Today: Saturday 24 July 2021 , 4:38 am


advertisment
search




Cabaret Saint-Germain-des-Prés

Dernière mise à jour 12 Jour , 11 heure 6 Vues

Advertisement
In this page talks about ( Cabaret Saint-Germain-des-Prés ) It was sent to us on 11/07/2021 and was presented on 11/07/2021 and the last update on this page on 11/07/2021

Votre commentaire


Entrez le code
 
Le Cabaret Saint-Germain-des-Prés fut un des cabarets francophones les plus courus de Montréal dans les années 1950. Il était situé au coin sud-ouest de rue Sainte-Catherine et de la rue Saint-Urbain à Montréal. Il a ouvert en Fiche sur Jacques Normand dans Québec info Musique . Il fut en opération une dizaine d'années.
En fait, à la fermeture du cabaret Au Faisan Doré (1950), la majorité des artistes associés à ce cabaret se transportèrent au Saint-Germain-des-PrésLes nuits de la Main, . Cette petite salle de 150 places contribuera à donner à Montréal, ville éminemment nord-américaine, une image un peu plus française.
On y a reproduit la formule à succès du Faisan Doré, avec au début des années 1950, les mêmes artistes : Jacques Normand, Gilles Pellerin et Colette Bonheur auquel s'ajoutèrent rapidement de jeunes artistes québécois tels Paul BervalBiographie de Normand Hudon, Normand Hudon, Dominique MichelDominique Michel, Y'a des moments si merveilleux, Éditions de la semaine, 2006 , Clémence DesRochershttp://www.qim.com/artistes/biographie.asp?artistid=470 Québec info Musique, Pauline Julienhttp://www.qim.com/artistes/biographie.asp?artistid=233 Fiche sur Pauline Julien, Serge Deyglunhttp://data2.archives.ca/pdf/pdf001/p000000684.pdf Fonds Serge Deyglun, Raymond Lévesque et Monique Leyrachttp://www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=Q1ARTQ0002065 L'encyclopédie canadienne Historica.
Le Cabaret Saint-Germain-des-Prés, inspiré librement des cabarets parisiens de la rive-gauche de l'époque, était une institution phare de la musique francophone du Québec des années 1950.
L'édifice abritant le Cabaret Saint-Germain-des-Prés a été démoli dans les années 1970 pour faire place au Complexe Desjardins.

Sources et liens externes

  • Bourassa, A. G. et Larrue, J. M., Les nuits de la Main : Cent ans de spectacles sur le boulevard St-Laurent (1891-1991), Montréal, Éditions VLB., 1993
  • Robert Gauthier, Jacques Normand, l'enfant terrible, Montréal, Ed. de l'Homme, 1998

Voir aussi

  • Histoire des cabarets montréalais
  • Jacques Normand

Notes


Catégorie:Cabaret à Montréal
Catégorie:Histoire de Montréal
Catégorie:Bâtiment détruit à Montréal
 
commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires

vu pour la dernière fois
Most vists