Today: Wednesday 23 June 2021 , 10:52 am


advertisment
search




Jane Margyl

Dernière mise à jour 1 Mois , 10 Jour 2 Vues

Advertisement
In this page talks about ( Jane Margyl ) It was sent to us on 13/05/2021 and was presented on 13/05/2021 and the last update on this page on 13/05/2021

Votre commentaire


Entrez le code
 
Jeanne Clémence Floriet de Margileray dite Jane Margyl est une mezzo-soprano française, née le à Paris et morte le à Deauville.

Biographie

Jane Margyl débute comme mime aux Folies-Bergère le en y créant Phryné (rôle-titre), ballet-pantomime d’Auguste Germain, musique de Louis GannePhryné avait été interprété à Royan durant l'été 1896 par Cléo de Mérode . La critique loue autant le talent que la beauté de Margyl, qui joue Phryné plus de 200 fois . En , elle crée, toujours aux Folies-Bergère, L'Enlèvement des Sabines, ballet-pantomime d'Adrien Vély et Charles Dutreil, musique de P. Marcelles, avec Odette Valéry, J. Litini et J. Ducastel . Le , aux côtés de Jane Thylda et d’Odette Valéry, elle y crée aussi La Princesse au sabbat (rôle de la princesse Illys), ballet-pantomime de Jean Lorrain, musique de Louis Ganne . Dans Poussières de Paris Jean Lorrain décrit Margyl essayant son costume de princesse chez le couturier Landolff. Sa beauté est célébrée dans les cercles artistiques et mondains, mais Margyl, refusant de réduire son talent à sa plasticité, quitte les Folies-Bergère.
Elle entreprend alors des études de chant avec Jules Chevallier , et suit les conseils d’Alexandre Luigini.
Elle fait ses débuts à l’Opéra-Comique le dans Cavalleria rusticana dans le rôle de Lola, aux côtés d’Emma Calvé . En , elle y tient un petit rôle (la princesse Olympe) dans la création de La Carmélite de Reynaldo Hahn.
Elle reprend ses études de chant et, en , Alexandre Luigini l'appelle à remplacer Lina Pacary dans Hérodiade de Massenet (rôle d’Hérodiade) au Théâtre lyrique de la Gaîté.
Engagée à l’Opéra de Paris le , elle y débute le dans le rôle de Dalila dans Samson et Dalila de Saint-Saëns et remporte un très grand succès . Elle fait ses seconds débuts le dans Aïda, dans le rôle d’Amnéris . Le , elle aborde le rôle de Fricka dans La Walkyrie .
Entre-temps, le , elle crée Le Clown, nouvelle musicale de Victor Capoul, musique d'Isaac de Camondo, aux côtés de Géraldine Farrar, Marguerite Mérentié, Rousselière, Renaud et Delmas .
Elle succombe à une crise d’appendicite à l’âge de 33 ans . Elle préparait pour l’Opéra les rôles de Fidès (Le Prophète), Ann Boleyn (Henry VIII) et Ortrud (Lohengrin) ; elle avait été réengagée par la direction Messager-Broussan.
Sa voix était comparée à celle de Marie Delna. Elle aurait enregistré des disques.
Jane Margyl est inhumée à Paris au cimetière des Batignolles (statue de François Sicard représentant la musique qui pleure sa perte, sa sœur Marthe a posé comme modèle car elle lui ressemblait beaucoup) .
Jane Margyl était la sœur de :
  • Marthe Floriet (1873-1965), un temps comique excentrique sous le nom de Floresky ;
  • Georgette Floriet (1881-1912), épouse d'Edouard Guillaumet, publiciste et fils du peintre Gustave Achille Guillaumet ; connue au théâtre sous le nom de Georgette Sandri ;
  • Blanche Floriet, épouse duchesse Melzi d’Eril di Lodi (1879-1961), mère de la photographe Georgette Chadourne (1899-1983);
  • George Floriet.
Elle est inhumée à Paris dans le cimetière des Batignolles ( ).

Notes et références

Notes


Références


Bibliographie

:
  • .

    Liens externes


    Média externes

    {{Média externeimage1= Portaits de Jane Margyl
    Catégorie:Naissance en juillet 1874
    Catégorie:Naissance à Paris
    Catégorie:Mezzo-soprano française
    Catégorie:Chanteuse française du XIXe siècle
    Catégorie:Chanteuse française du XXe siècle
    Catégorie:Troupe de l'Opéra-Comique
    Catégorie:Artiste lyrique de l'Opéra national de Paris
    Catégorie:Décès en août 1907
    Catégorie:Personnalité inhumée au cimetière des Batignolles
    Catégorie:Décès à 33 ans
 
commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires




vu pour la dernière fois
Most vists