Today: Friday 30 July 2021 , 6:53 am


advertisment
search




Aké Loba

Dernière mise à jour 4 Jour , 17 heure 67 Vues

Advertisement
In this page talks about ( Aké Loba ) It was sent to us on 25/07/2021 and was presented on 25/07/2021 and the last update on this page on 25/07/2021

Votre commentaire


Entrez le code
 
Gérard Aké Loba, né à Abidjan le et mort à Aix-en-Provence le , est un écrivain et diplomate ivoirien.

Biographie

Dixième fils d'un chef traditionnel ébrié, il fut premièrement scolarisé en 1939, à l'école primaire publique de Grand-Bassam, avant de s'enfuir vers son village natal à cause de la sévérité de l'instituteur qui avait incessamment recours au fouet. Il y est resté jusqu'en 1947. Durant cette année, il part en France pour apprendre l'agriculture ; il est employé un an dans une ferme bretonne, près de Quimper, avant de passer six mois en Beauce et de s'installer à Paris en 1948. Employé dans une maison de commerce, il exerce tour à tour comme planton, caissier et enfin comptable dès 1956. Il poursuit néanmoins ses études et obtient le baccalauréat en 1958, aidé dans ses révisions par un prêtre breton. De 1959 à 1961, il étudie la diplomatie à l'Institut de Recherches Diplomatiques de Paris. Après l'indépendance de la Côte d'Ivoire, il a occupé le poste de Secrétaire d'Ambassade à Bonn, en Allemagne, de 1961 à 1965, avant d'être nommé Conseiller d'Ambassade à Rome de 1965 à 1970. Son roman référence, Kocoumbo, l'étudiant noir lui vaudra, en 1961, le Grand prix littéraire d'Afrique noireGrand prix littéraire de l'Afrique noire. Liste des lauréats, , consulté le 14 avril 2016. Il fut également lauréat de l'éphémère Prix Littéraire Houphouët-Boigny en 1969 avec son second roman, Sagaies sous le fleuve, achevé dès 1966 et publié quatre ans plus tard sous le titre Les Fils de Kouretcha. Marié à une Française en 1955, il était père de quatre enfants.
Il a également été député, puis maire de la commune d'Abobo à Abidjan de 1985 à 1990.

Œuvres

L'œuvre de Loba accorde un traitement privilégié aux thèmes de l'errance, du voyage, de la solitude et de l'interculturalité. Son second roman Les Fils de Kouretcha interroge le rapport à la modernité technologique et au bouleversement provoqué par son introduction dans le contexte africain traditionnel. Le long poème « Interférence », publié en avril 1965 dans le mensuel France-Eurafrique, semble renforcer cette vision à travers ses 44 vers qui se déclinent comme suit :

Romans

Aké Loba a publié quatre romans entre 1960 et 1990. Son premier roman, Kocoumbo, l'étudiant noir, est l'un des premiers à proposer une description de l'univers estudiantin africain à Paris, et est favorablement accueilli par la presse francophone lors de sa sortie. Ses deux premiers romans ont été traduits en allemand et en hongrois.
  • Kocoumbo, l’étudiant noir, Paris, Flammarion, 1960, 269 p.
  • Les Fils de Kouretcha, Nivelles, La Francité, coll. « Romans contemporains », 1970, 172 p.
  • Les Dépossédés, Nivelles, La Francité, coll. « Romans contemporains », 1973, 229 p.
  • Le Sas des parvenus, Paris, Flammarion, 1990, 240 p.

Poésie

Outre « Interférence », les autres poèmes de Loba connus à ce jour incluent :
  • « Triton », Éburnéa, n° 14, juin 1968, p.18.
  • « La faute », Éburnéa, n° 17, sept. 1968, p.62.
  • « Ton regard à toi, l'inconnue », Fraternité Matin, n° 1972, 15 juin 1971, p.8.

Références


Liens externes



  • Loba, Aké
    Catégorie:Député ivoirien
    Catégorie:Naissance en août 1927
    Catégorie:Décès à 84 ans
    Catégorie:Décès à Aix-en-Provence
    Catégorie:Décès en août 2012
    Catégorie:Lauréat du grand prix littéraire d'Afrique noire
     
    commentaires

    Il n'y a pas encore de commentaires

    vu pour la dernière fois
    Most vists