancienne extraction 1402, Picardie.
  • Faydit de Terssac (de), extraction chevaleresque 1361, honneurs de la cour, Limousin, Languedoc.
  • Fayet (de)t. 17, FAB-FEI, , , (de Peychaud), secrétaire du roi 1590, Guyenne, Normandie.
  • Fayet de La Tour (du)t. 17, FAB-FEI, , , ancienne extraction 1421, Auvergne.
  • Fayet de Montjoye (de)t. 17, FAB-FEI, , , maintenue 1717, Gévaudan.
  • Fayolle (de)t. 17, FAB-FEI, , , extraction chevaleresque 1330, marquis en 1724, Périgord. (famille éteinte en ligne masculine)
  • Féraudy (de)t., -, , , maintenue noble en 1769, Auvergne.
  • Férault de Falandre, anobli en 1653, Normandie.
  • Ferayt., -, , , anobli en 1775, Normandie.
  • Ferluc (de)t., -, , , capitoul de Toulouse 1718, Quercy, Languedoc.
  • Fernex de Mongext., -, , , premier syndic noble de Thonon-les-Bains en 1767, comte par L.P. du Roi de Sardaigne le , Mégevette en Savoie .
  • Ferrand de La Contét., -, , , anobli aux francs-fiefs 1471, Poitou.
  • Ferrier du Chatelet (de)t., -, , , secrétaire du roi 1740-1748, baron en 1843, Salon-de-Provence en Provence, Luxeuil-les-Bains en Franche-Comté.
  • Ferrier de Montal (de)t., -, , , deux docteurs en droit d'Avignon 1558 et 1683, Comtat Venaissin, DauphinéValette 2007, p.84.
  • Ferrières de Sauvebœuf (de), ancienne extraction 1483, Périgord, Limousin.
  • Ferron du Chesne (de), extraction chevaleresque 1381, (Branche de La Ferronnays éteinte, honneurs de la cour) BretagneGuy Leborgne, Armorial de Bretagne, Rennes 1681, //Eustache Ferron, seigneur du Chesne, en Saint-Carné (Côtes d'Armor), maintenu noble en Bretagne, le 30 octobre 1668. (La Messelière-P-297.T-2.)..
  • Ferry et - de Fontnouvelle (de), ancienne extraction 1476, Provence (Revest-du-Bion).
  • Feuardent (de)t., -, , , extraction 1537, Normandie.
  • Feydeau de Saint-Christophe (de)t., -, , , anobli (relief) en 1772Étienne de Séréville & Fernand de Saint-Simon "Dictionnaire de la Noblesse Française" 1975, page 433. Gustave Chaix d'Est-Ange "Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du " vol. 18, . Henri Beauchet-Filleau "Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou" 1905, page 419., Felletin puis Bellac en Marche et Saint-Christophe en Angoumois (Charente)Les Feydel (langue d’oc), Feydelli (en latin) ou Feydeau (langue d’oïl) sont originaires de Felletin (Haute Marche, Creuse actuelle) où on les voit cités dès 1423 https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5470841k/f459.item.r=feydelli. Mentionnés dans Les Charités de la ville de Felletin au http://booksnow1.scholarsportal.info/ebooks/oca7/6/lescharitsdela00auto/lescharitsdela00auto.pdf et Le Cartulaire de Bertaud de Ry, gentilhomme normand, capitaine de Felletin sous Charles VII https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57244033/f222.image.r=cartulaire%20de%20bertaud%20de%20ry en tant qu’habitants et bourgeois de cette ville du comté de la Marche au , ils ne pouvaient déjà être en état de noblesse à cette époque, contrairement aux prétentions des branches parisiennes de cette famille (pourtant bénéficiaires d’anoblissements en bonnes et dues formes… mais nettement plus récents) et aux nombreuses maintenues obtenues en ce sens à partir du reprises à la lettre par le chartiste Pierre Flament https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k215404r/f266.image, Charondas, Régis Valette, etc. À la fin du , plusieurs fils de Thomas Feydeau (habitant de Felletin et premier degré fiable) entrent au service du duc Pierre II de Bourbon, comte de la Marche, dont : Michel Feydeau, licencié-ès-lois, avocat, envoyé en 1502 en Basse Marche en tant que juge ou président & lieutenant général de la sénéchaussée. Ce dernier fonde à Bellac une lignée de juges, d’avocats et d’officier de milice dont est issu : Jean Feydeau (1698-1779), habitant de Bellac et premier (1729) seigneur de Saint-Christophe (Saint-Christophe (Charente)) de sa lignée, qui, suite à l’imposition d’office de son père (capitaine de la milice bourgeoise de Bellac) aux ustensiles (impôt accessoire de la taille) à partir de 1708 (probablement suite aux édits d’août 1705 & de 1706 qui révoquent l’exemption d’ustensiles & franc-fief dont bénéficiaient les officiers de milice des petites villes) puis, consécutivement, à sa propre imposition au franc-fief et à la taille, obtient, par l’entremise des Feydeau de Brou et de Claude-Henry Feydeau de Marville ses lointains parents, des lettres patentes (copie aux AN O/1/176, , fol. 427) données par Louis XV à Versailles en juin 1771 et enregistrées au Conseil supérieur de Clermont-Ferrand le 20 juin 1772, le relevant de cette dérogeance et entérinant comme noble sa filiation remontée sur 7 générations jusqu’à Michel Feydeau. Les Feydeau de Saint-Christophe représentent la dernière branche subsistante connue issue de Thomas Feydeau par ailleurs auteur des : Feydeau de La Roche et du Noncelier (demeurés bourgeois à Felletin), de Brou (secrétaire du roi 1608 https://books.google.fr/books?id=CjwYUxIHFawC&pg=PA272&lpg=PA272&dq=%22denys+feydeav%22&source=bl&ots=ONxFDpX2K6&sig=nsO15WsmELMJfcr2sYcXkBSqKt8&hl=en&sa=X&ved=0ahUKEwjn5fGl_63RAhXCrxoKHYGhDI8Q6AEIITAB#v=onepage&q=%22denys%20feydeav%22&f=false, marquis 1761), Vaugien (secrétaire du roi 1629 https://books.google.fr/books?id=MAxUAAAAcAAJ&pg=PA335&dq=%22pierre+feydeav%22&hl=en&sa=X&ved=0ahUKEwiClcmAgK7RAhUBOxoKHYo-DM8Q6AEIHzAA#v=onepage&q=%22pierre%20feydeav%22&f=false), Marville (maintenue 1631), Rochefort, Clusors (maintenues dès 1599), etc. Cette famille marchoise est distincte des familles homonymes poitevines Feydeau possessionnées à Romagne (La Millière) et Persac (La Mothe), Queaux (Ressonneau), Roumazières-Loubert (Château de PeyrasPeyras), etc., de noblesse chevaleresque et éteintes..
  • Finance (de), - d'Attigny, - de Claibois, - de Valcourt, noblesse 1577, Lorraine.
  • Fitte de Garies (de), capitoul de Toulouse 1738, Languedoc.
  • Fleurian (de)t., -, , , maintenue de noblesse le , maintenue le sur preuves remontant à 1583, Comminges, Saitonge.
  • Fleuriot de La Coliniere (de)t., -, , , maintenue en 1732 à RennesValette 2007, p.85, Nantes, Ancenis, Île Maurice (principe de noblesse de la branche ainée éteinte, incertain pour la branche cadette subsistante).
  • Fleuriot de Langlet., -, , , ancienne extraction 1427, BretagneSébastien Fleuriot, seigneur de Langle en Carnoët, (Côtes d'Armor), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 5 août 1669. Paul-Antoine-Louis F. de L., capitaine des vaisseaux du roi, commanda en second avec La Pérouse l'expédition autour du monde et fut massacré à Samoa (Océanie), le 9 décembre 1787. Son corps repose dans le chœur de l'église Saint-Louis de Brest. (La Messelière-P-311/T-2.)..
  • Fleury (de), extraction 1525, maintenue par Barentin à l'intendance de Poitou 1667, page de la Grande Ecurie 1790, Brux en Poitou.
  • Fleury (de), extraction 1530, maintenue le par la Cour des aides de Montpellier, Languedoc (Hérault).(maintenue de 1751 sur la base de faux titres, principe de noblesse remis en question par Chérin)
  • Folin (de)t., -, , , Parlement de Dijon 1593, marquis en 1717, Bourgogne.
  • Fontaines (de)t., -, , , ancienne extraction 1463, NormandieGuy de Fontaines, chevau-léger de la garde du roi de 1669 à 1683, puis écuyer du prince de Condé de 1683 à 1686. Pierre de Fontaines, conseiller du roi, secrétaire des finances de la duchesse de Berry, le 20 septembre 1714. Guy-Joseph-Henri de Fontaines, président du Comité royaliste en 1793. (La Messelière-P-320/T-2.)..
  • Fontanges (de), extraction chevaleresque 1373, honneurs de la cour, Auvergne.
  • Fontenay (de)t. 18, FEL-FOR, , , ancienne extraction 1460, Normandie (Mortain).
  • Foras (de)t., -, , , extraction chevaleresque 1392, Savoie .
  • t., -, , , anobli en 1651 (lettres de relief), maintenue en 1697, AgenaisValette 2007, p.86.
  • Forceville (de), ancienne extraction 1422, maintenues 1667 et 1700, PicardieChaix-d'Est-Ange, Dict. familles franc., t. 18, ..
  • Foresta (de), extraction 1519 pour la branche de Provence (Christophe de Foresta, qui était médecin du roi, eut des lettres de naturalité de Louis XII en Baron du Roure, Histoire Véridique de la Noblesse de Provence, Bergerac, 1912) ou agrégé par inféodation (se reporter à la source, pages 298 à 299), maintenue en 1668, Italie (Ligurie), Provence. Une autre branche implantée dans le Comté de Nice est redevenue italienne après 1860.
  • Forges (de), (de La Boucelaye), ancienne extraction 1441, BretagneGilles de Forges, seigneur de La Gaudinaye, en Glénac, (Morbihan), maintenu noble en Bretagne, en 1669. (La Messelière-P-334/T-2.)..
  • Forges de Parny (de), extraction chevalesque 1353, honneurs de la cour, Berry.
  • Forsanz (de), ancienne extraction 1467, maintenue de noblesse par la chambre de réformation de Bretagne le à RennesBM. de Rennes, mss 504-505, pages de la grande écurie du roi le A.N. 9957/14 et B.N. Fr 32106/2 , Plestin-les-Grèves en BretagneHilarion de Forsanz, seigneur du Houx, en Talensac (Ille-et-Vilaine). (La Messelière-P-337/T-2.)..
  • Fortescu (de), ancienne extraction 1463, Normandie .
  • Forton (de), preuves de noblesse en 1758Forton (de)., marquis en 1817, Languedoc.
  • Fou (du) et Fou de Kerdaniel (du), ancienne extraction 1426, comte en 1817, BretagneLaurent du Fou, seigneur de Bézidel, en Cléguérec (Morbihan), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 11 mai 1669. Nicolas-Roland du F., comte de Kerdaniel, sous-brigadier des Mousquetaires du roi, en 1741. Jérome-Bonnaventure du F. de K., gouverneur de Pontivy, émigré à l'Armée des Princes, colonel honoraire en 1816, chevalier de Saint-Louis. (La Messelière-P-339/T-2.)..
  • Foucaud et d'Aure (de)t. 19, FOR-FYO, , , extraction chevaleresque 1329, conseiller au Parlement de Toulouse le , Gaillac en haut LanguedocVillain, La France Moderne (t.III)..
  • Foucauld (de), - de Malembert, - de Pontbriand t. 19, FOR-FYO, , , extraction chevaleresque 1298, honneurs de la cour, Périgord.
  • Foucher de Brandois, extraction chevaleresque 1245, Poitou.
  • Foucher de Careil, ancienne extraction 1451, Anjou, BretagneThomas Foucher, seigneur de La Fellière et du Perray, maintenu noble dans la généralité de Tours, ressort d'Angers, en 1668. Auguste-Jean-Marie Foucher, comte de Careil, épouse à Saint-Malo, le 24 mars 1824, Caroline-Marie Surcouf, fille du célèbre corsaire. Louis-François F. de C., général de Division, baron d'Empire en 1808, comte héréditaire en 1820. (La Messelière-P-344/T-2.)..
  • Fouchier (de), ancienne extraction 1492, Poitou.
  • Fougeroux de Campigneulles (de)t. 19, FOR-FYO, , , Restauration, anobli en 1817, Picardie (Montreuil-sur-mer).
  • Fougières (de), ancienne extraction 1480, Berry, Poitou.
  • Foulhiac de Padirac (de)t. 19, FOR-FYO, , , capitoul de Toulouse 1758, Quercy.
  • Fouquet (de)t., FOR-FYO, , , extraction 1538, Anjou.
  • Fournas de La Brosse (de) et - de Fabrezan https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120122/f137.image.r=, anobli en 1615, Languedoc (Carcassonne).
  • Fraguier (de), Chambre des comtes de Paris 1503, Île-de-France.
  • Fraix de Figon (de)t. 19, FOR-FYO, , , extraction 1538 (R. Valette) ou agrégé à la noblesse au sans principe régulier de noblesse (G. Chaix d'Est-Ange), Velay.
  • Framond (de), maintenue noble en 1700 dans la généralité de Montauban, preuves pour les écoles royales militaires en 1786, Rouergue (voir aussi Faramond (de))
  • France (de) extraction chevaleresque 1362, maintenue de noblesse le , Guignen en BretagneRené de France, seigneur du Chauchix (côtes d'Armor), maintenu noble d'extraction en Bretagne le 9 avril 1669. (La Messelière-P-369/T-2.)..
  • France (de), - de Noyelles et - d'Hezecques anobli en 1585, marquis de Noyelles-Wyon par L.P. de , et marquis de Mailly par LP de . Arras en Artoispour la branche d'Artois.
  • France (de) extraction 1543, maintenu le par Nicolas Bretel de Grimonville et le par Lefebvre de Caumartin, intendant de Champagne, Crugny en Champagnepour la branche de Champagne.
  • Francheville (de), - du Pélinec , ancienne extraction r.n.f. 1477, Écosse, BretagneClaude de Francheville, seigneur de Truscat en Sarzeau (Morbihan), sénéchal au Présidial de Vannes, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 20 août 1669. Toussaint-Guillaume de Francheville, officier de marine, chef de l'expédition des royalistes de la presqu'île de Rhuys contre Vannes en 1791, puis chef des chouans en 1793, tué à Marsan en l'an IV. (La Messelière-P-372/T-2.)..
  • François de Ponchalon (des)t. 19, FOR-FYO, , ett. 19, FOR-FYO, , , anobli en 1767.
  • Francqueville (de) et Francqueville d'Abancourt (de), anobli en 1678, Cambrésis.
  • Frédy (de), anobli en 1629, Italie, Île-de-FranceFamille originaire d'Italie. François de Frédy, contrôleur des Rentes avant 1685. Autre François, écuyer, seigneur de July, des Mollets et de Coubertin, en Saint-Leu-de-Taverny (Seine-et-Oise), officier de Marine, commandant la frégate l'Entreprenante en 1696, puis le vaisseau l'Ecueil en 1698. Défenseur de Lille en 1708 sur une chaloupe à canons, contre les troupes du prince Eugène, chevalier de Saint-Louis. Henri-Louis de Fredy de Taverny, avocat en 1747, conseiller-clerc au Parlement de Paris, guillotiné en 1794. (La Messelière-P-377/T-2.)..
  • Freslon de La Freslonnière (de), extraction chevaleresque 1386, honneurs de la cour, BretagneJulien de Freslon, seigneur de La Freslonnière, en Le Rheu (Ille-et-Vilaine), chevalier de l'Ordre du Roi en 1617. Gabriel de F., conseiller du roi en ses Conseils d'État, conseiller au Parlement de Bretagne, le 19 août 1633, président à mortier le 20 décembre 1647, député par le Parlement vers le Roi Louis XIV, le 17 octobre 1651. Jean-Baptiste de F., maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne le 12 octobre 1668. (La Messelière-P-383/T-2.)..
  • Fresne de Beaucourt (du), anobli en 1722, Picardie.
  • Fresne de Virel (du), ancienne 1426, BretagneCharles du Fresne, seigneur de Virel (Ille-et-Vilaine), maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 31 octobre 1668. Augustin de V., conseiller au Parlement de Bretagne en 1745. (La Messelière-P-393/T-2.)..
  • Fresnoye de Flers (de), extraction 1550, baron de Landrethunn en 1667, Boulonnais.
  • Fresquet (de), secrétaire du roi 1712, Guyenne.
  • Frévol d'Aubignac de Ribains https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1120122/f281.item.r=, maintenue 1753, VelayChaix-d'Est-Ange, Dict. familles franc., t. 19, ..
  • Frizon de Lamotte de Règes, anobli en 1687, Champagne.
  • Froidefond des Farges (de), extraction, maintenue 1704, Périgord.
  • Froissard de Bersaillin (de) et Froissard de Broissia (de)t. 19, FOR-FYO, , ancienne extraction 1447, anobli par charge de conseiller en la Chambre des comptes de Dole en 1590 selon F. de saint-SimonE. de Séréville, F. de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 455 et 456., marquis de Froissard de Bersaillin en 1748 (dit "marquis de Froissard") , marquis de Broissia par lettres patentes d' , Bourgogne et Franche-comtéLa seigneurie de Broissia érigée en marquisat par Lettres d'octobre 1691 enregistrées au Parlement de Dole en faveur de Jean Claude Joseph de Froissard de Broissia. Le titre de marquis, éteint avec son seul fils en 1711, n'est que de courtoisie depuis. (Comte de Waroqier: Tableau généalogique et historique de la noblesse présenté au Roi. 1786.).
  • Fromont de Bouaille (de)t. 19, FOR-FYO, , , maintenue 1717, Normandie.
  • Frotier de La Messelière, - de La Coste-Messelière et - de Bagneuxt. 19, FOR-FYO, , , extraction chevaleresque 1393, honneurs de la cour, PoitouPierre Frotier, chambellan du roi Charles VII, en 1444. Louis F., seigneur de La Messelière, en Quéaux, (Vienne), maintenu noble en Poitou, les 11 mars 1665 et 21 juillet 1667. Bonnaventure Frotier, marquis de La Messelière, maréchal de camp, grièvement blessé à la bataille de Hochstett, en 1704. Le marquis Frotier de La Coste-Messelière, lieutenant général, le janvier 1748 (État Militaire de la France). (La Messelière-P-402/T-2.)..
  • Frotté (de), secrétaire du roi 1541, Bourbonnais, NormandieChaix-d'Est-Ange, Dict. familles franc., t. 19, ..
  • Fry (de), anoblie 1596, maintenue 1668, NormandieChaix-d'Est-Ange, Dict. familles franc., t. 19, ..
  • Fumel (de), extraction chevaleresque 1388, honneurs de la Cour en 1753François Bluche, in Les honneurs de la cour (Patrice du Puy, éditeur)., certificat de noblesse du pour être admis comme élève de la marineB.N. Chérin 214, Fumel en Agenaiscertificat de noblesse du pour être admis comme élève de la marine, délivré par Chérin en faveur de Marie-Joseph de Fumel, aïeul du candidat..

G

  • Gaalon (de)t. 20, GAA-GAU, , , anobli en 1691, Normandie, Martinique, GuadeloupeJougla de Morenas, 4, 81, . // Pierre de Gaalon, réhabilité dans sa noblesse le 31 mars 1691. Pierre de G., seigneur des Carreaux, lieutenant de la Cie. de La Guyane, en 1688, capitaine à la Martinique, de 1689 à 1694, colonel de milices de 1705 à 1708, établi à la Guadeloupe. (La Messelière-P-413/T-2.)..
  • Gaborit de Montjout. 20, GAA-GAU, , , maire de Poitiers 1747, Poitou.
  • Gail (de)t. 20, GAA-GAU, , , anobli 1573, Alsace.
  • Gaillard de Saint Germaint. 20, GAA-GAU, , , anobli vers 1750 par la charge de conseiller-secrétaire du roi, Beauvaisis.
  • Gaigneau de Champvallins (du)t. 20, GAA-GAU, , , anobli en 1676, Orléanais.
  • Galand de Longueruet. 20, GAA-GAU, , , secrétaire du roi 1768, Picardie.
  • Galard de Brassac de Béarn (de)t. 20, GAA-GAU, , , extraction chevaleresque 1303, comte de Brassac en 1609, honneurs de la cour, Gascogne
  • Galard Terraube (de), extraction chevaleresque 1320, marquis en 1683, honneurs de la cour, Gascogne.
  • Galbaud du Fortt. 20, GAA-GAU, , , Chambre des comptes de Bretagne 1766, BretagnePhilippe-François Galbaud, seigneur du Fort, maître en la Chambre des Comptes de Bretagne en 1766, puis conseiller au Conseil Supérieur de Port-aux-Princes, décédé à Saint-Domingue le 20 avril 1767 (La Messelière-P-427/T-2.)..
  • Galbert (de)t. 20, GAA-GAU, , , ancienne extraction 1458, Dauphiné.
  • Gallery de La Servière (de)t. 20, GAA-GAU, , , anobli en 1656, Normandie.
  • Galliard de Lavernée, anobli en 1656, Franche-ComtéValette.2007. .
  • Gallier (de) et Gallier de Saint Sauveur (de) olim Ginouze, anobli en 1750 (lettres patentes d'anoblissement à la suite de l'exercice de la charge de chevalier d'honneur au bureau des finances de Grenoble), Dauphiné .
  • Ganay (de)t. 20, GAA-GAU, , , Chambre des comptes de Dijon 1628, maintenue de noblesse par Bouchet le Sur preuves remontant à 1516., Chassenay en Bourgogne.
  • Ganne de Beaucoudreyt. 20, GAA-GAU, , , secrétaire du roi 1774, Normandie.
  • Gantelet d'Asnières de Sales (alias Gantelet d'Asnières), -et de Veuillet de Vigie (de) (alias Veigy) (branche de Pondichéry)t. 20, GAA-GAU, , , anobli 1615 et 1628, vérifié 1639, Vallières en Haute-Savoie.
  • Gantès (de)t. 1, GAA-GAU, , , Parlement de Provence (au ?), honneurs de la cour 1765François Bluche, Les honneurs de la cour, Cuers en Provence, Artois.
  • Gardin du Boisdulier, secrétaire du roi 1720, BretagneJean Gardin, échevin de Rennes en 1644, député aux États de Bretagne en 1665. Gilles G., conseiller-secrétaire du roi en 1720, directeur des monnaies à Rennes. Jean-Guy G., seigneur du Boisdulier, en Chelun (Ille-et-Vilaine), contrôleur général des Domaines et Bois en Bretagne, après 1735. (La Messelière-P-436/T-2.)..
  • Garnier de Boisgrollier, extraction 1517, Pages de la Reine 1769, (Branche éteinte: Comte de La Boissière en 1808)Bibliothèque nationale, Nouveau d'Hozier, volume 149, PoitouActe récognitif : Certificat de noblesse délivré le par Louis Pierre d'Hozier en faveur de Pierre Louis Garnier de Boisgrollier pour être admis au nombre des Pages de la Reine (B.N. Nouveau d'Hozier 149)..
  • Garnier de Falletanst. 1, GAA-GAU, , , Parlement de Dole 1586Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 20, pages 170 à 172., Gy en Franche-Comté.
  • Garnier des Garets d'Ars (de)t. 1, GAA-GAU, , , confirmation de noblesse et anoblissement en tant que besoin 1644, Beaujolais.
  • Garnier de La Villesbrett. 1, GAA-GAU, , , extraction, maintenue 1670, Champagne, BretagneNoël-Alain Garnier, seigneur de la Ville-és-Bret, en Caulne (Côtes d'Armor), membre de l'ordre de la noblesse aux États de Bretagne de 1748 et 1754. Jacques-Henri G. de La V., officier de l'Armée Royale, membre de l'ordre de la noblesse aux États de Bretagne de 1770 ; émigré et mort en mer en 1791. Louis de La V., né en 1777, membre de l'Armée Royale de Bretagne en 1794, chevalier de Saint-Louis et de la Légion d'Honneur (La Messelière-P-444/T-2.)..
  • Garreau de La Méchenie (du)t. 1, GAA-GAU, , , extraction 1541, LimousinFrançois du Garreau, gentilhomme ordinaire de la Chambre, capitaine-exempt des Gardes écossaises du corps du Roi, en 1650. Jean du G., mousquetaire français au service de l'Electeur de Cologne en 1637, puis dans la compagnie de Mousquetaires du roi Louis XIV, en 1681. Gabriel du G., seigneur de La Méchenie, en Nouaille (Dordogne), membre de l'Assemblée générale de la noblesse de la Sénéchaussée de Saint-Yrieix en 1789. (La Messelière-p-447/T-2.)..
  • Garrigues de Flaujac (de)t. 1, GAA-GAU, , , anobli (maintenue) en 1784Régis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante au , année 2002, page 89. Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 20, à 191., Quercy.
  • Garron de La Bévière (de)t. 1, GAA-GAU, , , anoblissement 1664, certificat de sous-lieutenance du , Châtillon en BourgogneActe récognitif : Certificat de sous-lieutenance délivré par Chérin le pour Claude Marie Hector de Garron de La Bévière, frère de Pierre-Jules, trisaïeul du candidat..
  • Gary (de)t. 1, GAA-GAU, , , capitoul de Toulouse 1771, baron en 1809, QuercyGustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 20, pages 196 à 198..
  • Gasquet (de), avocat général à la Chambre des requêtes du Parlement de Provence le Chronologie des officiers des Cours souveraines de Provence, par Balthasar de Clapiers-Collongues (Édition de la Société d'Études Provençales, Aix-en-Provence 1909)., Cuers en ProvenceLes Gasquet étaient cultivateurs et ménagers à Cuers, au Revest, à Tourves et dans d'autres localités voisines, vers le milieu du , in Histoire Véridique de la Noblesse de Provence, par le baron du Roure (Bergerac, 1912)..
  • Gasté (de)t. 1, GAA-GAU, , , secrétaire du roi 1752, MaineRené-Simon de Gasté, secrétaire du Roi en 1752. Maurice-Simon, capitaine de Dragons, chevalier de Saint-Louis, maire de Saint-Malo, en 1772. (La Messelière-P-449/T-2.)..
  • Gastebled (de)t. 1, GAA-GAU, , , extraction 1539, Normandie.
  • Gaudart d'Allaines (de)t. 1, GAA-GAU, , , ancienne extraction 1494, Beauce.
  • Gaudemaris (de)t. 1, GAA-GAU, , , deux docteurs en droit d'Avignon 1733 et 1757, marquis en 1755, Comtat-Venaissin.
  • Gaudemont de la Monforière (de)t. 1, GAA-GAU, , , extraction, maintenue en 1668, BretagneRaoul de Gaudemont, seigneur de La Monforière, en Plénée-Jugon, (Côtes d'Armor), maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 26 octobre 1668. (La Messelière-P-451/T-2.)..
  • Gaudin de Lagranget. 1, GAA-GAU, , , secrétaire du roi 1746-1768, Paris, Comtat-Venaissin.
  • Gaudin de Saint-Rémyt. 1, GAA-GAU, , , anobli en 1676, Maine.
  • Gaudin de Villainet. 1, GAA-GAU, , , anobli en 1587 , Normandie (Mortain).
  • Gaufridy de Dortan (de)Dortan par décret de 1868. t. 1, GAA-GAU, , , extraction 1546, Apt en Provence.
  • Gaulejac (de)t. 20, GAA-GAU, , , ancienne extraction 1484, QuercyGustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , tome 20, à 251..
  • Gaullier des Bordes et - de La Grandièret. 20, GAA-GAU, , , anobli en 1785, baron Gaullier des Bordes en 1825, Orléanais, Touraine.
  • Gaulmyn (de), extraction 1539, Bourbonnais.
  • Gaultier de Brullon, preuves de noblesse 1578, Bretagne, Anjou. (famille éteinte en ligne masculine)
  • Gaultier de Carville, ancienne extraction 1472, Normandie.
  • Gaultier de Saint-Basile, extraction 1541, Normandie.
  • Gautier de Breuvand, Parlement de Dijon 1647, Bourgogne.
  • Gautier de Charnacé, secrétaire du roi 1773, baron en 1810 (confirmé en 1816), Île-de-France.
  • Gautier de Savignac (de), extraction 1540, Rouergue, Normandie.
  • Gay de Nexon, preuves de noblesse 1587, Limousin.
  • Gayardon de Fenoyl (de), ancienne extraction 1432, Honneurs de la Cour 1787, Page de l'Empereur 1811, Lyonnais.
  • Gayffier (de), ancienne extraction 1446, maintenue en 1670, Gévaudan, AuvergneTallandier 2008, p.113
  • Gazeau (de), ancienne extraction 1446, PoitouLéon de Gazeau, calviniste, maintenu noble en Poitou, le 14 septembre 1624. Charles de G., calviniste, maintenu noble en Poitou, le 15 juin 1670. Louis-Alexandre de G., calviniste, passé en Angleterre à la révocation de l'Edit de Nantes, en 1685. Autre Louis-Alexandre, converti au catholicisme, maintenu noble en Poitou, le 25 juillet 1715. (La Messelière-P-459/T-1.)..
  • Gazet du Châtellier, échevin de Nantes 1576, BretagneMichel Gazet, seigneur du Châtelier, en Saint-Léger (Loire-Atlantique), admis à l'École Militaire sur preuves de noblesse du 9 juin 1787. (La Messelière-p-462/T-2.)..
  • Geffroy de Villeblanche, anobli en 1653, vicomte en 1816, BretagneYves Geffroy, seigneur de Kervegant, en Arzano, (Finistère), anobli en décembre 1653, pour avoir armé à ses frais plusieurs navires corsaires, avoir contribué à la défense des côtes et, en particulier, à la défense du Fort de Blavet à Lorient, contre les Espagnols ; puis, syndic de la ville d'Hennebont. René-François G., seigneur de Villeblanche, en Saint-Caradec d'Hennebont, (Morbihan), conseiller au Parlement de Bretagne, de 1710 à 1736. Paul-Jean G deV., capitaine des vaisseaux du roi, brigadier des Armées navales, avant 1776. René-Louis-Félicité G. de V. ; cadet-gentilhomme au régiment de cavalerie Royal-Naval, le 20 février 1781, sous-lieutenant le 24 janvier 1787, émigré en 1791, garde du corps du roi, officier au régiment du Dresnay à Quiberon en 1795. Créé vicomte le 29 mai 1716., conseiller général de la loire Inférieure sous la Restauration. (La Messelière-P-465/T-2.)..
  • Gelis (de), trésoriers à Montauban 1723 et 1762, Languedoc.
  • Gennes (de), maire de Poitiers 1679, PoitouÀ cette famille appartenait le savant Pierre-Gilles de Gennes, cousin germain de Jean-Luc de Gennes, professeur de médecine, membre de l'Académie Nationale de Médecine..
  • Gentil, Restauration, anobli par L.P. du Vicomte Albert Révérend, Titres, anoblissements et pairies de la Restauration (III)., Franche Comté.
  • Gentil de Rosier (de), extraction 1515, limousin, Marche.
  • Gentile (de), maintenue noble en 1771, Corse.
  • Geoffre de Chabrignac (de), ancienne extraction, maintenue noble en 1789 après dérogeanceRégis Valette, Catalogue de la noblesse française au , 2002, page 91., Limousin, Dauphiné.
  • GeoffroyRecueil de jurisprudence civile du pays de droit écrit et coutumier, par ordre alphabetique. Quatrième edition, considerablement augmentée, par Me Guy du Rousseaud de la Combe, 1769, page 155. (de), secrétaire du roi 1737, Champagne, Île-de-France.
  • Geoffroy d'Assy (de), secrétaire du roi 1731, Brie.
  • Geoffroy du Rouret (de), extraction 1517, Le Rouret en Provence.
  • Gérard du Barry et de Saint-Quentin (de), extraction 1510, Majorque (Îles Baléares), PérigordFrançois de Gérard, seigneur du Barry, en la paroisse de Saint-Quentin (Marcillac-en-Saint-Quentin, Dordogne), lieutenant général au présidial de Sarlat en la sénéchaussée de la dite cité, commissaire du Roi pour l'exécution de l'Edit de Nantes dans le Sarladais en 1598. Armand de Gérard, maintenu noble d'extraction à l'Intendance de Guyenne le 6 novembre 1666, commandant du ban de la noblesse du Sarladais le 3 juin 1674. François de Gérard, officier au régiment de Normandie, blessé à la bataille de Berg-op-Zoom en 1747, membre de l'assemblée de la noblesse du Périgord pour nommer des députés aux États Généraux de 1789. (La Messelière-P-473/T-2.)..
  • Gérault de Langalerie (de), ancienne extraction 1486, maintenue de noblesse du , Guyenne, AgenaisProcès-verbal des preuves de noblesse du délivré par Antoine Marie d'Hozier de Sérigny, en faveur de Pierre-Henry de Gérault de Langalerie, frère de Pierre, quart-aïeul du candidat, en vue de son admission dans les Écoles Royales Militaires (B.N. fr 32087, )..
  • Gères (de), extraction 1533, Guyenne.
  • Gérin-Ricard (de) (olim de Ricard), ancienne extraction 1475 ou anoblissement par charge de conseiller secrétaire du roi en 1756, Toscane, Marseille en Provence.
  • Germain (de), Chambre des comptes de Montpellier 1694-1696 et 1696-1766, Languedoc.
  • Gérus (de) et - Gérus de Laborie (de), , Comminges et en Bordelais. (survivance à l'Ile de La Réunion)
  • Gervais de Rouville, maintenu de noblesse d'extraction par un arrêt du Conseil d'État du , signé d'Aguesseau et Chauvelin"Nouveau nobiliaire de France" de Louis d'Izarny-Gargas - Jean-Jacques Lartigue et Jean de Vaulchier paru chez Mémoire & Documents. GERVAIS, Sr de ROUVILLE (de): (Jacques) Arrêt du Conseil du 17 décembre 1733 portant relief de dérogeance et maintenue de noblesse (A.N., E.2131, f°330-335)..
  • Gestas de Lesperoux (de), ancienne extraction 1458, honneurs de la cour, Gascogne, Champagne.
  • Geyer d'Orth (de), extraction en Suède 1533, r.n.f. 1701, Suède, AlsaceJean de Gueyer d'Orth, d'origine suédoise, général feld-maréchal sous l'empereur Ferdinand II de Habsbourg, empereur du Saint Empire Germanique, prit d'assaut la ville et la citadelle de Magdebourg (Prusse), en 1631. Il y sauva une jeune comtesse de Rosenthal qu'il épousa. Jean-David de G. d'O., capitaine de cavalerie du Saint-Empire, obtint, du roi de Suède Charles XII, confirmation de sa noblesse, en 1701. Joseph-Henry, de G. d'O., venu en France, converti au catholicisme, capitaine d'artillerie avant 1730. Henri-Étienne de G. d'O, aide-Major au corps de Kleinholt au service de la France, mort au combat le 15 janvier 1745. Léopold-Henry de G. d'O., reçu à l'école royale militaire sur preuves de noblesse des 9 juillet et 23 octobre 1753. (La Messelière-P-485/T-2.)..
  • Gibon (de), extraction chevaleresque 1370, honneurs de la cour, BretagneJulien de Gibon, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 6 avril 1669. Olivier de G., convoqué aux États de Bretagne de 1720 et 1722, major de l'arrière-Ban de l'évêché de Vannes et capitaine-général, garde-côtes d'Auray. Hyacinthe-Vincent-Marie de G., lieutenant général en 1817, grand'croix de Saint-Louis en 1820. (La Messelière-P-491/T-2.)..
  • Gigault de Crisenoy, secrétaire du roi 1737, Brie.
  • Gigord (de), ancienne extraction 1426, Vivarais.
  • Gigou (de), extraction 1523, Poitou
  • Gilart de Keranflec'h, extraction 1503, Bretagne (Finistère)Guillaume Gilart, seigneur de Keranflec'h, en Milizac (Finistère), maintenu noble d'ancienne extraction le 4 septembre 1669. (La Messelière-P-497/T-2.)..
  • Gilbert de Vautibault, secrétaire du roi , Touraine.
  • Gillet d'Auriac de Brons, secrétaire du roi 1708, Auvergne.
  • Gillet de Chalonge, Chambre des comptes de Dijon le , Beaune en Bourgogne, (Branche de Thorey: éteinte en ligne masculine).
  • Ginestel (de), extraction 1547, Rouergue.
  • Ginestous (de), extraction chevaleresque 1215, honneurs de la Cour, Languedoc.
  • Girard de Charbonnières du Rozet (de), anobli par L.P. de , maintenue par Fortia en 1668Tardieu, in Dictionnaire du Puy de Dôme., vicomte par L.P. du Albert Révérend, in Titres, anoblissements et pairies de la Restauration (t.III), Auvergne.
  • Girard de Charnacé (de), ancienne extraction 1500, Anjou.
  • Girard de Pindray, extraction 1541, Poitou.
  • Girard de Saint-Gérand, Chambre des comptes de Dijon 1699-1719, Bourgogne (Châlon-sur-Saône).
  • Giraud d'Agay (de), anobli en 1708, Draguignan en Provence.
  • Girval (de), maintenue noble en 1743, Châtillon-sur-Seine en BourgogneAnthoine-François de Girval, seigneur du Vigan, (Gard), capitaine des Chevau-Légers le 7 octobre 1652, gentilhomme ordinaire du roi le 28 mai 1663, gouverneur des Pages de la Petite Ecurie. Pierre-Paul de G., maintenu dans sa noblesse en 1743. Jacques-Charles de G., cornette au régiment de Penthièvre, puis chef d'escadrons, chevalier de Saint-Louis, le 24 mars 1762, convoqué aux États préparatoires pour les élections des États Généraux de la Noblesse, le 27 janviere 1789. (Dossier ANF)..
  • Gislain de Bontin (de), extraction, maintenue 1666, Bourgogne.
  • Goësbriand (de), extraction chevaleresque 1328, honneurs de la cour, Bretagne (Finistère)Yves, marquis de Goesbriand, mestre de camp, gouverneur du château de Taureau, à l'entrée de la rivière de Morlaix, le 10 mars 1662, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 28 juin 1669. (La Messelière-P-510/T-2.)..
  • Goguet de La Salmonière, Chambre des comptes de Bretagne 1734, BretagneSébastien Goguet, reçu auditeur à la Chambre des comptes de Nantes, le 14 septembre 1734. (La Messelière-P-514/T-2.)..
  • Goislard de Monsabert (de), secrétaire du roi 1608-1643, Anjou.
  • Gondallier de Tugny et - de Tugny-Vergennes, anobli en 1677, baron en 1812, Champagne. Une branche a relevé le nom de Vergennes et porte Gondallier de Tugny-Vergennes par adoption.
  • Gontaut-Biron (de), extraction chevaleresque 1124, comte en 1810, honneurs de la cour, Périgord, Gascogne, Ile-de-France.
  • Gorguette d'Argœuves (de), ancienne extraction 1491, Picardie.
  • Gorin de Ponsay, échevin de Niort 1571, Poitou
  • Gouberville (de) (olim Picot), noblesse prouvée 1578, NormandieCette famille, portait autrefois le nom de Picot. Anoblie en octobre 1578. Lettres Patentes enregistrées à la chambre des comptes de Paris, le 27 mars 1580. Confirmation de noblesse en décembre 1614. Maintenue en 1666. Certificat de noblesse délivré par Chérin le 14 juin 1783 pour un candidat à une sous-lieutenance. (Authier et Galbrun. État de la Noblesse Française subsistante. Vol. 18/ page 152)..
  • Goudon de Lalande de L'Héraudière, anobli en 1703, comte en 1868, Poitou.
  • Goué (de), extraction 1526, Poitou.
  • Gouhier de Fontenay, ancienne extraction 1424, Normandie (Orne).
  • Goujon de Grondel, maréchal de camp 1788, Alsace, BretagneJean Goujon de Grondel, commandant en chef à l'île de Groix de 1746 à 1748, chevalier de Saint-Louis. Il sut protéger l'île de l'attaque de la Flotte anglaise, en 1746, et sauva par son feu la frégate La Renommée, commandée par de Kersaint. Sommé en 1756 de rendre l'île aux Anglais, il leur répondit que : "S'ils ne connaîssaient pas Grondel, ils n'avaient qu'à venir l'attaquer, ils le connaîtraient". Jean-Philippe G. de G., brigadier des Armées du roi au Département de la Guerre, maréchal de camp, le 9 mars 1788. (La Messelière-P-547/T-2.)..
  • Goujon de Thuisy, anobli en 1523, marquis en 1680, Reims en Champagne.
  • Goulaine (de), extraction chevaleresque 1304, Bretagne (Nantais)Samuel de Goulaine, gentilhomme calviniste, député des églises réformées de Bretagne au synode de Charenton, en 1644-1645, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne le 13 avril 1669. Louis-Samuel de G., né le 21 mars 1681 élevé dans la religion catholique. (La Messelière-P-550/T-2.)..
  • Goullard d'Arsay (de), extraction chevaleresque 1349, Poitou.
  • Goullet de Rugy, lettres de confirmation de noblesse et d'anoblissement en tant que de besoin en 1785, Lorraine.
  • Gourcuff (de), extraction 1512, maintenue en 1669 à Rennes, Bretagne (Finistère)Jérôme Floury, Eric Lorant, Catalogue généalogique de la Noblesse bretonne, Sajef, Rennes, 2000.
  • Gourcy (de), extraction chevaleresque 1270, comte en 1713, BarroisValette 2007
  • Gourmont (de), ancienne extraction 1498, marquis en 1866, Normandie.
  • Goussencourt (de), ancienne extraction 1427, Picardie.
  • Gouvello de Keriaval (de), Le Gouvello de La Porte et - du Timat, ancienne extraction 1443, honneurs de la cour, BretagneRenaud Le Gouvello, seigneur de Keriaval, en Carnac, et de Kerlévenant, en Sarzeau, (Morbihan), bailli de Quimperlé, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, en 1640. Marie-Joseph-Armand de G., député en Cour par l'Ordre de la noblesse, aux États de Bretagne de 1788. (La Messelière-P-568/T-2.)..
  • Gouyon de Coipel (de), ancienne extraction 1400, BretagneJean Gouyon, seigneur de Coipel, en Renac, (Ille-et-Vilaine), maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 15 juin 1669. (La Messelière-P-588/T-2.)..
  • Gouyon-Matignon (de) et Gouyon de Pontouraude, extraction chevaleresque 1209, honneurs de la cour, BretagneUne branche prince souverain de Monaco sous le nom Grimaldi en 1733 (éteinte en 1949).Toutes les branches de cette illustre famille ont pour auteur commun Alain III Goyon de Matignon, chevalier en 1339, époux de Jacqueline de Rieux. Branche: Goyon-Matignon (de), Grimaldi de Monaco. Branche: Gouyon du Vaurouault et de Goyon-Matignon de Marcé (de). Branche: Goyon ou Goyon-Matignon de Saint-Loyal, de Pontouraude, de Beaufort et de Kérilan (de). (La Messelière-P-576/T-3.)..
  • Gouzillon de Bélizal (de), ancienne extraction 1486, Bretagne (Finistère).
  • Goy (de), maintenue 1700, Bourbonnais.
  • Goyon (de), secrétaire du roi 1699-1718, duc de Feltre par décret du (sur réversion du titre de duc de Feltre créé en 1809 en faveur de Henri-Jacques Clarke et éteint en 1852 avec le fils de ce dernierE. de Séréville, F. de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 496.), Gascogne (Condom).
  • Goÿs de Mézeyrac (de), extraction chevaleresque 1327, Vivarais.
  • Grailly (de), ancienne extraction 1405, Savoie (Pays de Gex), GuyenneCette famille remonterait au en Pays de Gex, Savoie. Elle est passée en Guyenne avec Jean de Grailly, sénéchal de Guyenne pour le roi d'Angleterre en 1303. Maintenues de noblesse en Guyenne par Pellot le 19 février 1667 et par Bazin de Bezons le 5 juillet 1697. .
  • Grammont (de) et Grammont-Crillon (de), extraction chevaleresque 1335, marquis en 1718, honneurs de la cour, Franche-ComtéLa terre et seigneurie de Villersexel est érigée en marquisat sous le nom de Grammont par Lettres de décembre 1718, reg. en la Chambre des comptes de Dole, en faveur de Michel Dorothée de Grammont, Lieutenant-général des Armées du roi. (Comte de Waroquier. Tableau de la noblesse présenté au roi. 1787.).
  • Gramont (de), extraction chevaleresque 1381, duc en 1648 (la Branche de Lespare a relevé Moncey de Conegliano en 1913), Comminges, Béarn.
  • Grand d'Esnon, anobli en 1781, baron en 1816, Suisse, Bourgogne.
  • Grandidier (de), anobli en 1629, Lorraine, Comminges.
  • Grandsaignes d'Hauterive (de), secrétaire du roi 1731, RouergueHippolyte de Barrau, Documents historiques et généalogiques sur les familles du Rouergue..., article de Grandsaigne-d'Hauterive, tome 4, pages 265 à 269 : VisuArchives, Inventaires d'archives et documents utiles aux généalogistes aveyronnais..
  • Granges de Surgères (de), extraction chevaleresque 1261, honneurs de la cour, Poitou.
  • Granier de Cassagnac (de), extraction, maintenue noble 1668, ArmagnacÀ cette famille appartenait le chansonnier Saint-Granier..
  • Grasse (de), extraction chevaleresque 1341, honneurs de la cour, ProvenceBar: cette terre fut donnée en 1243 par le comte de Provence à Rambaud de Grasse et érigée en comté par François en faveur de Claude de Grasse. Ce titre fit confirmé à son fils, Claude (2) de Grasse par Henri III en 1580. (Comte de Waroquier. Tableau de la Noblesse présenté au roi. 1787.).
  • Grasset (de), anobli par charge en 1766, Pézenas en Languedoc, Provence.
  • Gratet du Bouchage (de), Trésorier de Grenoble 1640, baron en 1809, Dauphiné.
  • Gravier de Vergennes, Trésorier à Dijon 1681, honneurs de la cour, (patronyme relevé en 1957 par un membre de la famille Jourda de Vaux de Foletier qui l'a substitué au sien en 1965La famille Gravier de Vergennes est actuellement subsistante en lignée agnatique par Bernadette née en 1932, Noëlle née en 1936, et Geneviève née en 1940), Bourgogne.
  • Grégoire de Roulhac, secrétaire du roi 1766-1782, baron en 1811 et 1816, Limousinseigneurs de La Borie (en Solignac), de Faugeras (en Boisseuil), baron de l'Empire (Guillaume Grégoire de Roulhac)..
  • Grenier de La Sauzay, extraction 1548, Saintonge.
  • Grenier de Lassagne (de), extraction, maintenue noble 1666, Auvergne.
  • Grenier de Monner, anoblie par charge, Languedoc.
  • Grenier de Sanxet, anoblie en 1700, maintenue noble en 1746, Guyenne. (à confirmer)
  • Greyfié de Bellecombe, anobli en 1737, comte en 1825, Savoie .
  • Griffolet d'Aurimont (de), extraction 1532, Limousin.
  • Griffon du Bellay, échevin de Saint-Jean d'Angély 1567, Saintonge.
  • Grimaudet de Rochebouët (de), échevin d'Angers en 1579, Anjou.
  • Grimoüard (de), extraction, maintenue 1667, Poitou.
  • Grivel (de) et - de Grivel Perrigny , anobli en 1659 par Philippe IV d'EspagneFamille anoblie par Lettres Patentes de Philippe IV d'Espagne. (Reprise de Perrigny par jugement de 1921)., Franche-Comté.
  • Grosourdy de Saint-Pierre (de), anobli en 1514Vicomte Henri Frotier de La Messelière, in Filiations bretonnes (t.II), maintenue en 1666 et 1669 à Caen et à RouenB.N. Fr 11927/8, Normandie (Calvados, Eure).
  • Grouchy (de), extraction chevaleresque 1371, comte en 1809, honneurs de la cour, Normandie.
  • Grout de Beaufort, cour des monnaies de Paris 1740, Île-de-France.
  • Gualy de Saint-Rome (de), ancienne extraction 1419, Rouergue.
  • Guardia (de) : citoyen d'honneur de Barcelone et lettres patentes du maintenant les citoyens d'honneur de Barcelone et Perpignan dans la noblesse (Catalogne).
  • Guéheneuc de Boishue (de), ancienne extraction 1416, comte en 1866, Bretagne.
  • Guéneau de Mussy, ancienne extraction, Bourgogne.
  • Guénon des Mesnards, secrétaire du roi 1701, Saintonge.
  • Guernon (de), extraction 1552, Normandie .
  • Guerpel de Renneville (de), ancienne extraction 1471, honneurs de la cour, Normandie.
  • Guerre (de), extraction 1544, Périgord. (famille subsistante originaire de Lorraine et descendante d’un marchand tanneur.)
  • Guerry de Beauregard (de) et - de TremontUne branche a relevé Trémont par voie d'adoption., extraction 1506, Poitou.
  • Guibert (de), capitoul de Toulouse 1692, Languedoc.
  • Guichard des Âges, extraction 1543, Poitou.
  • Guilhem de La Taillade (de), extraction 1550, Guyenne.
  • Guilhermier (de), anobli en 1732, Comtat-Venaissin.
  • Guillaume de Sauville de La Presle, Cour des monnaies de Paris 1769-1790, ou famille de noblesse inachevéeFrançois Guillaume de Sauville (1740-1813) fut nommé conseiller en la Cour des Monnaies par provision du 20 janvier 1768 et reçu le 3 février. Son office est supprimé par l'édit de septembre 1771. Il obtient le 4 décembre suivant des lettres d'honneur de conseiller, enregistrées le 18. Mais l'édit de 1778 déclare nulles et non avenues ces lettres d'honneur et il reprend sa place le 29 juillet 1778 et exerce jusqu'en 1790. (d'après l'ouvrage de François Bluche sur les Magistrats de la Cour des Monnaies de Paris au , publié en 1966). Cette famille est reçue à l'ANF lors de l'assemblée générale du 7 juin 1979 en apportant pour acte recognitif les lettres d'honneur de l'office de conseiller à la Cour des Monnaies de Paris, datées du 4 décembre 1771 (AN Z16 231). Charondas, Le Cahier noir, 2015, éditions Patrice du Puy., Champagne.
  • Guillebert de Govin, extraction, maintenue 1668, Normandie.
  • Guillebon (de) ou Le Thoillier de Guillebon, extraction 1528, Picardie.
  • Guillemot de La Villebiot, extraction, maintenue 1668, Bretagne.
  • Guillet de Chatellus, secrétaire du roi 1723, Lyonnais, Forez.
  • Guillotou de Keréver, secrétaire du roi 1739, Bretagne (Finistère).
  • Guingant de Saint-Mathieu, trésorier à Limoges au , Limousin.
  • Guiny (du), extraction chevaleresque 1315, Bretagne.
  • Guiot du Doignon, ancienne extraction 1499, Marche.
  • Guirard de Montarnal (de), extraction 1535, Rouergue.
  • Guyenro (de), , maintenue 1666, Normandie.
  • Guyon des Diguères, ancienne extraction 1448, Normandie.
  • Guyon de Geys de Pampelonne (de), ancienne extraction 1488, Vivarais.
  • Guyon de Montlivault, anobli en 1636, Orléanais.
  • Guyot de La Pommeraye, échevin de Paris 1720, Paris.
  • Guyot de Saint-Michel, secrétaire du roi 1768, Champagne (Langres).
  • Guyot de Villeneuve, échevin de la ville de Paris anobli en 1786, Île-de-France.

H

  • Haldat du Lys (de)t. 1, A-ATT, , , anobli en 1766 (par reprise de noblesse maternelle), Gondrecourt-le-Château en Lorraine.
  • Halewyn (de), secrétaire du roi 1754, Flandre, Artois. (à confirmer)
  • Haincque de Saint-Senoch, secrétaire du roi 1732, Touraine. (famille éteinte en ligne masculine)
  • Halna du Fretay, extraction 1532, Bretagne (Côtes-d'Armor)Jacques Halna, seigneur du Frétay, en Maroué (Côtes d'Armor), maintenu noble en 1698, et, à l'Intendance de Bretagne, en 1713. Fidèle H. du F., né à Brest le 6 janvier 1771, page du roi, colonel de cavalerie, chevalier de Saint-Louis. Joseph-Charles H. du F., né le 19 avril 1812, général de division, grand officier de la Légion d'honneur. (La Messelière-P-8/T-3.)..
  • Hamel (du), secrétaire du roi 1638, Guyenne.
  • Hamel de Breuil (du), extraction 1578, Normandie.
  • Hamel de Fougeroux (du), olim Duhamel de Fougeroux, secrétaire du roi 1735, Orléanais.
  • Hamel de Milly (du), extraction 1543, Milly en NormandieCertificat de noblesse signé par Chérin le (B.N. Chérin 103 ) pour recevoir comme sous-lieutenant Alexandre Duhamel de Moissey, aïeul du candidat..
  • Hamoir, secrétaire du roi 1761, Flandre.
  • Haranguier de Quincerot (d'), extraction 1514, Bourgogne, Picardie.
  • Harcourt (d'), extraction chevaleresque 1094, honneurs de la cour, branche ainée d'Olonde : marquis d'Harcourt 1817, branche cadette de Beuvron : duc d'Harcourt 1700, Normandie.
  • Hardivilliers (d'), anobli en 1711, Picardie.
  • Harpedanne de Belleville, extraction 1521, Poitou, Saintonge.
  • Harscouët de Saint-George, ancienne extraction 1440, BretagneClaude Harscouët, seigneur de Goasbian, en Plouha, (Côtes d'Armor), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne en 1669. Casimir-Julien-Mathieu H. seigneur de Kéringant, sénéchal et juge de Plouha, puis officier au régiment de La Fare, émigré, volontaire dans la compagnie de Rohan, massacré à Quiberon l, le 2 août 1795. (La Messelière-P-30/T-3.)..
  • Haudos de Possesse, secrétaire du roi 1755, Champagne.
  • Haudry de Soucy, secrétaire du roi 1740, Champagne.
  • Haulles (des), maintenue en 1666, Conches-en-Ouche en Normandie.
  • Hausen de Weidesheim (d'), anobli en 1722, Lorraine.
  • Hauteclocque (de) et Leclerc de HauteclocqueUne branche devenue Leclerc de Hauteclocque par décret du publié aux JO des 19 et 26 novembre 1945., extraction chevaleresque 1340, Picardie.
  • Hautpoul (d'), extraction chevaleresque 1394, baron de l'empire en 1810, honneurs de la cour, Languedoc.
  • Hay des Nétumières, extraction chevaleresque 1369, baron en 1629, Bretagne (Rennes). (famille éteinte en ligne masculine).
  • Hay de Slade, r.n.f. 1763, Irlande, BretagneCette famille est venue d'Irlande vers 1660 en la personne de Jacques Hay. Postérité à la fin du , à Saint-Malo: Noël-Richard Hay de Slade, lieutenant des maréchaux de France en 1770. François-Hippolyte H. de S., né vers 1774, capitaine de cavalerie, chevalier de Saint-Louis. (La Messelière-P-51/T-3.)..
  • Hays (du), extraction chevaleresque 1387, Normandie, Artois.
  • Hays de Gassart (des), extraction 1515, Normandie.
  • Hébert de Beauvoir du Boscol, Parlement de Normandie 1757, Normandie.
  • Hébrail (d'), extraction chevaleresque 1349, Languedoc.
  • Hébrard de Laplagnole, capitoul de Toulouse 1496, Languedoc.
  • Hédouville (de), extraction 1503Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au , Paris, 2007, maintenue en 1668 et 1669Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome 4, page 289., comte de l'Empire en 1808, Ile-de-France (Vexin), Picardie (Laonnais).
  • Heeckeren d'Anthès (de), olim Anthès (d')Heeckeren par adoption de 1836., anobli en 1731, Alsace
  • Heere (de), Cour des Aides de Paris 1606, Flandre (Bruges), Orléanais.
  • Hellouin de Ménibus, trésorier à Caen 1610, Normandie.
  • Hémery (d'), anobli le E de Séréville, F de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 528., Poitou.
  • Hémery de Goascaradec, - de La Villeauray, ancienne extraction 1427Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, volume 4, page 291 Pol Potier de Courcy, Nobiliaire de Bretagne, 1846, page 173., maintenue en 1671 à Rennes(La Messelière-P-61/T-3.), Bretagne.
  • Hennezel (d'), - d'Ormois, -de Francogney, - du Mesnil, extraction chevaleresque 1392, baron en 1818, Lorraine, Picardie.
  • Henrion Staal de Magnoncourt de TracyTracy par décret de 1861 après alliance d'Estutt, anobli en 1697, Franche-Comté.
  • Henry de Villeneuve, ancienne extraction, maintenue en 1669 à RennesHenri Frotier de La Messelière, in Filiations bretonnes, tome 3, Bretagne (Morbihan).
  • Henrys d'Aubigny d'Esmyards, anobli (confirmé) en 1648, Forez, BretagneMathieu-Léonard-Joseph Henrys, baptisé à Montbrison, (Loire), le 27 octobre 1645, conseiller du Roi, capitaine-Châtelain de la Prévoté de Châteauneuf-en-Forez (Loire), gentilhomme du prince de Condé, anobli en 1678. Joseph-Léonard-Claude H., seigneur d'Aubigny, (Loire), maréchal de camp avant 1740. (La Messelière-P-71/T-3.)..
  • Hérail de Brisis (d'), extraction chevaleresque 1328, maintenue en 1699La Rocque, in Armorial du Languedoc (t.I)., Ponteils en Languedoc.
  • Herbais de Thun d'Avine d', r.n.f. 1661, Hollande, CambraisisPierre-François d'Herbais, vicomte de Thun-Saint-Martin, (Nord), admis dans le corps de la noblesse du Cambrésis, le 5 juin 1661. Pierre-Eugène-Joseph d'H de T., émigré à l'Armée de Condé. (La Messelière-P-73/T-3.).
  • Hercé (de, extraction 1529, maintenue en 1667Durand de Saint Front, in Filiations Bretonnes (t.VI)., Normandie, MaineÀ cette famille appartient monseigneur Urbain-René de Hercé, évêque de Dol, exécuté à Vannes le 10 thermidor, an III, (1795)..
  • Héricourt (de), maintenue de noblesse le par Dorieu, intendant de Soissons, Picardie.
  • Hersart de La Villemarqué et - de Cornouaille, ancienne extraction 1476, Bretagne (Côtes-d'Armor)Jean, Hersart, seigneur de La Villemarqué (Ille-et-Vilaine), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne le 24 mai 1669. (La Messelière. T-3/P-79)..
  • Hespel (d'), maintenue en 1663, comte en 1815, Flandre.
  • Heurard de Fontgalland, extraction 1598, Dauphiné.
  • Heurtault de Lammerville, secrétaire du roi 1618, Normandie.
  • Hillaire de Moissac (d'), extraction 1506, Poitou.
  • Hillerin de Mouillebert (de), ancienne extraction 1468, PoitouCette famille obtint des maintenues de noblesse en Poitou les 16 mai et 31 décembre 1715. François de Hillerin, lieutenant des vaisseaux du roi en 1777. (La Messelière-P-91/T-3.)..
  • Hingant de Saint-Maur, ancienne extraction 1423, BretagneMathurin Hingant, seigneur de Saint-Maur, en Caulne, (Côtes d'Armor), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 16 novembre 1668. (La Messelière-P-93/T-3.)..
  • Hocquart de Turtot, extraction 1509, baron de l'Empire 1810, comte 1823, Champagne, Normandie. (éteinte ?)
  • Hoffelize (d'), ancienne extraction 1363Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au , 2007. ou page de la grande écurie du roi le sur preuves de 1456Waroquier de Comble, Tableaux généalogiques et historiques de la noblesse (t.III)., comte en 1726, honneurs de la cour 1788, Hoffelize en Hainaut, Lorraine.
  • Horrer (d'), chevalier du Saint-Empire en 1627, Souabe, Alsace.
  • Houdet, Restauration, anobli le Révérend, Titres, anoblissements et pairies de la restauration 1814-1830, Volume 4, 1904, page 9. E. de Séréville, F. de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, 1975, page 535. La Messelière-P-99/T-3, Île-de-France (Meaux).
  • Houdetot (d'), extraction chevaleresque 1360, marquis en 1724, NormandieLa seigneurie d'Houdetot érigée en marquisat en juin 1724, Lettres enregistrées au Parlement les 3 août et 3 novembre suivants, en faveur de Charles de Houdetot, seigneur de Grainbouville, lieutenant-Général des Armées du Roi et Gouverneur de l'Île-de-France. (Comte de Waroquier: Tableau généalogique et historique de la Noblesse présenté au roi. 1786.).
  • Houlier de Villedieu, anobli en 1776, Poitou.
  • Huart (d'), chevalier du Saint-Empire en 1613, r.n.f en 1689, baron en 1785Décision du Conseil d’État français du , Belgique, Luxembourg, Lorraine.
  • Huchet de La Bédoyère, - de Quenétain, - de Cintré, ancienne extraction 1427, honneurs de la Cour 1784, BretagneAndré Huchet, seigneur de la Bédoyère, procureur général au Parlement de Bretagne en 1650, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 7 octobre 1668.Charles Angélique François Huchet de La Bédoyère, colonel, fusillé comme conspirateur, le 19 août 1815. (La Messelière- /T-3.).
  • Huet de Froberville, anobli en 1618, Normandie, Orléanais.
  • Hugon de Scœux, extraction 1556, Limousin.
  • Hugues (d'), ancienne extraction 1424, maintenue en 1667, Languedoc. (éteinte ?)
  • Huillard d'Aignaux, anoblissement 12/8/1787, Normandie.
  • Hullin de Boischevalier, anobli (maintenue) en 1775, Anjou.
  • Humbert, anobli par lettres du duc de Lorraine en 1575, Lorraine.
  • Humières (d'), extraction 1521, maintenue en 1646, 1668, 1671, 1718, comte en 1869A.N. 149 Mi 13, Rouergue.
  • Humilly de Chevilly (d'), ancienne extraction, maintenue en 1566, Savoie .
  • Huon de Kermadec, extraction chevaleresque 1354, Bretagne (Finistère)François Huon, seigneur de Kermadec, en Ploudiry, (Finistère), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne le 18 juillet 1669. (La Messelière-P-130/T-3.)..
  • Hurault de Gondrecourt de Ligny, anobli en 1503 (autorisation de reprise de noblesse maternelle), Lorraine, Guadeloupe, Martinique.
  • Hurault de Vibraye, anobli en 1349, marquis en 1625, BlésoisChatellenie de Vibraye érigée en marquisat en avril 1625, Lettres enregistrées au Parlement le 17 mars 1629 et en la Chambre des Comptes le 18 juin 1649, en faveur de Jacques Hurault.(Comte de Waroquier. Tableau de la Noblesse présenté au roi. 1787.).
  • Husson de Sampigny, anobli en 1631 (autorisation de reprise de noblesse maternelle), Lorraine.

I

  • Imbert de Balorre, secrétaire du roi 1769-1790, comte en 1828, Moulins en Bourbonnais.
  • Indy (d'), extraction 1624, maintenue en 1778, Vivarais.
  • Inguimbert (d'), ancienne extraction 1474 ou anoblie par l’obtention du grade de docteur en droit de l’université d’Avignon au (se reporter à la source, page 369), maintenue en 1668, Provence (Vaucluse)Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au , Paris, 2007.
  • Irumberry de Salaberry (d'), ancienne extraction 1466, Béarn, NavarreCharles-Simon d'Irumberry de Salaberry, bailli d'épée et gruyer de la principauté d'Arches (Vosges), appelé aux États généraux du royaume de Navarre, pour le service du roi, de 1662 à 1685. Charles-Victoire-François d'I. de S., président en la chambre des comptes de Blois, guillotiné à Paris, le avril 1794. Charles-Marie d'I. de S., officier à l'armée de Condé, colonel de la légion des gardes nationales de l'arrondissement de Blois, chevalier de Saint-Louis, député de Blois de 1815 à 1830. (La Messelière-P-134/T-3.)..
  • Isarn de Villefort (d'), extraction 1504, Languedoc.
  • Isle de Beaucheine, extraction chevaleresque 1392, maintenue en 1666, honneurs de la Cour en 1789, SaintongeJean Isle, seigneur de Beauchêne, capitaine d'infanterie au régiment du duc de Candale, maintenu noble en Saintonge, généralité de Limoges, en 1666. Henri-Mathieu I., de B., lieutenant-colonel au régiment de Noailles-dragons en 1789, admis aux honneurs de la cour, avec le titre de marquis. (La Messelière-P-138/T-3/)..
  • Isnards (des), ancienne extraction 1441, honneurs de la Cour 1780, Comtat-Venaissin.
  • Isoard de Chénerilles (d'), ancienne extraction 1427, maintenue en 1668La seigneurie de Chénerilles et ses seigneurs, Digne, 1901, Provence.
  • Izarny-Gargas (d'), extraction 1528, Toulousain.

J

  • Jacobé de Haut et Jacobé de Haut de Sigy, secrétaire du roi 1739-1753, relève Duroux de Sigy par décret de 1873, Champagne.
  • Jacops d'Aigremont, anobli en 1652, marquis en 1773, FlandreJougla, 4, 332, . La branche anoblie en 1652 (Jacops de Lannon) s'éteignit en 1701 ; le principe de noblesse de la branche d'Aigremont est un office de secrétaire du roi acquis en 1686..
  • Jacquelot du Boisrouvray (de), Parlement de Paris 1553, maintenue en 1669 à Rennes, BretagneJougla, 4, 333, // Louis Jacquelot, seigneur de La Motte, en Quitinic (Morbihan), reçu conseiller au Parlement de Bretagne le 14 juillet 1644, décédé le 12 juin 1668. Sa veuve, maintenue noble en Bretagne, avec ses enfants, le 27 mai 1669. (La Messelière-P-150/T-3.)..
  • Jacquet de Heurtaumont, Chambre des Comptes de Béarn 1670, Normandie (Perche)Valette2007.
  • James (de), extraction 1537Valette 2007, , maintenue en 1654, Irlande, Bourbonnais, Angoumois.
  • Javel (de) (de Villers-Farlay)Régis Valette, catalogue de la noblesse française. édition 2007, // et Bernard Girard, Histoire de Villers-Farlay, 2 juin 2014: En 1789, la seigneurie appartenait à plusieurs membres des familles Javel et Doroz. Ils furent les derniers co-seigneurs, Chambre des Comptes de Dole 1697-1721, Franche-ComtéJougla, 4, 342, ..
  • Jégou du Lazprononcer /du-la/, ancienne extraction, maintenue en 1668 à Rennes, Bretagne (Poher)Jougla, 4, 344, . //Gilles Jegou, seigneur de Kervillio, en Saint-Gilles-Pligeau (Côtes-d'Armor), capitaine de la compagnie de la Noblesse de l'évêché de Cornouaille, maintenu noble en Bretagne, le 19 novembre 1668. Michel-Marie Jegou, comte du Laz, inspecteur des Haras de Bretagne en 1764, membre de la conjuration bretonne du marquis de La Rouërie, mort dans les prisons révolutionnaires de Saint-Brieuc le 5 mars 1799. (La Messelière-P-186/T-3.)..
  • Jehannot d'Huriel de Bartillat, secrétaire du roi 1665-1686, marquis d'Huriel-Bartillat en 1744, BourbonnaisJougla, 4, 345, ..
  • Jehannot de Penquer, ancienne extraction 1441, Bretagne (Côtes-d'Armor)Jougla, 4, 435, ..
  • Jerphanion (de), secrétaire du roi 1718-1719, baron de l'Empire en 1810Jourda de Vaux, in Nobiliaire du Velay., Saint-Maurice-de-Lignon en VelayJougla, 4, 345, ..
  • Jessé (de), - Charleval, et - Levas, ancienne extraction 1446, Languedoc (Hérault)Jougla, 4, 344, ..
  • Joannis de Verclos (de), preuves de noblesse 1661, Comtat-VenaissinJougla, 4, 347, ..
  • Joly de Sailly, secrétaire du roi 1759-1774 (une branche a relevé en 1923 Nays-Candeau éteint), Montdidier en PicardieJougla, 4, 350, ..
  • Jouan de Kervenoaël, ancienne extraction 1426, maintenue en 1675, Bretagne (Finistère)Jougla, 4, 352, . // Pierre Jouan, seigneur de la Ville-Jouan, en Châteaulin (Finistère), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 7 mai 1675. (La Messelière-P-198/t-3.)..
  • Jouffroy d'Abbans (de) et de Jouffroy-Gonsans, ancienne extraction 1444Inventaire des titres, actes et documents produits par François de Jouffroy-Gonsans, prouvant sa noblesse pour être reçu au Noble et Royal Chapitre de Saint Claude, marquis en 1707, Bourgogne, Franche-ComtéJougla, 4, 351, ./ Jean Jouffroy fait cardinal par le pape Pie XI, pour récompense du service qu'il lui avait rendu d'obtenir de Louis XI l'abolition de la Pragmatique Sanction. Claude François, marquis de Jouffroy d'Abbans par Lettres de mars 1707, reg. à Besançon et à Dole. (Comte de Waroquier. Tableau de la Noblesse présenté au roi. 1787..
  • Jourda de Vaux de Chabanolle, anobli en 1678, honneurs de la cour, Velay (branche ainée)anoblie par lettres Patentes de mai 1678, enregistrées en la cour des aides de Montpellier le 26 août 1679 (Authier et Galbrun, État de la Noblesse Française subsistante, vol. 18. )..
  • Jourdain de Thieulloy, - de Muizon, - d'Héricourt, et - de L'Étoille, secrétaire du roi 1737-1757, Picardie (Amiens)Jougla, 4, 357, .
  • Jourdan de Savonnières (de), maire d'Angers 1707, maintenu en 1715, AnjouJougla, 4, 357, ..
  • Journu, secrétaire du roi 1781 (mort en charge la même année), comte de l'Empire en 1808, Guyenne (Bordeaux)E. de Séréville et F. de Saint-Simon, "Dictionnaire de la noblesse française", supplément 1977, page 216..
  • Jouslin de Pisseloup de Noray, extraction 1539, maintenue en 1670, BerryJougla, 4, 358, ..
  • Jousseaume de La Bretesche, ancienne extraction 1481, marquis en 1657, Poitou (Vendée)Louis Jousseaume, lieutenant général des Armées du Roi, gouverneur de Poitiers, créé marquis de La Bretesche en 1757. (La Messelière-P-215/T-3.)..
  • Joussineau de Tourdonnet (de), extraction chevaleresque 1366, maintenue en 1667Beauchet-Filleau, in Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou (t.V)., honneurs de la cour en 1771, 1773, et 1789François Bluche, in Les honneurs de la cour., Limousin.
  • Jouvencel (de), échevin de Lyon 1737, Savoie, Lyonnais.
  • Joybert (de), ancienne extraction 1445, maintenue en 1668, ChampagneNoblesse maintenue le 16 mars 1641, devant Bretel de Grimonville, intendant de Champagne et le 2 juin 1668 par Caumartin. Jérome Adrien de Joybert, député de la noblesse en 1789. (Caumartin. Recherche de la noblesse de Champagne.)..
  • Juchault des Jamonières, Chambre des Comptes de Bretagne 1583, baron en 1814, Bretagne (Nantes)Louis-Marie Juchault, seigneur des Jamonières, en Saint-Philbert-de-Grandlieu, (Loire Atlantique), baron de l'Empire Français le 2 janvier 1814, baron héréditaire le 28 janvier 1826, président du collège électoral de Nantes, maire de Saint-Philbert-de-Grandlieu, épouse en 1796 sa cousine, Marie Anne Juchault de La Moricière. (La Messelière- /T-3.)..
  • Juge-Montespieu (de), parlement de Toulouse 1592-1625 et 1625-1661, LanguedocRégis Valette 2007, page 107 (éteinte ?)
  • Juglart de Lardinie (de), maintenue en 1666, Périgord.
  • Julien de Zelicourt (de), anobli en 1747, Dole en Franche-Comté, ProvenceJougla, 4, 363, ..
  • Jullien et Jullien de Pommerol, secrétaire du roi 1677-1699, Forez, LyonnaisAprès alliance avec une Battant de Pommerol en 1849, ajout légal de "Pommerol" par décret du 3 février 1914. //Jougla, 4, 364, ..
  • Junet d'Aiglepierre, anobli en 1598 par L.P. du roi d'Espagne Philippe IIJougla, 4, 364, ., Franche-ComtéActe récognitif : Lettres patentes d'anoblissement du roi d'Espagne, Philippe II, du en faveur de Jean Junet, de la Rivière, aïeul du candidat (Archives générales du Royaume de Belgique, Registre des anoblissements et chevaleries depuis mars 1588, Mss Audience 880, f°253 v° à 254 r°)..
  • Just de la Paisières, anobli en 1725 par Louis XV en faveur de Joseph Just, seigneur de Nouzières et de La Paisières (†1760), conseiller du roiFamille subsistante et incorporée dans la noblesse néerlandaise en 1900 et 1910; voir Nederland's Adelsboek 86 (1996-1997), p. 273-286 et article sur WP:NL.

K

  • Kerautem (de), ancienne extraction 1448, maintenue en 1669 à Rennes, Bretagne (Côtes-d'Armor)A.D. d'Ille-et-Vilaine C2855 F François de Kerautem, en Carnoët (Côtes d'Armor), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne le 13 août 1669. Florentin-Claude de Kerautem, émigré, puis chef de division de l'armée catholique et royale de Bretagne, pris et fusillé par les bleus au village de Baraval, en Saint-Aignan (Morbihan), le 2 ventose An II. (La Messelière- /T-3.)..
  • Kergariou (de), extraction chevaleresque 1386, maintenue en 1669 à Rennes, honneurs de la cour, Bretagne (Trégor)Pierre-Maurice de Kergariou, seigneur de Coëtilliau-en Poubezre (Côtes d'Armor), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 21 mars 1669. Pierre-Joseph, marquis de Kergariou, capitaine des vaisseaux du Roi, chef de division des armées navales le 16 décembre 1786, gouverneur de Lannion, émigré, major dans la compagnie de Dresnay, tué à Quiberon le 16 juillet 1795. (La Messelière-P-240/T-2.)..
  • Kergorlay (de), extraction chevaleresque 1380, maintenue en 1671 à Rennes, honneurs de la cour, baron en 1826, Bretagne (Finistère)Jean de Kergorlay, seigneur de Kersalaün, en Pluvien (Finistère), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 2 mars 1671. Alain-Marie de K., maréchal de camp le 3 janvier 1770, lieutenant général le janvier 1784, Chevalier de Saint-louis. (La Messelière-P-248/T-3.)..
  • Kerguelen Kerbiquet (de), ancienne extraction 1413, maintenue en 1670 à Rennes, honneurs de la cour, Bretagne (Finistère)Guillaume de Kerguelen, seigneur de Kerbiquet (Finistère), maintenu noble en Bretagne, le 10 juin 1670. René-Jean-Marie de K. de K., contre-amiral, chevalier de Saint-Louis, admis aux honneurs de la cour en 1787. (La Messelière-P-256/T-3.)..
  • Kerguiziau de Kervasdoué (de), ancienne extraction 1427, maintenue en 1669 à Rennes, Bretagne (Finistère)Jacques de Kerguiziau, seigneur de Kervasdoué, en Plouzané (Finistère), maintenu noble en Bretagne, le 18 janvier 1669. Charles-Marie de Kerguiziau, colonel de cavalerie à l'armée de Charette, puis chef des chouans dans la division de Lantivy, prisonnier à Quiberon, fusillé à Vannes, le 3 août 1795. (La Messelière-P-262/T-3.)..
  • Kerimel de Kerveno (de), ancienne extraction 1469, BretagneVincent de Kerimel de Kerveno, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 29 novembre 1670. Authier et Galbrun. État de la Noblesse Française subsistante. Vol. 33-page 117..
  • Kermabon (de), ancienne extraction 1427, BretagneCette famille fut maintenue noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 24 juillet 1669. Louis-Olivier de Kermabon, tué à La Ville-ès-Mariniaux, en Lancieux, en 1792. Yves de K., capitaine au Zouaves à Bizerte, en 1913, mort pour la France au cours de la guerre 14-18. René de Kermagon, médecin major aux Chasseurs-alpins en 1913, à Chambéry. Alain de K., (1905), Auguste de K., (1909). (La Messelière-P-268/T-3-.)..
  • Kermel (de), ancienne extraction 1461, maintenue en 1669 à Rennes, Bretagne (Trégor)Louis de Kermel, seigneur de Kermezen, en Pommerit-Jaudy (Côtes d'Armor), maintenu noble en Bretagne le 27 juin 1669. (La Messelière-P-269/T-3.)..
  • Kermenguy (de), ancienne extraction 1400, Bretagne (Finistère)Jacques de Kermenguy, seigneur de Kermenguy, en Cléder (Finistère), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 20 février 1669. Nicolas-Marie-François de K., émigré à l'Armée des princes en 1792, échappé au désastre de Quiberon en 1795, passé aux armées catholiques et royales de l'Ouest. (La Messelière-P-274/T-3.)..
  • Kermerc'hou de Kerautem (de), - de Lesenor, et - de Rumfellec, ancienne extraction 1479, Bretagne (Finistère)Pierre de Kermerc'hou, seigneur du Cosquer, en Plougasnou (Finistère), maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 27 juin 1669. Jean-Louis-Marie de K., officier de la Marine royale, déporté à la Guyane où il est mort en 1799. (La Messelière-P-279/T3.)..
  • Kermoysan (de), extraction chevaleresque 1390, Bretagne (Trégor)Jean-Baptiste de Kermoysan, seigneur du Plessix, maintenu noble en Bretagne le 25 juin 1669. Jean-René-Louis de Kermoysan, officier au régiment de Royal-Auvergne, émigré en 1791, prisonnier en 1796 des armées républicaines et condamné à mort. Sauvé par le général Bucquet, il est relégué en Bretagne284..
  • Kernavanois (de), ancienne extraction, maintenue en 1669 à Rennes, Bretagne (Trégor)Philippe de Kernavanois, sgr de Kerneur, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne le 31 août 1669. Maurice-Briac de Kernavanois, né en 1668, sgr du Bois-David en Bothoa, près Saint-Nicolas du Pélem, (Côtes d'Armor). - (La Messelière-T-2/P-290).
  • Kerouartz (de), extraction chevaleresque 1375, honneurs de la cour, Bretagne (Finistère)Joseph-Hyacinthe de Kerouartz, enseigne aux Mousquetaires à cheval, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne le 11 mai 1669. Jacques-Louis-François, marquis de Kerouartz, colonel à l'armée de Condé en 1791. -La Messelière - T-III, P/296..
  • Keroullas (de), ancienne extraction 1443, Bretagne (Finistère).
  • Kerpoisson (de), ancienne extraction 1487, Bretagne (Nantais)Julien de Kerpoisson, seigneur de Keralan, en Escoublac (Loire-Atlantique), maintenu noble en Bretagne le 24 octobre 1669. François-Marie-Auguste de Kerpoisson, lieutenant de Cadoudal pendant la chouannerie en Bretagne. (La Messelière-P-304/T-3.)..
  • Kerret (de), extraction chevaleresque 1290, Bretagne (Finistère)René de Kerret, seigneur de Quillien, en Pleyben (Finistère), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 18 juillet 1669. (La Messelière-P-306/T-3.)..
  • Kersaint-Gilly de La Ville-Colvé (de), extraction chevaleresque 1380, Bretagne (Finistère)Hamon-Pierre de Kersaint, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 23 août 1669. (La Messelière-P-313/T-3.)..
  • Kersauson (de), - de Pennendreff, et - du Vieux-Châtel, ancienne extraction 1400, Bretagne (Finistère).
  • Klopstein (de), r.n.f. en 1609, Mayence, Lorraine.

Suite de cette liste

Voir : Liste des familles de la noblesse française d'Ancien Régime (L à Z)

Bibliographie

Nobiliaires nationaux

  • Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du , Évreux, lettres A à Gau, 1903-1923,
  • Arnaud Clément, Compléments au catalogue de la noblesse française de Régis Valette Compléments au catalogue de la noblesse française de Régis Valette, Academia, 2017
  • Henri Jougla de Morenas & Raoul de Warren, Grand Armorial de France, 1934-1952, 7 volumes.
  • Étienne de Séréville et Fernand de Saint-Simon, Dictionnaire de la noblesse française, Paris, 1975-1977, 2 vol. in-8°.
  • {{ouvrageprénom=Régisnom=Valettelien auteur=Régis Valettetitre=Catalogue de la noblesse française au éditeur=Éditions Robert Laffontlieu=Parisannée=2007pages totales=414isbn=2-221-09701-7
  • Michel Authier, Alain Galbrun et Jacques Dell'Acqua, État de la noblesse française subsistante, 1973-2018, 43 volumes, .

Nobiliaires régionaux

  • Savoie : , 5 volumes.
  • Bretagne : .

Notes et références

Notes


Références groupées

; groupe a, Gustave Chaix d'Est-Ange
  • {{ouvrageprénom1=Gustavenom1=Chaix d'Est-Angelien auteur1=Gustave Louis Chaix d'Est-Angetitre=Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du lieu=Évreuxéditeur=impr. de C. Hérisseyannée=1903-1929lire en ligne=

  • ; groupe e, Henri Jougla de Morenas
  • Henri Jougla de Morenas & Raoul de Warren, Grand Armorial de France'', 1934-1952, 7 volumes

  • ; Régis Valette
  • groupe b : {{ouvrageprénom=Régisnom=Valettelien auteur=Régis Valettetitre=Catalogue de la noblesse française au éditeur=Éditions Robert Laffontlieu=Parisannée=2002pages totales=410isbn=2-221-09701-7

  • groupe d :

  • ; groupe c, Amédée de Foras
  • , 5 volumes

  • Autres références


    Voir aussi

    Articles connexes

    • Noblesse française
    • Liste de familles éteintes de la noblesse française depuis 1900
    • Liste de familles éteintes notoires de la noblesse française
    • Liste des familles subsistantes de la noblesse d'Empire
    • Liste des familles subsistantes de la noblesse française (A à K)
    • Liste des familles subsistantes de la noblesse française (L à Z)
    • Liste des familles françaises subsistantes dites de noblesse inachevée
    • Liste des familles françaises anoblies et/ou titrées au XIXe siècle
    • Liste des familles françaises subsistantes de la noblesse pontificale
    • Liste officielle des familles de la noblesse belge
    • Armorial des familles de France

    *
    France
    Familles
     
    commentaires

    Il n'y a pas encore de commentaires

    vu pour la dernière fois
    Most vists