Today: Saturday 19 June 2021 , 4:16 pm


advertisment
search




Palais de la Bourse (Lyon)

Dernière mise à jour 1 Mois , 15 Jour 2 Vues

Advertisement
In this page talks about ( Palais de la Bourse (Lyon) ) It was sent to us on 05/05/2021 and was presented on 05/05/2021 and the last update on this page on 05/05/2021

Votre commentaire


Entrez le code
 
Le palais de la Bourse ou palais du Commerce est un édifice situé dans le de Lyon. Il abrite actuellement le siège de la chambre de commerce et d'industrie de Lyon.
Il est bordé par la place des Cordeliers au sud, la place de la Bourse au nord, la rue de la République à l'ouest et la rue de la Bourse à l'est.
L'édifice fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le .

Histoire

Dans le contexte des percées de la Presqu'île de Lyon au Second Empire menées par le préfet Claude-Marius Vaïsse, est décidée en 1853 la construction du palais du Commerce. Il doit réunir un musée d'art et d'industrie, des magasins, la compagnie des agents de change et des courtiers en soie ainsi que la chambre de commerce et le tribunal de commerce. Le , René Dardel –architecte du pont la Feuillée, des halles couvertes de la rue de la Martinière et du percement de la rue Victor-Hugo– est choisi par le préfet Vaïsse pour la construction de l'édifice.
La construction démarre en 1856 et la première pierre est posée le . Le bâtiment est inauguré par Napoléon III et l'impératrice Eugénie le .
La Bourse de Lyon a été le principal marché régional de France. Le parquet, établi en 1845, émerge puis s’emballe au début des années 1880. La crise de 1882 provoque l’effondrement du marché, qui lutte pour sa survie en liquidant progressivement le passif laissé par le krach, puis en bénéficiant de l’activité croissante de la Coulisse. En adoptant de nouveaux horaires de Bourse et en admettant à la cote officielle des valeurs échangées à Paris, Lyon attire des ordres d’arbitrageurs du marché non officiel parisien"Le 17e Congrès mondial d’histoire économique", par Jérémy Ducros, doctorant à l’EHESS et à l’École d’Économie de Paris Mais à la Belle Époque l’effervescence de l’économie locale est catalysée vers le marché par des changements institutionnels aux niveaux local et national"Aux sources de l’histoire boursière régionale : les archives de la Compagnie des Agents de Change de Lyon", par Angelo Riva https://www.cairn.info/revue-entreprises-et-histoire-2012-2-page-148.htm.
Lyon fut un haut-lieu de la spéculation sur les sociétés moyennes dans les années 1920, en particulier celles exploitant la houille blanche des Alpes, temps fort de l'histoire boursière, les sept bourses de province voyant leur capitalisation multipliée par neuf entre 1914 et 1928Histoire de la Bourse, par Paul Lagneau-Ymonet et Angelo Riva, éditions La Découverte 2011, pour atteindre 16 % de la capitalisation française contre 9 % en 1914. La Bourse de Lyon joue un rôle considérable lors de l'essor de la houille blanche des années 1920, car la Chambre syndicale lyonnaise adopte une nouvelle politique d’admission à la cote plus favorable aux titres des petites entreprises locales. La consommation électrique française, aluminium inclus, quadruple au cours des années 1920 alors qu'elle double simplement en Europe"Raisons et enjeux de l'interconnexion en France 1919-1941", page 121, par Jacques Lacoste (1986) La seule production hydroélectrique est multipliée par huit. Le secteur pèse 20 % des émissions d'obligations et surtout d'actions française en 1930 contre 8 % dans la première partie des années 1920"Dynamique des systèmes techniques et « capitalisme » : le cas de l'industrie électrique en France, 1880-1939 ", par François Caron dans Histoire, économie et société (2000) http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/hes_0752-5702_2000_num_19_3_2125?_Prescripts_Search_tabs1=standard&. Les grands barrages se multiplient et permettent d'investir dans des lignes à haute tension pour l'interconnexion électrique de grande capacité, qui permet de relier les « deux France énergétiques » : le sud hydraulique et le nord charbonnier"Raisons et enjeux de l'interconnexion en France 1919-1941", page 112, par Jacques Lacoste (1986). Moins cher, l'hydraulique complète les centrales thermiques pour abaisser leur coût de revient. Ces dernières relaient l'hydraulique en saison de basses-eaux des torrents. Ensuite, les premiers lacs de barrage permettent de répondre aux pics de demande.
Destinée à l'origine à accueillir de nombreuses institutions, le palais de la Bourse, aujourd'hui chambre de commerce et d'industrie de Lyon, a abrité :
  • le tribunal de commerce ;
  • la Compagnie des courtiers en soie et marchandises qui quitte le bâtiment dès 1867 ;
  • le conseil des prud'hommes qui y tient ses séances jusqu'en 1927 ;
  • le Crédit lyonnais, banque lyonnaise née de la réunion de soyeux, dont le siège y est établi jusqu'en 1934.
C'est en sortant de l'édifice le que le président de la République Sadi Carnot se fait assassiner par l'anarchiste Sante Geronimo Caserio sous les fenêtres donnant sur la rue de la République. Un pavé de couleur rouge, au sol, et une plaque commémorative, sur le mur, sont présents à l'endroit précis.
La Bourse, Palais du Commerce, Lyon René Dardel Ouverture de la rue Impériale.jpgOuverture de la rue Impériale (actuellement rue de la République) et construction du Palais du Commerce, 1857
Lyon bourse congres.jpgLe palais de la Bourse vers 1890–1905
Plan de la Palais bourse Dardel René.jpgFaçade sud du palais du Commerce de la Ville de Lyon, 1868, Architecte René Dardel, Archives municipales de Lyon.
La Bourse, Palais du Commerce, Lyon. René Dardel.jpgLa Bourse vers 1894-1920
Lyon_-_Palais_de_la_Bourse.jpgPalais de la Bourse en 2019

Architecture

Le bâtiment mesure sur . Il est composé de quatre pavillons d'angle et d'une salle centrale, appelée Salle de la Corbeille qui en occupe toute la hauteur.
La décoration du bâtiment, tant dans ses façades que ses parties intérieures reflète la destination de l'édifice : des statues de la Justice, de la Tempérance, de l'Agriculture, du Commerce et de l'Industrie. Les deux façades au nord et au sud sont richement décorées avec de nombreux entablements, balcons et colonnes. La plupart des peintures des plafonds intérieurs sont l'œuvre d'artistes lyonnais tels que Antoine Claude Ponthus-Cinier ou de Jean-Baptiste Beuchot.
La statue extérieure aux pieds de l'escalier donnant sur la place des Cordeliers, une allégorie où Saône et Rhône personnifiées joignent leur bras pour pointer vers l'avenir, est une œuvre en marbre blanc du sculpteur André Vermare et date de 1905.
Palais du Commerce - Lyon.JPGFaçade nord
Plan du Palais de la bourse Dardel René detail-haut.jpgthumbDétail de l'horloge du fronton en 1868 (façade sud)
Horloge Bourse Lyon.jpgL'horloge du fronton (façade sud)
Palais de la Bourse Lyon northeastern corner.jpgCoin nord-est, vu depuis la rue de la Bourse
Palais de la Bourse en 2008.JPGDétails du pavillon sud-est
André Vermare, Le Rhône et la Saône, Salon de 1902, marbre, escalier palais du Commerce de Lyon, 1907,image3-retravaillee.jpgthumbSculptures Le Rhône et la Saône, par André Vermare (façade sud)

Accessibilité

Ce site est desservi par la station de métro Cordeliers.
Lignes de bus C3,9, 13, 18, 23, 25, 28 (en soirée), 58, 71, 91 et 99.

Pour approfondir

Bibliographie

  • De la rue Impériale à la rue de la République, Archives municipales de Lyon, 1991
  • Liens externes


  • Notes et références


    Lyon
    Catégorie:Monument historique classé en 1994
    Catégorie:Monument historique dans le 2e arrondissement de Lyon
    Catégorie:Les Cordeliers (Lyon)
    Catégorie:Siège d'une chambre de commerce en France
     
    commentaires

    Il n'y a pas encore de commentaires




    vu pour la dernière fois
    Most vists