Today: Sunday 9 May 2021 , 7:31 am


search


Terrats

Dernière mise à jour 4 Jour , 21 heure 1 Vues

In this page talks about ( Terrats ) It was sent to us on 04/05/2021 and was presented on 04/05/2021 and the last update on this page on 04/05/2021

Votre commentaire


Entrez le code
 
Terrats (Terrats en catalan) est une commune française située dans le département des Pyrénées-Orientales, en région Occitanie.

Géographie

Localisation

La commune de Terrats fait partie de la région naturelle des Aspres, située entre la plaine du Roussillon, la région naturelle du Vallespir et celle du ConflentCarte IGN sous Géoportail.

Communes limitrophes


Géologie et relief


Le village est situé à une altitude de 129 mètres .
La commune est classée en zone de sismicité 3, correspondant à une sismicité modérée .

Hydrographie


Voies de communication et transports


La ligne 570 du réseau régional liO relie la commune à la gare de Perpignan depuis Fourques.

Toponymie

En catalan comme en français, le nom de la commune est , qui signifierait terrasses.

La légende de Mirmanda


Une légende veut qu'il y ait eu dans des temps très anciens, « alors que Barcelone n'était qu'un pré » dit la légende, près du torrent de la Canterrana une cité nommée Mirmanda.
Mirmanda aurait été le domaine des fées (les encantades) avant d'être détruite par une brutale remontée des eaux de la mer. Invisible du commun des mortels, cette cité n'aurait été vue que par quelques rares bergers, dont certains auraient été appréciés des fées et seraient devenus très riches.
Le grand poète catalan du , Jacint Verdaguer, a évoqué Mirmanda dans son célèbre poème « Canigó ».
On trouve trace de cette légende dans « Le Guide historique et pittoresque du département des Pyrénées Orientales » de Pierre Vidal (édition de 1899).
Le lieu-dit de Mirmanda se trouve sur la rive droite du torrent de la Canterrane, après les Gorges de la Canterrane.
Aux proches alentours existent des traces de vestiges mégalithiques, lieux-dits « Roc de las Lloca », « El camp dels Morts », qui ont sûrement participé à cette légende, les falaises en argiles rouges (cheminées de fées), aux formes de ruines ont également suggérées l'idée de cette mystérieuse cité disparue.
Les Aspres et Hautes-Aspres sont riches en divers restes de dolmens et pierres gravées.

Histoire


Au , la seigneurie de Terrats appartenait aux templiers .

Politique et administration

Rattachement électoral


À compter des élections départementales de 2015, la commune est incluse dans le nouveau canton des Aspres.

Administration municipale


Liste des maires


{{Élu Début=mars 2014 Fin=4 janvier 2018 Identité= Étienne Maso Parti= Qualité= Retraité, ancien maire de Chemilly-sur-Yonne, mort en cours de mandat ..

Population et société

Démographie ancienne

La population est exprimée en nombre de feux (f) ou d'habitants (H).
{{Tableau population
charte=localité
sources=
137813 f142413 f147011 f151510 f15537 f164320 f170945 f172028 f173046 f1767142 H1774244 H178940 f
Notes :
  • 1643 : pour Terrats et Sainte-Colombe.
  • Démographie contemporaine


    Enseignement


    Manifestations culturelles et festivités

  • Fêtes patronales : 7 et (Saint Julien et Sainte Basilisse), (Saint Vincent et Saint Anastase) .
  • Santé


    Sports


    Économie

    Revenus de la population et fiscalité

    En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de
    ..

    Emploi


    Entreprises et commerces


    Culture locale et patrimoine

    Lieux et monuments

    L'église Saint-Julien-et-Sainte-Basilisse, d'architecture romane, a été fortifiée au .
    La Cellera est bâtie aux X et , c'est un lieu proche de l'église formant une place et ayant vocation de protection. La trêve de Dieu signée en 1027 à Toulouges sous l'impulsion de l’abbé Oliba garantissait la protection des biens et des personnes dans cette zone attenant à l'église.
    La fontaine publique ou Font dels LLedoners est constituée d'un bassin couvert ( ) et d'un soutènement (1824).
    Le four à alandier, datant du , a servi a fabriquer des briques et des tuiles. Il se trouve près de la mairie.
    La Cave coopérative, fondée en 1932, est située à l'entrée du village en venant de Thuir. Visible de très loin, la "Tour Bouteillé", Tour de vinification, édifiée en 1972 selon les plans de l'ingénieur Bouteillé, il en existe 3 en France, mais celle-ci est la seule à 3 niveaux.
    Le long des bords de la Canterrane (la grenouille qui chante, en catalan) se trouvent les ruines d'anciens mas et bergeries (Bergerie du mas d'en Modat du ), là où se dressait la mythique cité de Mirmanda.
    La Canterrana est un torrent aurifère, ainsi que ses affluents: la ribera de Sant Amanç, le ruisseau de Foncouverte, le Correc d'en Modat, le ravin de Toix et la Coume d'Abeille, les trouvailles des orpailleurs sur le site de Mirmanda indiquent que ce gisement d'or alluvionnaire est exploité depuis l'âge du bronze et en particulier par les celtes pour l'or, mais aussi pour l'argent, le plomb, le fer et le cuivre .

    Personnalités liées à la commune

    L'écrivain catalan Joan-Lluís Lluís (1963) réside à Terrats depuis plusieurs années.

    Voir aussi

    Bibliographie


    === Articles connexes ===
  • Liste des communes des Pyrénées-Orientales
  • === Liens externes ===
  • Terrats sur le site de l'Institut géographique national
  • Notes et références

    Notes


    Références


    Catégorie:Commune dans les Pyrénées-Orientales
    Catégorie:Commune dans l'arrondissement de Céret
    Catégorie:Alleux, fiefs et seigneuries de l'ordre du Temple
    Catégorie:Lieu habité par des fées
    Catégorie:Aire urbaine de Perpignan
    Catégorie:Aspres
     
    commentaires

    Il n'y a pas encore de commentaires




    vu pour la dernière fois
    Most vists