Today: Thursday 5 August 2021 , 6:12 pm


advertisment
search




Gricourt

Dernière mise à jour 1 Jour , 14 heure 54 Vues

Advertisement
In this page talks about ( Gricourt ) It was sent to us on 04/08/2021 and was presented on 04/08/2021 and the last update on this page on 04/08/2021

Votre commentaire


Entrez le code
 
Gricourt est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie

Gricourt est un village de l'Aisne (Picardie) qui se situe à 2,5 km au nord de Saint-Quentin. Fresnoy-le-Petit est un écart situé à l'ouest du chef-lieu.
Map commune FR insee code 02355.pngCarte de la commune.
Gricourt (Aisne) city limit sign.JPGEntrée de Gricourt.
Gricourt (Aisne) city limit sign Fresnoy le Petit.JPGEntrée de Fresnoy le Petit.

Urbanisme

Typologie

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Gricourt est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaineUne commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines. .
Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Quentin, dont elle est une commune de la couronneLa notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.. Cette aire, qui regroupe , est catégorisée dans les aires de à moins de .

Histoire

La guerre 1914-1918

Comme d'autres villages de la région, Gricourt est sorti meurtrie de la Grande Guerre car le village a été entièrement rasé en 1917 par les Allemands.
Le , soit moins d'un mois après la déclaration de guerre, l'armée française bat en retraite vers l'ouest et les Allemands arrivent à Gricourthttp://www.carto1418.fr/19140828.php. Dès lors commença l'occupation allemande qui dura jusqu'en . Le front se situant à une vingtaine de kilomètres à l'ouest vers Péronne, l'activité des occupants consistait principalement à assurer le logement des combattants et l'approvisionnement en nourriture. Des arrêtés de la kommandantur obligeaient, à date fixe, sous la responsabilité du maire et du conseil municipal, sous peine de sanctions, la population à fournir : blé, œufs, lait, viande, légumes, destinés à nourrir les soldats du front. Toutes les personnes valides devaient effectuer des travaux agricoles ou d'entretien. Voici des extraits d'un arrêté de la kommandantur d'Holnon valable pour 25 communes de la région : " Holnon le . Tous les ouvriers et les femmes et les enfants de 15 ans sont obligés de faire travaux des champs tous les jours aussi dimanche de quatre heure du matin jusque huit heures du soir... Après la récolte les fainéants seront emprisonnés six mois… Les femmes fainéantes seront exilées à Holnon pour travailler. Après la récolte, les femmes seront emprisonnées six mois… Les enfants fainéants seront punis de coups de bâton.De plus le commandant réserve de punir les ouvriers fainéants de 20 coups de bâton tous les jours… Les ouvriers de la commune Vendelles sont punis sévèrement".(voir le document entier sur Gallica en cliquant sur le lien ci-après .).
En , le général Hindenburg décida de la création d'une ligne défense à l'arrière du front ; lors du retrait des troupes allemandes, tous les villages seraient détruits pour ne pas servir d'abri aux troupes franco-anglaises. Dès le les habitants furent évacués et dispersés dans des lieux occupés, jusqu'en Belgique. En , avant du retrait des troupes allemandes sur la ligne Hindenburg, le long du canal de Saint-Quentin, les maisons sont pillées et incendiées, le village est systématiquement détruit. L'église, la mairie, les écoles et toutes les maisons sont dynamitées et les arbres sciés à 1 m de hauteurhttp://www.carto1418.fr/target/19170316.html. Le village, vidé de ses habitants, reste occupé par les Allemands ; il est repris les 13 et après de durs combats par les troupes britanniques .. Les ruines du village seront plusieurs fois reprises par chaque camp et ce n'est qu'en , lors de la bataille de la ligne Hindenburg que Gricourt sera définitivement libérée par la division britannique. Communiqué britannique du : "Hier, nos troupes résolurent de s'avancer jusqu'à Gricourt. La tâche n'était pas facile parce qu'il fallait longer un chemin creux. Tout fut mis en train. Les tanks partirent avec leur charge d'adroits tireurs. Les avions mitraillaient les assaillants. L'infanterie, des braves gars du Sussex, chargea. Il y eut des corps à corps furieux aux abords de Gricourt…" .
Après l'Armistice, de nombreux habitants ne revinrent pas s'installer dans la commune et, avec les dommages de guerre, commencèrent une nouvelle vie dans d'autres lieux. Pour ceux qui furent de retour commença une longue période de plus de dix ans de reconstruction des habitations (maisons provisoires), des fermes, des bâtiments publics, des routes. De 672 habitants habitants avant la guerre, Gricourt n'en comptait plus que 357 en 1921.
Vu les souffrances endurées par la population pendant les quatre années d'occupation et les dégâts aux constructions ., la commune s'est vu décerner la Croix de guerre 1914-1918 (France) le http://memorialdormans.free.fr/CommunesCroixDeGuerre14-18.pdf.
Sur le monument aux morts sont inscrits les noms des neuf soldats gricourtois morts pour la Francehttps://www.geneanet.org/gallery/?action=detail&id=197956&individu_filter=PION&rubrique=monuments.
Ligne Hindenburg10.jpgCarte de la bataille de la ligne Hindenburg en septembre- .
Carte Ligne Hindenburg1918.jpgCarte montrant la prise définitive de Gricourt par l'armée anglaise en .
Gricourt55.jpgRuines du village en 1919.
Carte destructions15.jpgCarte montrant l'étendue des destructions de Gricourt.

Politique et administration

Découpage territorial

La commune de Gricourt est membre de la communauté de communes du Pays du Vermandois, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Bellicourt. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux .
Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Saint-Quentin, au département de l'Aisne et à la région Hauts-de-France .. Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Saint-Quentin-1 pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015, et de la deuxième circonscription de l'Aisne pour les élections législatives, depuis le Redécoupage des circonscriptions législatives françaises de 2010dernier découpage électoral de 2010 ..

Administration municipale

Charles Louis Eugène Napoléon de Tascher de la Pagerie était maire de Gricourt en 1913 Acte de mariage de son fils le 22 avril 1913 - Archives de Paris.
{{Élu actuelDébut= mars 2001 Fin= Identité= Roland Varlet Parti= LR Qualité=Professeur des écoles
Réélu pour le mandat 2020-2026Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008 . Date à jour = 23 mai 2020

Démographie

du secteur
(vers 1750)

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • Église Saint-Rémi.
  • Le cimetière communal avec son carré militaire.
  • Le monument aux morts.

Gricourt40.jpgVue panoramique depuis la route de
Saint-Quentin.
Gricourt41.jpgVue de la place de l'Église.
Gricourt (Aisne) église (01).JPGÉglise Saint-Rémi.
Gricourt (Aisne) église intérieur.JPGÉglise, intérieur.
Gricourt (Aisne) cimetière, carré militaire.JPGCarré militaire au cimetière.
Gricourt (Aisne) monument aux morts.JPGMonument aux morts.

Personnalités liées à la commune

  • Louis-Paul Colliette (...-~1790), écrivain, a été curé de Gricourt.
  • Voir aussi

  • Liste des communes de l'Aisne
  • Notes et références

    Notes


    Références


    Liens externes


    • Gricourt sur le site de l'Institut géographique national
    • Gricourt sur le site de l'Insee

    Gricourt
    Catégorie:Ville décorée de la croix de guerre 1914-1918
    Catégorie:Aire urbaine de Saint-Quentin
     
    commentaires

    Il n'y a pas encore de commentaires

    vu pour la dernière fois
    Most vists