Today: Saturday 19 June 2021 , 3:41 pm


advertisment
search




Bataille de Bosso (2016)

Dernière mise à jour 8 Jour , 23 heure 14 Vues

Advertisement
In this page talks about ( Bataille de Bosso (2016) ) It was sent to us on 10/06/2021 and was presented on 10/06/2021 and the last update on this page on 10/06/2021

Votre commentaire


Entrez le code
 
La deuxième bataille de Bosso a lieu du 3 et pendant l'insurrection de Boko Haram.

Prélude

Le , la ville nigérienne de Bosso, située près de la frontière avec le Nigeria, est la cible d'une première attaque de Boko Haram, aussi appelé l'État islamique en Afrique de l'Ouest. Cette tentative est repoussée, selon l'armée nigérienne les djihadistes laissent une dizaine de morts et emportent plusieurs dizaines de blessés tandis que les forces nigériennes ne déplorent que trois blessés légers .

Déroulement


Attaque initiale

Le , à 18h50, Bosso subit une nouvelle attaque lancée par plusieurs centaines de combattants de l'État islamique depuis les villes nigérianes de et Malam Fatori . Dépassés, les militaires nigériens abandonnent la ville après quelques heures de combats. Une trentaine de véhicules de l'armée sont détruits ou volés et la ville est pillée.

Poursuite des combats

Le lendemain matin, les forces nigériennes et nigérianes contre-attaquent et reprennent Bosso . Puis le soir du 5 juin, les djihadistes reviennent à Bosso et de nouveaux combats éclatent. Selon Elhadj Bako Mamadou, le maire de Bosso, la ville est prise par Boko Haram et les militaires se replient sur Diffa, ce que dément le gouvernement nigérien qui affirme toujours contrôler la ville . Le maire de Bosso est d'ailleurs interpellé et le conseil des ministres nie la perte de la ville et dénonce . Mais selon l'AFP, des témoignages d'habitants et des journalistes locaux confirment le 7 juin que l'armée nigérienne ne contrôle plus Bosso . Pour le gouvernement nigérien, le survol d'hélicoptères empêche les djihadistes de se maintenir. L'AFP se rend à Bosso le 18 juin, l'armée nigérienne est alors présente mais la ville demeure désertée par presque toute sa population civile .

Fuite des civils

Bosso est peuplée de et réfugiés sans compter les habitants des villages alentour. L'attaque provoque la fuite d'environ civils selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, Bosso est désertée par la totalité de sa population. Certains habitants fuient en direction de Toumour, à 30 kilomètres à l'ouest, d'autres vers Kabelawa au nord, d'autres enfin fuient jusqu'à Diffa .

Arrivée des Tchadiens


Le 7 juin, le président nigérien Issoufou Mahamadou se rend à N'Djaména pour demander l'aide du Tchad . Le même jour, tchadiens entrent au Niger .

Les pertes

Selon un communiqué publié le matin du 4 juin par le ministère nigérien de la Défense, 32 militaires ont été tués dans l'attaque, dont 30 Nigériens et deux Nigérians, et 67 blessés. Du côté des djihadistes il indique que mais sans plus de précision . L'État islamique revendique l'attaque et affirme avoir tué 35 militaires .
Selon Le Monde, 30 à 36 soldats sont enterrés le soir du 5 juin à Diffa d'après des témoignages d'habitants . Pourtant le 7 juin, le gouvernement nigérien revoie son bilan des tués à la baisse et annonce que les pertes sont de 26 soldats tués, dont 24 Nigériens et 2 Nigérians, et 112 blessés, dont 111 militaires, tandis que les djihadistes ont eu 55 morts . Pour l'armée nigérienne, il s'agit du plus lourd bilan depuis la bataille de Karamga du .
L'armée nigérienne déplore également la perte d'un blindé type 92A, détruit par les soldats nigériens, de 6 autres véhicules armés, de deux canons de 122mm, d'une centaine d'armes légères et d'un million de munitions .

Liens externes

  • Vincent Foucher et Jean-Hervé Jézéquel, Le Niger et ses alliés face à Boko Haram, Le Monde, 16 juin 2016.
  • Christophe Boisbouvier, Boko Haram: «Le monstre s’est reconstruit», selon Hassoumi Messaoudou (Niger), RFI, 17 juin 2016.
  • {{Cite reportlanguage=entitle=At the Crossroads of Sahelian Conflicts: Insecurity, Terrorism, and Arms Trafficking in Nigerprénom= Savannahnom= de Tessièresisbn = 978-2-940548-48-4publisher= url = http://www.smallarmssurvey.org/fileadmin/docs/U-Reports/SAS-SANA-Report-Niger.pdfdate = January 2018passage = 57-60id = de Tessières 2018

Références


Catégorie:Bataille de 2016
Catégorie:2016 au Niger
Catégorie:Juin 2016
Catégorie:Bataille impliquant l'État islamique
 
commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires




vu pour la dernière fois
Most vists